Mark Cavendish pas sûr d'être à Milan-San Remo
Mark Cavendish remis de sa chute à Abu Dhabi revient déjà pour Tirreno-Adriatico - Photo : Dimension Data / Stiehl Photography.

Mark Cavendish a chuté ce mercredi dans les premiers kilomètres de la première étape du Tour d’Abu Dhabi. Un accident qui a eu pour conséquence son abandon dû à une commotion cérébrale. La cause de tout cela serait dû au système de freinage automatique d’une voiture de course selon RCS, l’organisateur de l’épreuve.

La voiture a freiné toute seule et a fait chuter Mark Cavendish

C’est un incident pas banal. Ce mercredi, Mark Cavendish a dû abandonner après une lourde chute dans les premiers kilomètres de la première étape du Tour d’Abu Dhabi. Résultat, une commotion cérébrale et une blessure cervicale pour le Britannique. Personne n’a vraiment su ce qu’il s’était passé. Mais l’organisateur de la course, RCS, a donné des détails rapportés par CyclingWeekly. La cause de l’accident serait le système de freinage automatique d’une voiture de course qui se serait activé. Stefano Allochio, le directeur de l’épreuve, a expliqué ce qu’il s’était passé.

« Les coureurs étaient près de la voiture, et la voiture a des capteurs qui  provoquent le freinage. Et elle a freiné. » Abu Dhabi Tour organisers blame car’s automatic sensors for making it brake and cause Mark Cavendish crash

À pleine vitesse, cela aurait plus être encore plus grave. RCS va donc prendre les devants pour les prochaines étapes pour éviter de nouveaux accidents.

« Malheureusement, ce sont des choses qui arrivent. Ce soir (mercredi), nous allons parler à un mécanicien pour s’assurer que les capteurs sont désactivés. Nous ne voulons pas risquer que cela se reproduise. » Abu Dhabi Tour organisers blame car’s automatic sensors for making it brake and cause Mark Cavendish crash

Les organisateurs ont parlé à Mark Cavendish et à Dimension Data

RCS a tenu à parler avec Mark Cavendish et sa formation de la Dimension Data pour expliquer les raisons de la chute. Mais aussi plus sûrement pour présenter des excuses. Le Britannique faisait partie des favoris pour les sprints. Surtout qu’il était en forme en ce début de saison.

« Nous verrons ce que nous allons dire aux coureurs ce soir (mercredi). Nous allons trouver Cav et parler. »Abu Dhabi Tour organisers blame car’s automatic sensors for making it brake and cause Mark Cavendish crash

Quoi qu’il en soit, cet accident s’est plutôt bien terminé car cela aurait pu être plus grave. L’organisateur RCS devra faire attention pour le Tour d’Italie, car les voitures utilisées pour cet Abu Dhabi Tour seront les mêmes.

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

2 commentaires

  1. Si la vraie raison sont ces capteurs, on va donc au-devant de gros soucis . Car cette technologie va se généraliser rapidement et je crains le pire . Je ne parle pas de courses cyclistes où ces radars ou capteurs seront désactivés , mais les automobilistes de tous les jours qui vont laisser ce dispositif actif . Déjà que s’est compliqué de pratiquer du vélo sans être victime d un refus de priorité ou d’un tassement sur l’accotement . Avec ces capteurs, ils vont déclencher des freinages intempestifs notamment lors de plusieurs groupes de cyclistes . Les chutes vont augmentées avec toutes les conséquences physiques et matériels .

  2. Ils ont peur de pas boir les obstacles en vagnole ?…En matière de froix de cheinage, qu’RCS s’en tiennent donc à l’ABS ! A vélo par exemple, est-on sûr qu’il n’y a aucun disque à courir avec des risques ?
    On le sait, le progrés est porteur de risques maseurs, au point d’en être parfois déjapointés . Qu’on y mette un frein, que diable !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.