Elisa Balsamo lauréate des Championnats du Monde 2021
Elisa Balsamo décroche le titre mondial au sprint. Photo : UCI
0 Partages

RÉSULTAT. A 23 ans, Elisa Balsamo a remporté la course en ligne des Championnats du Monde 2021 de cyclisme sur route chez les Elites Femmes. A l’issue des 157,7 kilomètres, c’est au sprint que l’Italienne a conquis le titre suprême en battant notamment la Néerlandaise Marianne Vos et la Polonaise Katarzyna Niewiadoma.

Elisa Balsamo, la nouvelle championne du monde

L’Italie brille sur ces Championnats du Monde 2021 de cyclisme sur route ! Seulement 24 heures après le succès de Filippo Baroncini chez les Espoirs Hommes, c’est au tour d’Elisa Balsamo de s’illustrer lors de l’épreuve Elites Femmes. Dans cette course, les offensives se sont fait attendre et les principales favorites ont été incapables de faire la différence. C’est finalement un groupe d’une vingtaine d’unités qui est arrivé pour la gagne. Idéalement placée dans les derniers centaines de mètres, la jeune italienne de 23 ans s’est montré la plus rapide devant Marianne Vos, battue de peu, mais qui ne décrochera pas un quatrième titre mondial après ceux de 2006, 2012 et 2013. Plus en retrait, Katarzyna Niewiadoma est parvenue tout de même à arracher la médaille de bronze pour la délégation polonaise.

Classement Championnats du Monde 2021 – Elites Femmes

1 BALSAMO Elisa – Italy – 3:52:27
2 VOS Marianne – Netherlands – m.t
3 NIEWIADOMA Katarzyna – Poland – 0:01
4 VAS Kata Blanka – Hungary – m.t
5 SIERRA Arlenis – Cuba – m.t
6 JACKSON Alison – Canada – m.t
7 VOLLERING Demi – Netherlands – m.t
8 LUDWIG Cecilie Uttrup – Denmark – m.t
9 BRENNAUER Lisa – Germany – m.t
10 RIVERA Coryn – United States – m.t

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Ces championnats qui précèdent celui de élites hommes présentent, en effet, quelques similitudes, même si globalement ces dames montrèrent une bien meilleure aptitude à rester sur le vélo, contrairement aux espoirs des hommes la veille…
    Mais comme chez les moins de vingt-trois ans, les Pays-Bas refusent le combat de loin et recherchent encore le sprint, cette fois-ci avec M. Vos… La veille, l’Italie les grille par l’anticipation de Baroncini à 6km dans la côte « du Pressoir » et l’érythréen Girmay leur prend l’argent au sprint… Même attente de cette difficulté chez les dames, toutes se relèvent en haut de la côte, l’Italie avec Longo-Borghini comme les Pays-Bas avec Van Dijk, mais Vos perd le sprint face à Balsamo…
    Comme quoi cela a dépendu jusque-là d’une éventuelle capacité individuelle à s’extraire en haut de cette côte du Pressoir… et rechercher le sprint ne signifie pas pour autant victoire… Pour la suite chez les hommes, un puncheur surpuissant genre Roglic, Alaphilippe, Hirschi, Evenepoel ou Cort peut éventuellement sortir de ce Pressoir, mais les possibilités d’être revu vers Saint-Antoine hypothèquent l’aventure… Si regroupement il y a, la belle arrivée en faux-plat apparait en effet sur mesure pour Van Aert, que tout un peuple attend, éventuellement Colbrelli dans un groupe ou bien l’énigmatique Van der Poel qui adore sans doute ce genre de course….

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.