Profil étape 3 Giro 2018
Le profil de l'étape 3 du Giro 2018 longue de 229 kilomètres entre Be'Er Sheva et Eilat.
Présentation de l’étape 3 du Giro 2018 (Be’Er Sheva-Eilat)
4.8 (96%) 5 votes

Dimanche 6 mai aura lieu l’étape 3 du Giro 2018. Pour cette 3e et dernière étape de ce 101e Tour d’Italie en Israël, les coureurs partants auront à parcourir quelque 229 kilomètres entre Be’Er Sheva et Eilat. Le parcours sera assez accidenté, notamment sur la première moitié de l’étape du jour, et proposera une seule difficulté répertoriée au kilomètre 127 avec la montée du Faran River (4e catégorie – 1,2 km à 7,2%).

À lire : Tout savoir du parcours du Tour d’Italie 2018

Parcours et profil de l’étape 3 du Giro 2018

Dernier jour en Israël pour les coureurs sur cette étape 3 du Giro 2018. Le programme ne sera pas très compliqué, mais pas forcément tranquille au cours des 229 kilomètres que devra parcourir le peloton. Cette troisième étape proposera un profil assez accidenté dans sa première moitié avec quelques petites montées. Une seule est d’ailleurs répertoriée, il s’agit du Faran River (4e catégorie – 1,2 km à 7,2%) qui est situé un peu après la à mi-parcours (kilomètre 127). Deux sprints intermédiaires sont aussi programmés. Le premier se déroulera à Sde Boker au kilomètre 45 et le second à Mitzpe Ramon 32 kilomètres plus loin. La victoire de cette étape 3 du Giro 2018 devrait logiquement se jouer au sprint entre costauds, mais ce profil peut donner quelques idées à de bons rouleurs. Dans tous les cas, le classement général ne devrait pas être trop chamboulé à l’issue de cette troisième étape du Tour d’Italie 2018.

Parcours étape 3 Giro 2018

Profil étape 3 Giro 2018
Le profil de l’étape 3 du Giro 2018 longue de 229 kilomètres entre Be’Er Sheva et Eilat.

Les favoris à la victoire de l’étape 3 du Giro 2018

La victoire de l’étape 3 du Giro 2018 devrait se jouer au sprint, à nouveau, et comme la veille. Elia Viviani (Quick-Step Floors), Sam Bennett (Bora-Hansgrohe), Sacha Modolo (EF Education First-Drapac), Jean-Pierre Drucker (BMC), Danny Van Poppel (LottoNL-Jumbo), Niccolo Bonifazio (Bahrain Merida) seront à coup sûr au coude à coude pour se jouer la gagne à l’arrivée à Eilat. Mais avec ce profil légèrement accidenté, une petite échappée bien organisée peut espérer aller au bout, mais cela risque d’être assez compliqué tout de même.

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.