Ivan Sosa débloque son palmarès en 2019
Ivan Sosa bat Alejandro Valverde sur l'étape de montagne de la Route d'Occitanie. Photo : @RouteOccitanie
170 Partages
Ivan Sosa gagne l’étape reine devant Alejandro Valverde
5 (100%) 1 vote[s]

Après 173 kilomètres de course, Ivan Sosa s’est adjugé la troisième étape de la Route d’Occitanie. Un succès de marque pour le jeune colombien du Team INEOS, qui a réglé dans les derniers mètres Alejandro Valverde (Movistar Team) toujours leader de l’épreuve. Légèrement distancé, à quelques secondes, Rigberto Uran (EF Education First) est allé prendre la troisième place.

Un programme corsé attendait les coureurs sur la troisième étape de la Route d’Occitanie. Malgré trois cols à grimper dont l’enchaînement Port de Balès et la montée de Luchon – Hospice de France pour finir, cela n’a pas empêché Ivan Sosa de mettre en évidence ses qualités de grimpeur. Vainqueur au sommet, le Colombien s’est révélé impeccable en portant d’abord une offensive à moins de deux kilomètres de l’arrivée avant de terminer le travail au sprint. Au passage, il s’offre le luxe de devancer des coureurs de renom que sont Alejandro Valverde et Rigoberto Uran. C’est dire le niveau de sa performance.

Il fallait assurément avoir les jambes aujourd’hui pour prétendre espérer quelque chose. D’ailleurs, des grimpeurs distancés au niveau du général ont tenté de partir de loin. Trois coureurs en particulier ont failli aller jusqu’au bout en offrant une belle résistance. Nans Peters (AG2R La Mondiale), Pavel Sivakov (Team INEOS) et surtout Oscar Rodriguez (Euskadi Murias Basque Country) qui a été le dernier à se faire reprendre par les coureurs intéressés par la victoire finale dans cette Route d’Occitanie.

Alors qu’ils étaient plus très nombreux dans le groupe maillot jaune, Ivan Sosa (Team INEOS) a lancé les hostilités proche du sommet de Luchon – Hospice de France et donc de l’arrivée. Son attaque incisive lui a permis de se dégager en compagnie de son compatriote Rigoberto Uran. Décroché un temps, Alejandro Valverde a su gérer son effort avant de rétablir la situation en faisant la jonction. Ce trio alors regroupé, le rythme a un peu faibli avant que le sprint soit lancé dans les derniers centaines de mètres. Très en jambe, Sosa n’a pas eu de mal à couper la ligne en première position devant Valverde, qui a fini dans le même temps. L’Espagnol champion du monde en titre, qui a huit secondes de marge sur le Colombien, est bien parti pour remporter l’épreuve une deuxième année de suite.

170 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.