Jesus Herrada remporte la 7e étape de la Vuelta 2022

1
243
Jesus Herrada remporte la 7e étape de la Vuelta 2022
Pour la 2e fois de sa carrière, Jesus Herrada s'impose sur une étape de la Vuelta. Photo DR

La 7e étape de la Vuelta 2022 a souri aux échappés. Cinq coureurs sont parvenus à piéger le peloton, qui a pourtant pas ménagé ses efforts pour combler l’écart. Dans cette arrivée en petit comité pour la gagne, Jesus Herrada (Cofidis) s’est montré le plus rapide devant Samuele Battistella (Astana Qazaqstan Team) et Fred Wright (Bahrain – Victorious). Au classement général, pas de changement à signaler, Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl Team) reste le leader.

Vidéo de cyclisme, résumé de la 7e étape du Tour d’Espagne

Classement – Etape 7 de la Vuelta 2022 – Top 20

Le classement complet de la 7e étape du Tour d’Espagne

1 – HERRADA Jesús (Cofidis) les 190 km en 4:30:58 (42 km/h)
2 – BATTISTELLA Samuele (Astana Qazaqstan Team) m.t
3 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) m.t
4 – JANSSENS Jimmy (Alpecin-Deceuninck) m.t
5 – SWEENY Harry (Lotto Soudal) m.t
6 – BENNETT Sam (BORA – hansgrohe) + 0:29
7 – STEWART Jake (Groupama – FDJ) m.t
8 – GROVES Kaden (Team BikeExchange – Jayco) m.t
9 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) m.t
10 – MCLAY Daniel (Team Arkéa Samsic) m.t
11 – VERMEERSCH Gianni (Alpecin-Deceuninck) m.t
12 – HAYTER Ethan (INEOS Grenadiers) m.t
13 – ARNDT Nikias (Team DSM) m.t
14 – ROJAS José Joaquín (Movistar Team) m.t
15 – MEURISSE Xandro (Alpecin-Deceuninck) m.t
16 – GALVÁN Francisco (Equipo Kern Pharma) m.t
17 – MIQUEL Pau (Equipo Kern Pharma) m.t
18 – PACHER Quentin (Groupama – FDJ) m.t
19 – MARTÍN Gotzon (Euskaltel – Euskadi) m.t
20 – VAN GILS Maxim (Lotto Soudal) m.t

Classement général – Etape 7 de la Vuelta 2022 – Top 20

Le classement général complet après la 7e étape

1 – EVENEPOEL Remco (Quick-Step Alpha Vinyl Team) en 25:21:34
2 – MOLARD Rudy (Groupama – FDJ) + 0:21
3 – MAS Enric (Movistar Team) + 0:28
4 – ROGLIČ Primož (Jumbo-Visma) + 1:01
5 – AYUSO Juan (UAE Team Emirates) + 1:12
6 – SIVAKOV Pavel (INEOS Grenadiers) + 1:27
7 – GEOGHEGAN HART Tao (INEOS Grenadiers) m.t
8 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers) + 1:34
9 – YATES Simon (Team BikeExchange – Jayco) + 1:52
10 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 1:54
11 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 1:55
12 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) m.t
13 – MÄDER Gino (Bahrain – Victorious) + 2:03
14 – KUSS Sepp (Jumbo-Visma) + 2:09
15 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) m.t
16 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 2:14
17 – LÓPEZ Miguel Ángel (Astana Qazaqstan Team) + 2:20
18 – HIGUITA Sergio (BORA – hansgrohe) + 2:22
19 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) + 2:56
20 – SÁNCHEZ Luis León (Bahrain – Victorious) + 3:09

Classement par points – Top 10

1 – BENNETT Sam (BORA – hansgrohe) 142
2 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) 127
3 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) 64
4 – SOLER Marc (UAE Team Emirates) 47
5 – ROGLIČ Primož (Jumbo-Visma) 41
6 – EVENEPOEL Remco (Quick-Step Alpha Vinyl Team) 41
7 – MCLAY Daniel (Team Arkéa Samsic) 41
8 – HERRADA Jesus (Cofidis) 40
9 – BATTISTELLA Samuele (Astana Qazaqstan Team) 40
10 – MAS Enric (Movistar Team) 37

Classement de meilleur grimpeur – Top 10

1 – LANGELLOTTI Victor (Burgos-BH) 13
2 – VINE Jay (Alpecin-Deceuninck) 11
3 – FERNÁNDEZ Rubén (Cofidis) 11
4 – PADUN Mark (EF Education-EasyPost) 10
5 – HERRADA Jesus (Cofidis) 10
6 – EVENEPOEL Remco (Quick-Step Alpha Vinyl Team) 6
7 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) 6
8 – ADRIÀ Roger (Equipo Kern Pharma) 6
9 – SOLER Marc (UAE Team Emirates) 5
10 – CRADDOCK Lawson (Team BikeExchange – Jayco) 5

Classement de meilleur jeune – Top 10

1 – EVENEPOEL Remco (Quick-Step Alpha Vinyl Team) en 25:21:34
2 – AYUSO Juan (UAE Team Emirates) + 1:12
3 – SIVAKOV Pavel (INEOS Grenadiers) + 1:27
4 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers) + 1:34
5 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 1:54
6 – MÄDER Gino (Bahrain – Victorious) + 2:03
7 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 2:14
8 – HIGUITA Sergio (BORA – hansgrohe) + 2:22
9 – PARRA José Félix (Equipo Kern Pharma) + 14:03
10 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) + 20:24

1 COMMENTAIRE

  1. Les équipes des prétendants au général restant en retrait, l’étape pourrait se résumer en une lutte indécise entre les échappés et le peloton emmené par les équipiers des sprinteurs restant en lice pour la victoire : les Trek de Pedersen se livrant à fond dans la dernière ascension afin de décrocher certains d’entre eux, la manoeuvre s’avérait sans doute être une erreur, puisqu’il fallut attendre le retour de ceratins coureurs lâchés dans l’ascension pour que la chasse aux échappés puisse se développer,un peu plus… Mais avec une minute d’avance à dix bornes du but, le théorème de Chapatte s’appliqua, sans doute par hasard, mais pour le bonheur des courageux échappés…
    L’intérêt vint bien sûr du sprint entre les cinq. A ce sujet, la photo présentée ci-dessus ne manque pas d’intérêt, car elle montre cette arrivée plus ou moins « en cuvette », avec la route qui remonte quelque peu dans les derniers mètres. Ce type d’arrivée favorise souvent l’homme venant de l’arrière qui sait maintenir sa vitesse et profiter de l’aspiration tandis que celui de devant s’ébouille avec la route qui remonte… La critique est facile, l’art l’est bien sûr beaucoup moins, mais ce sprint donnerait l’illustration de ce phénomène physique à plus d’un titre: Wright est intrinsèquement le plus rapide mais il lance, et de trop loin, tandis que l’expérimenté Herrada conserve sa vitesse et manoeuvre idéalement; Battistella agit de manière assez similaire, mais il est trop loin et navigue !…L’italien arriverait même à passer, mais après la ligne !… Ce type de final peut faire penser au sprint gagnant de W. Barguil à La Haye Fouassière, lors de son championnat de France victorieux, lorsqu’il surgit de derrière dans les derniers mètres pour coiffer J. Simon et D.Touzet…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.