Juan José Lobato signe chez Nippo-Vini Fantini-Europa Ovini

1
318
Juan José Lobato retrouve une équipe
L'espagnol revient dans le peloton. Photo : Tour de l'Ain

Sans contrat depuis plusieurs mois après son éviction par LottoNL-Jumbo, Juan José Lobato est parvenu à un accord avec Nippo-Vini Fantini-Europa Ovini. C’est le média néerlandais WielerFlits qui confirme cette information. La durée du contrat n’est pas encore connue, mais c’est sans aucun doute la fin d’une période difficile vécue par ce coureur espagnol.

Juan José Lobato réintègre une équipe professionnelle

Juan José Lobato retrouve une formation ! Après une période d’incertitude de deux mois quant à son avenir dans le cyclisme professionnel, l’Espagnol a enfin pu résigné un contrat. C’est l’équipe Nippo-Vini Fantini-Europa Ovini qui a porté un fort intérêt envers ce coureur et qui a réussi à le convaincre. Classée en seconde division, elle arrive tout de même à enrôler un coureur avec un joli palmarès. A 29 ans, il compte quatorze victoires depuis le début de sa carrière et détient également une quatrième place du Milan-San Remo 2014. C’est dire quand même la bonne opération réalisée par son nouvel employeur, qui comptera sur lui pour remporter quelques courses cette saison.

Même si rien n’est jamais assuré, Juan José Lobato devrait occuper un rôle de leader dans cette formation Continental Pro. Réputé plutôt comme un sprinteur, voire comme un puncheur, il devrait avoir quelques faveurs dans cet effectif. D’ailleurs, Nippo-Vini Fantini-Europa Ovini qui a reçu une invitation pour participer à l’Amstel Gold Race peut nourrir certaines ambitions avec ce coureur. Passant notamment par Movistar, l’Espagnol a accumulé de l’expérience du haut niveau comme en atteste ces cinq participations à des Grands Tours. Depuis plusieurs années, c’était un habitué du circuit World Tour et des plus grandes courses du calendrier. Mais c’est loin d’être une régression pour Juan José Lobato après ses déboires avec LottoNL-Jumbo. Retrouver une équipe était son objectif numéro 1 afin de pratiquer sa passion. C’est désormais chose faite, le reste est à présent que du bonus.

1 COMMENTAIRE

  1. Avec J. J. Lovato, l’équipe pourrait presque et enfin dormir sur ses deux oreilles… Quel dommage qu’RCS ne la juge plus au niveau pour le giro, malgré la présence en ses rangs du Petit Prince, ancien vainqueur… Quel gâchis pour l’Italie ! Avec en plus un si beau maillot, et leurs non moins remarquables vélos De Rosa !…
    Voici en effet un renfort de poids, une véritable carte pour des victoires… Avec le jeune Bagioli, très en vue sur le dernier tour du Haut-Var, l’expérimenté Canola ou bien Grosu que les plus pauvres en culture cycliste ont pu découvrir sur la première étape du Tour de Provence, voici une équipe qui n’a maintenant plus rien à envier par rapport à ses concurrentes en Continental pro…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.