Victoire magistrale de Julian Alaphilippe sur Milan-Sanremo
Julian Alaphilippe remporte le premier Monument de sa carrière. Photo : @Milano_Sanremo
Julian Alaphilippe impérial sur Milan-Sanremo
4.9 (97.5%) 8 votes

Julian Alaphilippe est un champion qui va marquer le cyclisme de son empreinte, c’est maintenant certain. Dans le final de Milan-Sanremo, le Français a couru à la perfection, s’offrant une victoire au sprint face à des cadors de l’exercice. Respectivement deuxième et troisième, c’est Oliver Naesen et Michał Kwiatkowski qui complètent le podium du premier Monument de la saison.

Julian Alaphilippe tient enfin son Monument

Après plusieurs places d’honneur sur les plus grandes classiques du calendrier, Julian Alaphilippe tient enfin sa première victoire sur un Monument ! Affichant beaucoup de calme, de confiance, et de lucidité, le Français a couru en patron sur la Primavera, ne laissant aucune chance à ses adversaires, et prouvant qu’il a tout pour devenir un grand nom de ce sport.

Dans le final de la course, le scénario attendu a été respecté à la lettre. Après de multiples attaques dans le Poggio, sept coureurs se sont échappés du peloton, creusant rapidement un écart décisif avec leurs poursuivants. Sur la célèbre Via Roma, devant de nombreux spectateurs, la victoire s’est donc jouée au sprint au sein de ce petit groupe de favoris. Parfaitement calé dans la roue de Matej Mohorič à l’approche de la ligne, Julian Alaphilippe a alors pris ses responsabilités, et produit son effort à 250 mètres du terme. Malgré un bon retour de Naesen, c’est le bien le Français qui a levé les bras dans les rues de Sanremo, écœurant ses deux bourreaux de 2017, Sagan et Kwiatkowski.

Thibaud KEREBEL

2 commentaires

  1. Eclosion d un très grand champion qui n’a pas fini de nous étonner . Milan San Rémo une course compliquée à appréhender et à gagner . Julian l’a fait de très belle manière .

  2. Il était bien le plus fort, les autres ont bien tenté de maire de leur fieux, mais beaucoup n’ont rien pu faire lace à fui aprés son attaque en haut du Poggio; et il est encore là en bras pour lever les bas ! Même s’il a pour le cup une sacrée écourie, des fosseurs à la Philippe Gilfert, tous là pour qu’il en masse le foins possible avant que les attaques pleuvent. Il va maintenant être temps pour lui de pouper un peu, histoire de récucérer. Retour en terrain de jeu au tour du pays Frasque, et pas pour aller aux baises ! Un tour du pays basque, où il a si bien obéré dans les puttes l’an passé. En tous cas, chapeau à lui !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.