Le Tour de France 2020 se fera sans Ben Hermans
Ben Hermans repousse sa découverte du Tour de France. Photo : Dion Kerckhoffs/CV/BettiniPhoto
0 Partages

Si le Tour de France devait initialement faire partie de son programme, ce ne sera finalement pas le cas. Ben Hermans, coureur d’Israël Start-Up Nation, ne découvrira pas la Grande Boucle en raison des contraintes liées au coronavirus.

Le Covid-19 a eu raison de la motivation de Ben Hermans. Le coureur belge de 34 ans ne disputera pas le prochain Tour de France (29 août-20 septembre) à cause de la situation sanitaire, et plus particulièrement par rapport aux contraintes qu’elles engendrent. Dans le Nieuwsblad, il confie ne pas pouvoir supporter les règles soumises pour une longue période. « J’ai reçu un document de treize pages de mon équipe. C’est la liste que l’UCI impose aux équipes. Un document qui m’a fait réfléchir. Il ne faut pas sous-estimer l’impact psychologique de l’isolement social imposé aux coureurs

Ben Hermans pas prêt pour le Tour de France 2020

Face au protocole sanitaire imposé par l’UCI qui va correspondre à la création d’une bulle équipe et d’une bulle peloton, l’impact sera significatif pour tous les coureurs. Ceux qui seront au Tour de France vont être isolés encore plus longtemps et pourront même pas revoir leurs proches respectifs une journée ou deux comme ça se faisait auparavant. « Avant le Tour on part trois semaines pour un stage en altitude. Une fois de retour à la maison, on ne peut plus voir personne, sauf les membres de votre cercle familial restreint. Et puis on part pour quatre semaines et la famille ne peut pas nous rejoindre sur le Tour, on doit rester dans la bulle de notre équipe

Pour Ben Hermans, qui a véritablement besoin du réconfort de ses proches, il ne se sent pas en mesure d’être séparé d’eux aussi longtemps. « Pendant plusieurs semaines vous ne voyez et n’entendez vos proches que par chat vidéo. Lors de mon dernier Giro ma fille est venue me voir. La revoir m’a donné un énorme coup de boost et m’a permis d’avoir un super mental pour la suite de l’épreuve.» En plus d’ici la fin juillet, le membre de la formation Israël Start-Up Nation deviendra père pour la deuxième fois. Il reviendra à la compétition au Tour de Burgos, dont le départ est prévu le 28 juillet.

A LIRE AUSSI : Ben Hermans sera dans la même équipe que Chris Froome en 2021

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Une position tout à fait compréhensible, encore faut-il qu’elle soit admise par l’équipe. En tous cas, les conditions sanitaires présentes ou à venir et les conditions de course qui en découlent ne font que souligner, pour le moins, la grande fragilité du métier de coureur cycliste professionnel… Et c’est ici que pourrait intervenir Roger Legeay et son MPCC, ce mouvement à priori si soucieux de la santé du peloton… Le si legeay MPCC, le mouvement qui brasse du vent, à la manière des pales du moulin… Et il y a toujours du grain à moudre, souvent du blé… Plus clairement, un « mouvement hypocrite et qui sert à rien » dixit Lefevere, manager Quickstep.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.