UCI programme une rentrée pour le 1er août
L'UCI vient de sortir un nouveau calendrier sur trois mois. Photo : ASO/Pauline Ballet

Le calendrier cycliste pour le reste de la saison 2020 est officialisé par l’UCI. La rentrée est programmée en Italie pour le 1er août avec les Strade Bianche tandis que la fin interviendra trois mois plus tard (8 novembre) avec la Vuelta. Entre ces compétitions, à noter que le Giro se déroulera du 3 au 25 octobre, Liège-Bastogne-Liège le 4 octobre ou encore Paris-Roubaix le 25 octobre.

L’UCI programme les courses d’août à novembre

Les grandes lignes pour le restant de la saison 2020 sont connues ! Toutes les épreuves WorldTour seront disputées du 1er août au 8 novembre, soit sur un peu plus de trois mois. Ce sont les Strade Bianche qui sonneront la reprise des compétions cyclistes. Une sacrée entrée en matière attendra donc ceux qui prendront le départ. Les coureurs seront assurément fixés sur leurs états de forme respectifs dans une classique redoutable qui s’apparente à un « sixième Monument ».

Plusieurs épreuves avant le Tour de France

Après cette rentrée en Italie, le mois d’août se poursuivra avec le Tour de Pologne (5 – 9 août) qui sera donc la première course par étapes. Cette même semaine, le premier Monument arrivera avec Milan-San Remo (8 août). Et comme c’était à prévoir, le Critérium du Dauphiné sera réduit cette année et fera cinq jours (12 – 16 août). Il sera placé à deux semaines de l’entame du Tour de France (29 août – 20 septembre). La dernière course qui précédera cette édition de la Grande Boucle sera la Bretagne Classic – Ouest France le 25 août. Sans oublier la tenue des différents championnats nationaux entre le 20 et le 24 août, qui dépendra du choix des fédérations.

Pas que le Tour de France en septembre

Habituellement, aucune épreuve de renom ne se disputait en même temps que le Tour de France. Cette année, la donne sera différente puisque Tirreno-Adriatico aura lieu du 7 au 14 septembre ainsi que le rand Prix Cycliste de Québec et Montréal le 11 et le 13 septembre. La suite et fin de ce mois sera marquée par les Championnats du monde (20 – 27 septembre) qui devront se tenir a priori en Suisse. Et ce sera en fin le temps d’arriver en Belgique avec le BinckBank Tour (29 septembre – 3 octobre) mais aussi et surtout la Flèche Wallonne (30 septembre).

Le mois d’octobre mêle Grands Tours et Classiques

Sur le papier, le mois d’octobre s’annonce chargé mais particulièrement alléchant. De nombreux grands événements cyclistes auront lieu à cette période. A commencer par le Giro (3 – 25 octobre), qui conservera bel et bien son format de trois semaines. Durant cette vingtaine de jours, pas moins de six classiques réputées vont s’enchaîner. Avec Liège-Bastogne-Liège (4 octobre), l’Amstel Gold Race (10 octobre), Gand-Wevelgem (11 octobre), A Travers la Flandre (14 octobre), le Tour des Flandres (18 octobre) et Paris-Roubaix (25 octobre), les adeptes des Ardennaises et des Flandriennes seront attendus. Disputées au cœur de l’automne, toutes ces classiques auront forcément une saveur particulière.

Calendrier UCI : fin prévue sur le Tour d’Espgane

A la fin du mois d’octobre et en début novembre, la saison touchera à sa fin mais il restera deux grandes courses. Le Tour d’Espagne, qui aura commencé le 20 octobre s’achèvera le 8 novembre. Contrairement aux deux autres Grands Tours, son format va être inhabituel puisque dix-huit étapes seront disputées au lieu de vingt-et-une. Dans cette période, le Tour de Lombardie (31 octobre) restera, à l’image des autres saisons, la dernière grande classique. S’il n’est pas définitif, le calendrier est maintenant à jour avec ses épreuves WorldTour. Les dates de l’EuroEyes Cyclassics Hamburg et Eschborn-Frankfurt sont encore à déterminer, et toutes les autres organisations qui le pourront intercaleront leurs différentes courses.

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. On commence par les Strade Bianche le 1er août… Les organisateurs du tour d’Allemagne, prévu initialement fin août, ont prévu d’annuler l’épreuve… C’est vrai qu’entre l’Italie et l’Allemagne , la situation sanitaire est bien différente ! Il est intéressant de voir comment chacun voit l’avenir, plaçant plus ou moins au second plan le principe de précaution sanitaire… Une pandémie inédite dans l’histoire de l’humanité, la moitié de la planète ou presque qui se confine, pas de vaccin, aucune perspective fiable sur l’évolution ou un possible « rebond »de la crise sanitaire, et il y a ce truc, l’UCI qui insiste pitoyablement avec un calendrier 2020… Il est possible d’aimer ce calendrier, au point même de vouloir de le placer bien visible en un endroit choisi. Tout en espérant parfois, peut-on encore dire avec sagesse, que ces dates ne soient que des poeux vieux.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.