Tour des Flandres 2020 se passe du Mur de Grammont
Les participants au Tour des Flandres 2020 comme Van Avermaet ne passeront pas au Mur de Grammont. Photo : Photonews
172 Partages

Sur cette année à part, quatre épreuves organisées par Flanders Classics vont être programmées à l’automne. Toutes subiront des modifications par rapport à ce qui se fait d’habitude dont le Tour des Flandres (18 octobre). Ce Monument du cyclisme sera plus court et ne passera pas par le célèbre Mur de Grammont.

Une 104e édition du Tour des Flandres à part

En 2020, le Tour des Flandres aura une dimension particulière. L’organisateur Flanders Classics a acté que cette édition serait différente des précédentes. Au lieu de faire autour des 260-265 kilomètres comme c’était le cas ces dernières saisons, le Ronde atteignera cette fois-ci les 241 kilomètres. Une distance raccourcie qui entraîne une modification dans le parcours, et elle n’est pas anodine. Le célèbre Mur de Grammont, un lieu mythique du cyclisme, ne sera pas présent sur ce parcours. A noter aussi que le Tenbosse fait également les frais de ce changement. Mais les cinquante derniers kilomètres vont rester identiques. Et donc l’enchaînement Vieux Quaremeont-Paterberg aura bien lieu dans le final. Entre le dernier mont (Paterberg) et l’arrivée à Audenarde, treize kilomètres seront toujours à parcourir.

A LIRE AUSSI : Pour le Tour des Flandres 2020, aucune hypothèse délaissée

Des changements pour les classiques belges

En ce qui concerne les autres courses sous la responsabilité de Flanders Classics, la Flèche Brabançonne le 7 octobre (184 km) et le Grand Prix de l’Escaut le 14 octobre (183 km) sont aussi raccourcies mais ne connaissent pas d’énormes modifications. Pour Gand – Wevelgem le 11 octobre, le changement est plus sensible. Pas tant au niveau du kilométrage (238 km) mais du parcours. Cette course WorldTour ne passera pas par la France alors que c’était le cas habituellement. Le Mont des Cats, le Mont Noir et le Vert Mont ne seront donc pas sur le parcours cette année. Mais pour garder un nveau de difficulté similaire, le Mont Kemmel sera à franchir trois fois contre deux les dernières années.

172 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Je ne vois pas l’utilité de ces mesurettes, à part celui de dénaturer le parcours classique.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.