Tiesj Benoot n'abandonne pas
Benoot, touché physiquement, poursuit son Tour d'Espagne.- Photo : Lotto Soudal/PhotoNews.

Cinquième en 2015 lors de sa première participation au Tour des Flandres, Tiesj Benoot n’a jamais pu confirmer ce bon résultat par la suite. Il aura fallu attendre trois ans pour le voir remporter sa première victoire chez les pro sur les Strade Bianche. Le jeune belge, leader de Lotto Soudal, espère bien jouer les premiers rôles ce dimanche sur la 102e édition du Ronde.

Tiesj Benoot en outsider sur le Tour des Flandres 2018

Il lui aura fallu trois ans. Trois ans pour confirmer tout le bien que le monde du cyclisme pensait de lui. Tiesj Benoot a en effet défloré son palmarès chez les pros le 3 mars dernier sur les Strade Bianche. Une éternité pour le coureur de 24 ans qui avait laissé entrevoir de belles choses après sa cinquième place sur le Tour des Flandres en 2015. Mais lors des éditions suivantes, il n’a jamais réussi à terminer la course, à chaque fois pris dans une chute. Sur la 102e édition du Ronde qui se déroule ce dimanche, Tiesj Benoot, en plus de son rôle de leader de Lotto Soudal, sera aussi un outsider de poids. Il sera, à n’en pas douter, attendu et scruté par ses adversaires. En tout cas, le Belge arrive avec le plein de confiance.

Après son succès en Italie, le coureur de 24 ans a enchaîné avec Tirreno-Adriatico, où il a terminé 4e du classement général. Ensuite il a entamé sa saison sur les Flandriennes en participant à l’E3 Harelbeke. Résultat, une 5e place qui lui a permis d’engranger de la confiance. Mercredi, il s’est aussi montré sur les routes de À Travers les Flandres pour finir à la 7e place. Avant d’attaquer son 4e Tour des Flandres, Tiesj Benoot est donc prêt. Il ne faudrait cependant pas faillir car un mauvais résultat ne serait pas des plus commodes pour le jeune prodige belge a qui certains prédisent un grand avenir. En conférence de presse, il a expliqué ce qu’il devait faire s’il voulait gagner.

« J’aurai probablement besoin de finir en solo si je veux gagner, car la plupart des favoris sont plus rapides que moi. Je me sens vraiment bien. La situation est un peu différente maintenant que j’ai gagné Strade Bianche, parce que cela a enlevé la pression. Bien sûr, cela ne veut pas dire que je ne veux pas établir un meilleur résultat dans la Ronde. À l’E3 Harelbeke et sur À Travers la Flandre, j’ai prouvé que la condition est bonne et ce sera toujours le cas ce dimanche. Le Ronde est la course de mes rêves. Je veux le gagner depuis mon enfance. Nous roulons sur mon parcours d’entraînement et en tant que néo-pro, j’ai immédiatement terminé cinquième. Je suis prêt à y aller à fond dimanche ! » I’ll probably need to finish solo to win

Composition de la formation Lotto Soudal pour le Tour des Flandres 2018

  • Tiesj Benoot
  • Lars Bak
  • Jens Debusschere
  • Jasper De Buyst
  • Frederik Frison
  • Marcel Sieberg
  • Jelle Wallays

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.