Nairo Quintana va mettre un terme à sa carrière

3
670
Nairo Quintana va mettre un terme à sa carrière
Sans équipe pour cette saison 2023, Nairo Quintana préfère arrêter sa carrière plus tôt que prévu. Photo : Arkéa-Samsic

D’après la presse colombienne, Nairo Quintana (32 ans) n’est plus un coureur professionnel. Son arrêt sera annoncé officiellement ce mercredi matin à l’occasion d’une conférence de presse.

C’est la fin. Nairo Quintana ne sera plus présent dans le peloton professionnel. Sa décision de prendre sa retraite sportive a été visiblement actée, et elle sera partagée au grand public ce mercredi. Assurément, l’affaire du tramadol aura accéléré les choses dans la fin de carrière du Colombien, qui n’avait pas d’équipe pour cette saison 2023. Le Team Arkéa Samsic qui a décidé de s’en séparer, et à défaut de retrouver une autre équipe compétitive du World Tour ou même Pro Team (2e division), il n’a pas souhaité continuer.

Tout au long de ses saisons chez les professionnels, Nairo Quintana c’est 51 victoires dont deux au classement général final d’un Grand Tour. Son nom est inscrit au palmarès du Giro 2014 et de la Vuelta 2016, sans oublier ses deuxièmes places du Tour de France 2013 et 2015. Celui qui est passé également par Movistar a aussi remporté le Tour du Pays Basque 2013, Tirreno-Adriatico 2015 et 2017, le Tour de Catalogne 2016 et le Tour de Romandie 2016.

Lire aussi : La retraite de Thibaut Pinot à la fin de la saison 2023

3 Commentaires

  1. Deux coureurs phares du cyclisme colombien de la dernière décennie, M. A. Lopez relégué chez lui dans une modeste équipe colombienne, à seulement 28 ans, et N. Quintana qui interrompt sa carrière à 32 ans, 2023 tourne bien rapidement les pages de l’histoire, particulièrement colombienne… La roue tourne bien vite ! Peut-on ajouter que si l’on ajoute le projet avorté des BB de Pineau ou celui bien rétréci des Androni de G. Savio, cette intersaison avec son « le marché des transferts » ont souvent tourné en une assez brutale ou sinistre braderie…
    Il nous restera le souvenir de ce magnifique grimpeur et champion colombien, Nairo Quintana, un escaladeur au style d’une pureté hors-norme, tramadol ou pas, et qui aurait pu être le premier colombien à gagner un Tour de France… C. Froome en aurait gagné seulement trois, que l’histoire ne s’en serait pas plus mal portée…

  2. La Colombie a « produit « dans le passé,   aussi d’excellents Champions, tels Luchini Parra et Oliver Rinçon. Ce pays continue à assurer des révélations, par exemple, avec la reconnaissance internationale de Bernal qui justement a été «  déniché «  par Gianni Savio. Il ne faut pas désespérer des cyclistes colombiens en devenir. De nouvelles pousses et …de futurs vrais Champions dont la Colombie est toujours porteuse. Si G.Savio a dû localiser sa nouvelle équipe en Colombie ( nécessité oblige)après sa rupture avec son commanditaire pour défaut de paiement, nul doute qu’il va très certainement aussi repérer certains champions en herbe. Il me fait penser, à certains égards, à feu Jean de Gribaldy avec ses talents de dénicheur de champions. De mon point de vue, non le cyclisme Colombien n’est pas prêt de mourir ( et tant mieux !) même si Lopez a été écarté et même si Quintana venait à annoncer sa mise à la retraite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.