Paris-Roubaix 2022 : Le classement complet

4
3906
Classement complet de Paris-Roubaix 2022
Photo : D.R

Dimanche, au terme des 257,2 kilomètres de course qui menaient les coureurs de Compiègne (Oise) à Roubaix (Nord), c’est le coureur Néerlandais Dylan van Baarle (INEOS Grenadiers) qui s’est imposé sur la 119e édition de Paris-Roubaix, sur le vélodrome de Roubaix. Dans un sprint à quatre, Wout van Aert (Jumbo-Visma) a devancé le Suisse Stefan Küng (Groupama-FDJ), classés respectivement 2e et 3. Van Baarle succède au palmarès de Paris-Roubaix à Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious).

Adrien Petit (Intermarche-Wanty-Gobert Matériaux) a pris une excellente 6e place et termine ainsi premier français de l’Enfer du Nord 2022. Laurent Pichon (Arkéa Samsic), présent dans l’échappée du jour, a pris la 8e place. Concernant l’autre Néerlandais, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), il était bien loin de son meilleur niveau et n’a pu faire mieux que 9e. Paris-Roubaix clos la période des Classiques Flandriennes. Place désormais aux Ardennaises la semaine prochaine avec la Flèche Wallonne (mercredi) puis Liège-Bastogne-Liège (dimanche).

Classement complet de Paris-Roubaix

1 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers) les 257,2 km en 5:37:00
2 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) + 1:47
3 – KÜNG Stefan (Groupama – FDJ) m.t
4 – DEVRIENDT Tom (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
5 – MOHORIČ Matej (Bahrain – Victorious) m.t
6 – PETIT Adrien (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 2:27
7 – STUYVEN Jasper (Trek – Segafredo) m.t
8 – PICHON Laurent (Team Arkéa Samsic) m.t
9 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) + 2:34
10 – LAMPAERT Yves (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 2:59
11 – TURNER Ben (INEOS Grenadiers) + 4:30
12 – KRISTOFF Alexander (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 4:33
13 – SÉNÉCHAL Florian (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 4:36
14 – MEEUS Jordi (BORA – hansgrohe) + 4:47
15 – LOUVEL Matis (Team Arkéa Samsic) m.t
16 – VAN DER HOORN Taco (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
17 – VAN AVERMAET Greg (AG2R Citroën Team) m.t
18 – DEGENKOLB John (Team DSM) m.t
19 – PASQUALON Andrea (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
20 – TEUNISSEN Mike (Jumbo-Visma) m.t

A lire sur le sujet cyclisme : Voir ou revoir le streaming du direct en intégralité

21 – BISSEGGER Stefan (EF Education-EasyPost) m.t
22 – POLITT Nils (BORA – hansgrohe) m.t
23 – PLANCKAERT Baptiste (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
24 – VAN GESTEL Dries (TotalEnergies ) m.t
25 – GARCÍA CORTINA Iván (Movistar Team) m.t
26 – VAN KEIRSBULCK Guillaume (Alpecin-Fenix) m.t
27 – SKAARSETH Anders (Uno-X Pro Cycling Team) m.t
28 – LE GAC Olivier (Groupama – FDJ) m.t
29 – NORSGAARD Mathias (Movistar Team) m.t
30 – GILBERT Philippe (Lotto Soudal) m.t
31 – SWIFT Connor (Team Arkéa Samsic) m.t
32 – ROBEET Ludovic (Bingoal Pauwels Sauces WB) m.t
33 – VANHOOF Ward (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t
34 – MADOUAS Valentin (Groupama – FDJ) m.t
35 – GANNA Filippo (INEOS Grenadiers) m.t
36 – BIERMANS Jenthe (Israel – Premier Tech) + 6:58
37 – VAN HOOYDONCK Nathan (Jumbo-Visma) m.t
38 – BOASSON HAGEN Edvald (TotalEnergies) + 7:00
39 – NIEUWENHUIS Joris (Team DSM) m.t
40 – MERLIER Tim (Alpecin-Fenix) + 7:02

41 – BALLERINI Davide (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 11:38
42 – ASKEY Lewis (Groupama – FDJ) + 11:51
43 – TRENTIN Matteo (UAE Team Emirates) + 12:35
44 – ASGREEN Kasper (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
45 – ŠTYBAR Zdeněk (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
46 – ANIOŁKOWSKI Stanisław (Bingoal Pauwels Sauces WB) m.t
47 – DURBRIDGE Luke (Team BikeExchange – Jayco) m.t
48 – KANTER Max (Movistar Team) m.t
49 – LANGEVELD Sebastian (EF Education-EasyPost) m.t
50 – TERPSTRA Niki (TotalEnergies) m.t
51 – ARNDT Nikias (Team DSM) + 14:48
52 – DOULL Owain (EF Education-EasyPost ) + 15:16
53 – MORICE Julien (B&B Hotels – KTM) m.t
54 – NAESEN Oliver (AG2R Citroën Team) m.t
55 – LAZKANO Oier (Movistar Team) m.t
56 – VAN MELSEN Kévin (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux ) m.t
57 – STEIMLE Jannik (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
58 – VERMEERSCH Gianni (Alpecin-Fenix) m.t
59 – BEULLENS Cedric (Lotto Soudal) + 15:28
60 – KLUGE Roger (Lotto Soudal) m.t

61 – VAN MOER Brent (Lotto Soudal ) m.t
62 – BOIVIN Guillaume (Israel – Premier Tech) m.t
63 – DILLIER Silvan (Alpecin-Fenix) m.t
64 – REYNDERS Jens (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t
65 – RENARD Alexis (Cofidis ) m.t
66 – LEMOINE Cyril (B&B Hotels – KTM) m.t
67 – FINÉ Eddy (Cofidis) m.t
68 – LEYSEN Senne (Alpecin-Fenix) m.t
69 – RESELL Erik Nordsæter (Uno-X Pro Cycling Team) m.t
70 – DELETTRE Alexandre (Cofidis) m.t
71 – LAENGEN Vegard Stake (UAE Team Emirates) m.t
72 – OSS Daniel (TotalEnergies) m.t
73 – WELTEN Bram (Groupama – FDJ) m.t
74 – RUTSCH Jonas (EF Education-EasyPost) m.t
75 – ALLEGAERT Piet (Cofidis) m.t
76 – SÜTTERLIN Jasha (Bahrain – Victorious) + 15:34
77 – KWIATKOWSKI Michał (INEOS Grenadiers) m.t
78 – KEUKELEIRE Jens (EF Education-EasyPost) + 15:43
79 – LAUK Karl Patrick (Bingoal Pauwels Sauces WB) + 17:27
80 – DECLERCQ Benjamin (Team Arkéa Samsic) m.t

81 – HOLLENSTEIN Reto (Israel – Premier Tech) m.t
82 – AFFINI Edoardo (Jumbo-Visma) m.t
83 – MOZZATO Luca (B&B Hotels – KTM) m.t
84 – PEDERSEN Casper (Team DSM) m.t
85 – KOCH Jonas (BORA – hansgrohe) m.t
86 – BAUER Jack (Team BikeExchange – Jayco) m.t
87 – BODNAR Maciej (TotalEnergies) m.t
88 – DE PESTEL Sander (Sport Vlaanderen – Baloise) + 17:30
89 – LIVYNS Arjen (Bingoal Pauwels Sauces WB) + 20:11
90 – BARBIER Rudy (Israel – Premier Tech) + 24:44
91 – BARBIER Pierre (B&B Hotels – KTM ) m.t
92 – MENTEN Milan (Bingoal Pauwels Sauces WB) m.t
93 – HANSEN Lasse Norman (Uno-X Pro Cycling Team) m.t
94 – WURF Cameron (INEOS Grenadiers) m.t
95 – RAUGEL Antoine (AG2R Citroën Team) m.t
96 – WIŚNIOWSKI Łukasz (EF Education-EasyPost ) m.t
97 – BOARO Manuele (Astana Qazaqstan Team) m.t
98 – VAN HOECKE Gijs (AG2R Citroën Team) m.t
99 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) m.t
100 – FEDOROV Yevgeniy (Astana Qazaqstan Team) m.t

101 – GRUZDEV Dmitriy (Astana Qazaqstan Team) m.t
102 – ROWE Luke (INEOS Grenadiers) m.t
103 – ROOSEN Timo (Jumbo-Visma) m.t
104 – VAN DIJKE Mick (Jumbo-Visma) m.t
105 – BALMER Alexandre (Team BikeExchange – Jayco) m.t
106 – MOLANO Juan Sebastián (UAE Team Emirates) m.t
107 – SAJNOK Szymon (Cofidis) + 26:44

En cours… revenez dans quelques instants svp, merci

4 Commentaires

  1. Van Baarle vainqueur après avoir fait second du dernier Tour des Flandres, c’est un bilan très positif pour le néerlandais de cette équipe Inéos supérieure collectivement sur les dernières courses, avec Martinez au Pays Basque, Kwiatowski à l’Amstel ou Sheffield à la Flèche Brabançonne.
    La tactique s’avère toujours la même et rappelle immanquablement le procédé des Sky de l’époque Froome sur les grands tours elle consiste à lancer la bataille suffisamment loin du but afin de rendre la course rapide, sélective et trop difficile pour beaucoup…
    Cette tactique trouverait peut-être un point d’orgue avec ce Paris-Roubaix lancé à plus de 200 km de l’arrivée par tous ces Inéos qui se placent à l’avant et fracture le peloton pour une épreuve de force qui ne débranche plus… Cela donne une moyenne record pour ce Paris-Roubaix, à plus de 45,7 km/h de moyenne !… Beaucoup plus vite que les 45,2 km/h de 2017 avec Van Avermaet ou que les 45,1 km/h de Peter Post en 1964, ce dernier record, ayant survécu plus de cinquante ans, demeurant assez histoirique… Accélération des vélos et de l’histoire ! Les conditions sèches et le vent favorable peuvent donner des explications pour les plus exigeants, d’autant plus qu’un groupe assez imposant d’une vingtaine d’hommes sprinte pour la quatorzième place et au-delà, réglé par Meeus devant Matis Louvel, le meilleur des espoirs français pour ces classiques…
    Parmi les performance notables, relevons d’autres français, comme Petit d’Intermarché 6é et et Pichon d’Arkéa 8é… Car derrière ces Inéos assez intouchables, dans le jeu de ces équipes ayant le vent en poupe, nous retrouvons encore Intermarché et Arkéa… Par contre les Quickstep échouent encore, en partie ici de manière bien malheureuse avec cette chute de Lampaert jeté au sol en fin de course par le seul bras d’un spectateur pas forcément imprudent, mais seulement un peu enflammé, une sorte de opi-omi à petite échelle… Les coureurs passent souvent très vite et très près, il faut toujours le rappeler.

  2. Une course débridée sous un soleil radieux avec des spectateurs partout . Ce vélo on aime … ineos l’équipe qui écrase toutes les classiques de ce printemps a encore  » frappée  ». Une autre ère vient il de commencer ? Bref beau vainqueur rien à dire il a été la chercher .VAN BAARLE a été royal . Cet hollandais a éclipsé une autre VAN DER POEL qui n’était pas dans un grand jour , subissant grandement cette journée . Les douleurs sont elles revenues sous des pavés cassants ? Peut être . Saluons les bonnes performances de PETIT et PICHON qui ont réalisé une très belle course. Nos français ont été à la hauteur, bravos messieurs . C’est une course de guerriers , il faut être fort , puissant, habile et surtout avoir un peu de chance et surtout n’avoir aucune malchance . Dans ce registre nous avons une équipe au top niveau , la Quick-Step Alpha Vinyl qui avait deux représentants dans le top 10 à 20 kilomètres du but , SÉNÉCHAL et LAMPAERT . L’horizon semblait donc se dégager pour cette équipe . Mais non le mauvais œil veille … Notre français disparaît brutalement du groupe de tête après une section pavé sans raison apparente ( calme plat sur les ondes ) nous aurons l’explication plus tard . Son coéquipier belge est à l’avant à la poursuite du vainqueur en compagnie de MOHORIC impressionnant ( un Slovène et oui encore un ) Sauf qu’un spectateur bien attentionné ayant pour l’habitude de tendre les bras au passage des coureurs a déséquilibré notre belge ayant pour conséquence une chorégraphie sans nom, finissant sur le dos , sur des pavés qui n’en demandaient rien à personne . Encore un spectateur imbécile qui n’a jamais du monter sur vélo et ne doit donc rien savoir de ce sport qui est déjà dangereux normalement . Nous saurons par la suite que SENECHAL a malheureusement chuté en voulant éviter un spectateur. Bis répetita , Hé oui c ‘est la vie d’un cycliste et notamment ceux de l’équipe Quick-Step qui collectionnent depuis le début de l’année une scoumoune de premier choix . Mais la roue va tourner ….

  3. Grosse course, félicitation a tous. Juste pour mettre un carton rouge à ce spectateur stupide qui a fait chuter lourdement Yves Lampaert, une chute a pleine vitesse, espérons qu’à froid il n’est pas trop de séquelles.

  4. Effectivement Une Nouvelle ére vient de débuter..!

    Les INEOS sur leurs montures(Vélos) comme Attila sur son cheval peuvent s’exclamer »Là ou passe mon cheval(vélo) l’herbe ne repousse pas »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.