Pascal Ackermann une première victoire en poche
Pascal Ackermann s'impose sur la Clasica de Almeria. Photo : @Tour_de_Pologne
107 Partages

Dans une première étape sans réelles difficultés au Tour de Pologne, les sprinteurs n’ont pas manqué l’occasion pour se disputer la victoire. C’est Pascal Ackermann (Bora Hansgrohe) qui s’est montré le plus puissant dans la dernière ligne droite devançant Alvaro Hodeg (Quick-Step Floors) et Matteo Trentin (Mitchelton-Scott). Le champion d’Allemagne prend du même coup le maillot de leader du classement général.

Pascal Ackermann s’impose d’entrée au Tour de Pologne

Inarrêtable ! En ce moment, Pascal Ackermann est dans une spirale positive et c’est le moins que l’on puisse dire. En l’espace d’un mois, le coureur de Bora-Hansgrohe est devenu champion d’Allemagne avant d’enchaîner la semaine passée par une victoire sur la Prudential RideLondon-Surrey Classic et vient de remporter la première étape du Tour de Pologne. Trois victoires qui ont tous un point commun. A chaque fois, elles ont été acquises au sprint. Logique pour celui qui s’est spécialisé dans ce domaine. Cette saison est vraiment celle de la révélation au haut niveau pour Ackermann, qui compte aussi une victoire au Tour de Romandie et au Dauphiné.

Quatre échappées dont Stéphane Rossetto (Cofidis) et Alessandro De Marchi (BMC Racing Team) auront bien tenter de mener à mal les plans des sprinteurs. Mais le peloton a su gérer tout au long de la journée malgré la résistance du coureur Français, dernier à se faire reprendre. Après, Pascal Ackermann a fini le travail. Très en forme depuis plusieurs semaines, il l’a encore prouvé en Pologne malgré une forte concurrence, mais rien ne semble pouvoir l’atteindre ces derniers temps. D’ailleurs son sprint d’aujourd’hui fut parfaitement maîtrisé, ne laissant pas beaucoup de doute sur une issue positive. Hodeg, Trentin qui ont fini sur le podium ou encore Greipel, Bouhanni plus loin dans le classement ont tous dû s’incliner. Et cela pourrait bien se reproduire dès demain pour la deuxième étape, très ressemblante en ce qui concerne le tracé. Les sprinteurs devraient une nouvelle fois avoir le dernier mot. Reste à voir si Pascal Ackermann l’aura de nouveau.

107 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Avec Ackermann, l’Allemagne tient un nouvel artiste du sprint ! Place dans le top 10 côté français avec Venturini… Bouhanni bien emmené par un seul coureur Cofidis jusqu’à 2km puis livré à lui-même et englouti dans la belle meute de sprinters présents en Pologne. Observons la 3é place de Matteo Trentin, déjà en bonne forme après sa terrible chute sur Paris-Roubaix, à l’image de ce cyclisme moderne, émaillé de chutes parfois graves et aussi de retour au plus haut niveau aussi rapides qu’étonnants.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.