Peter Sagan quitte Bora-Hansgrohe
Photo: @BORAhansgrohe
0 Partages

C’est désormais officiel, Peter Sagan a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il ne va pas continuer sa carrière au sein de l’équipe Bora-Hansgrohe. Après avoir passé cinq saisons sous les couleurs de l’équipe allemande, le champion du monde s’en va en ayant accompli de grandes choses. Le Slovaque a notamment remporté Paris-Roubaix en 2018 et remporté deux fois le maillot vert du Tour de France en 2018 et 2019. On ne sait cependant toujours pas quelle sera la prochaine équipe de Peter Sagan même si des rumeurs l’annonçant chez Total Direct Energie circulent beaucoup. L’ouverture du marché des transferts ce 1er août 2021 devrait rapidement venir éclaircir les choses.

La déclaration de Peter Sagan

Tout d’abord, Peter Sagan est revenu avec nostalgie sur ses plus grands faits d’armes avec Bora Hansgrohe: « Aujourd’hui, j’aimerais annoncer qu’un cycle se termine dans ma carrière professionnelle et que je ne renouvellerai pas mon contrat avec BORA-hansgrohe après la fin de la saison 2021. Je n’ai aucun doute sur le fait que les cinq saisons que j’ai passées chez BORA-hansgrohe ont été parmi les plus prolifiques de ma carrière. Je suis notamment devenu le premier coureur à remporter trois Championnats du Monde consécutifs, j’ai aussi eu l’honneur de gagner Paris-Roubaix et d’avoir remporté mon septième maillot vert record sur le Tour de France. »

Enfin, le Slovaque a indiqué que les deux partis se quittent en très bon terme: « Cependant, après une longue discussion avec ma propre direction et en vertu d’un accord mutuel avec BORA-hansgrohe, nous sommes arrivés à la décision qu’il serait préférable que je quitte l’équipe Bora-Hansgrohe et qu’un nouveau chapitre s’ouvre dans ma carrière. Le changement fait partie de la vie et de la croissance. Je suis certain que BORA-hansgrohe continuera de connaître du succès et je leur souhaite tout le succès possible au cours des prochaines saisons. »

0 Partages
Mathis MAUDET
Grand passionné de sport et de cyclisme depuis mon enfance. Pratiquer le VTT en s'imaginant être dans un final de championnat du monde est mon quotidien ;)

3 commentaires

  1. Peut étre chez Total Direct Energie…?
    Aprés Niki Terpstra et Edvald Boasson Hagen maintenant Peter SAGAN…?(Avec son frére dans les valises..?)
    Tous ces grands Champions me paraissent étre a la recherche d’énergie depuis quelques temps…?
    Chez Total Direct Energie ils vont pouvoir carburer..?
    Plus sérieusement pour l’instant l’arrivée de Terpstra- Boasson Hagen et Bonifazio n’a pas apporté beaucoup de résultats a l’équipe..?
    En continuant dans cette politique de recrutement Total Direct Energie risque de se transformer en ehpad..?

  2. En effet, la politique de recrutement de cette l’équipe soit-disant « vendéenne » est assez caricaturale… A un degré moindre et malheureusement, d’autres grandes formations « françaises » sont un peu dans la même voie, avec par exemple les recrutements de Viviani chez Cofidis, Van Avermaet et même Jungels chez AG2R… Par chance peut-être, car recruté in extremis, O Connor chez AG2R dénoterait quelque peu : le coureur avait pour lui d’être plus jeune et de ne pas avoir trop roulé sa bosse avant d’arriver, mais ces critères-là sont sans doute trop compliqués à prendre en compte !…
    Quoi qu’il en soit, ce sont toujours des coureurs étrangers qui occupent souvent ensuite la place prépondérante dans les budgets des équipes et cela atteste surtout de l’état du cyclisme sur route en France avec cette baisse des licenciés et la disparition progressive des clubs et organisations, malgré quelques têtes d’affiche ou certaines régions moins sinistrées que d’autres …

  3. Vous avez raison . On peut constater que les coureurs étrangers qui arrivent dans les équipes françaises ont bizarrement perdu toutes capacités à gagner .C ‘est pas la première fois que je me fais cette réflexion . j’attends avec impatience l’arrivée de Laporte chez la Jumbo si cela se confirme . On verra si l’inverse va donner des ailes à notre Français . Je constate qu’ il y a quelques années il y avait de très bons jeunes français, juniors , espoirs , qui n’ont pour pas confirmé à l’échelon supérieur , Pourquoi ? . Nous avons sept équipes UCI en France composé essentiellement de coureurs Français et de quelques étrangers qui se ont perdu dans nos teams je pense à Viviani , Quintana , Jungels et d’autres . Le plus étonnant s’est qu’ils tous blessés ou handicapés depuis qu’ils sont dans les équipes tricolores . Alors qu’est ce qui ne va pas chez nous ? C’est vrai que pour donner des leçons à toute la planète nous sommes très forts mais pour le reste …. Et c est bien vrai malheureusement nous avons une belle vitrine mais rien au magasin . Et si nous avions Pogacar dans une équipe française serait il aussi fort , je doute …

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.