Giro 2019 étape 2
Le profil de la deuxième étape du Giro 2019.

Dimanche 12 mai aura lieu l’étape 2 du Giro 2019. Ce sera la première en ligne de cette 102e édition. Elle fera exactement 200 kilomètres, mais risque surtout de ne pas être une promenade de santé notamment pour les sprinteurs. Ces derniers seront favoris pour l’emporter à condition de passer sans encombre les différents obstacles su parcours.

A LIRE AUSSI : Tout savoir du parcours de l’édition 2019

Tout savoir de l’étape 2 du Giro 2019

A l’occasion de la première journée disputée en ligne, c’est déjà une étape qui s’annonce délicate et dont l’issue est difficile à imaginer. Le parcours emprunté sera très loin d’être complètement plat. Une trentaine de kilomètres après s’être élancé de Bologne, il sera temps d’aborder la première difficulté, qui pourrait permettre à certains coureurs de s’échapper à moins que ça soit déjà fait auparavant. Puis, une longue phase d’accalmie interviendra avec rien en particulier à signaler.

Par contre, les cinquante derniers kilomètres seront bien différents. Avec l’ascension de Montalbano, la course entrera dans un moment décisif. Selon le rythme imposé, les dégâts pourraient s’avérer plus ou moins important et notamment chez les sprinteurs. Pour eux, il va falloir absolument tenir le coup pour espérer avoir un coup à jouer ensuite. Après, une autre côte à San Baronto comptant pour le grand prix de la montagne sera à franchir mais moins difficile que la précédente. Au sommet, il restera alors vingt-deux kilomètres en partie en descente, mais surtout effectué sur du plat. De quoi mettre aux prises les coureurs les plus rapides pour une première explication en confrontation.

Les favoris à la victoire de l’étape 2 du Giro 2019

Malgré une dernière partie vallonnée, penser qu’un sprinteur parviendra à lever les bras à l’issue de cette deuxième étape n’est pas si farfelue. A condition bien sûr de passer les difficultés dans le peloton, Fernando Gaviria (UAE Team Emirates), Elia Viviani (Deceuninck – Quick Step), Caleb Ewan (Lotto Soudal) s’avèrent comme les plus sérieux candidats. Sans oublier non plus Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Pascal Ackermann (Bora – Hansgrohe), Sacha Modolo (EF Education First) et Giacomo Nizzolo (Team Dimension Data) qui seront en mesure de démontrer leurs qualités dans une arrivée massive.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.