Giro 2019 étape 1
Le profil de la première étape du Giro 2019.

Samedi 11 mai aura lieu l’étape 1 du Giro 2019. Ce premier Grand Tour de la saison commencera cette fois-ci par un contre-la-montre individuel. Il est court avec seulement 8,2 kilomètres à effectuer mais aura un profil atypique car se terminant par une bosse avec des pourcentages parfois élevés. Un rendez-vous déjà à ne pas manquer pour ceux qui visent le classement général.

A LIRE AUSSI : Tout savoir du parcours de l’édition 2019

Tout savoir de l’étape 1 du Giro 2019

Un premier moment de vérité dans le Giro 2019. Dès l’entame, les coureurs engagés et surtout ceux qui auront comme objectif le classement général devront se montrer performants. Il faudra disputer un contre-la-montre individuel de 8,2 kilomètres. Jusque là, tout ce qu’il y a de plus normal pour ce qui est de certains Grands Départs dans les courses de trois semaines. Mais ça s’arrête là, car ce ne sera un parcours tout plat à réaliser comme c’est habituellement le cas. En s’élançant de Bologne, les six premiers kilomètres seront assez faciles et largement favorables aux purs spécialistes. Par contre, pour les deux kilomètres suivants, d’autres qualités devront être prises en compte. Les puncheurs et grimpeurs seront sur leur terrain de prédilection avec la côte de San Luca. Elle est empruntée chaque année pour le final du GP d’Emilie, une classique italienne de fin de saison dont la dernière édition a été remportée par Alessandro De Marchi. La ligne d’arrivée pour le Tour d’Italie sera exactement situé au même endroit.

Les favoris à la victoire de l’étape 1 du Giro 2019

Etre spécialiste du contre-la-montre et aussi bon grimpeur sera la combinaison parfaite pour espérer s’imposer en ouverture du Giro 2019. Du coup, avec de telles caractéristiques, Tom Dumoulin (Team Sunweb) apparaît comme le principal favori pour devenir le premier maillot rose de cette 102e édition. Pour rivaliser avec le Néerlandais, Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma), Bob Jungels (Deceuninck – Quick Step), Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) sont certainement les mieux armés et peut-être les seuls capables de le battre.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Voilà un contre la montre très intéressant ouvert à beaucoup de bons coureurs.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.