Quick-Step Floors termine la saison avec 73 victoires.
L'équipe Quick-Step Floors lors de la remise des prix à Guilin. Photo : @quickstepteam
151 Partages

Quick-Step Floors clôt sa saison avec un succès collectif ! L’écurie belge a en effet terminé en tête du classement par équipes de l’UCI World Tour avec un total exceptionnel de 13 385,97 points, soit plus de 3 000 unités d’avance sur son dauphin, le Team Sky (10 213 p). C’est l’équipe allemande Bora-Hansgrohe qui complète le podium, cumulant elle 9 180 points.

Saison parfaite de bout en bout pour la Quick-Step Floors

C’est la cerise sur le gâteau. Après 10 mois de courses aux quatre coins de la planète, le team dirigé par Patrick Lefevere s’est vu remettre le trophée récompensant la meilleure équipe de l’année lors d’une cérémonie se déroulant en Chine (à l’occasion du Tour de Guangxi). Régulière tout au long de la saison, la formation qui prendra le nom de Deceuninck-Quick Step en 2019 (suite à la signature d’un nouveau partenariat) succède donc à la Sky, victorieuse l’an passé.

Sans remporter de Grand Tour, mais avec 73 victoires au compteur (dont Liège-Bastogne-Liège ou encore le Tour des Flandres), la Quick-Step Floors a su faire briller ses fortes individualités (Alaphilippe, Viviani, Gaviria), pour ainsi glaner autant de succès. Mais il ne faut pas réduire cette superbe année juste à ces trois coureurs, comme le soulignait très justement Philippe Gilbert lors de la cérémonie donnée à Guilin « Nos soixante-treize succès ne représentent pas seulement un beau butin en termes de quantité mais également en termes de qualité. Nous nous sommes imposés avec quatorze coureurs différents. Cela en dit long sur la force de notre équipe.« 

Pour les formations françaises en WorldTour que sont AG2R La Mondiale et Groupama-FDJ, le bilan est plutôt mitigé. L’écurie de Vincent Lavenu est passée de la 9ème à la 11ème place par rapport à 2017, tandis que celle de Marc Madiot a grimpé du 17ème au 14ème rang.

 

 

 

151 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.