Simon Yates à un jour de gagner Paris-Nice
Simon Yates gagne la 7e étape et prend la tête du général. Photo : ASO/Alex Broadway
Simon Yates : « J’avais de bonnes jambes, alors ça s’est bien passé »
5 (100%) 1 vote[s]

Brillant vainqueur de la septième étape de Paris-Nice à la Colmiane, Simon Yates est devenu le nouveau leader au classement général. Le Britannique est en position idéale pour inscrire son au palmarès de la Course au Soleil. Reste au coureur de Mitchelton-Scott de passer sans encombre l’étape décisive autour de Nice.

Simon Yates, le plus fort au sommet de la Colmiane

Aujourd’hui pour Simon Yates, c’était la totale ! Vainqueur de l’étape la plus difficile du Paris-Nice 2018, le Britannique en a également profité pour prendre le maillot de leader. Passé de la 7e place à la première, il ne pouvait rêver à une meilleure issue. Certains adversaires classé devant lui ce matin ont définitivement cédé, tandis que d’autres ont limité la casse sans pour autant avoir réussi à le suivre. Toute la journée, le coureur de Mitchelton-Scott s’est bien senti avant de finir le travail en beauté.

« C’était une journée difficile dès le début. Mais les garçons m’ont protégé, j’étais dans une bonne position tout au long de l’étape. Ils m’ont évité de me retrouver dans une cassure par exemple dans une descente. Je pense que j’ai pu préserver de l’énergie pendant un bon moment. Alors il m’en restait encore un peu plus que les autres en fin d’étape ! Au début de la montée finale, Astana a mené le groupe à un bon  rythme. Je trouve cela plus confortable de rouler devant, mais il fallait être patient. Ensuite, avec Roman nous avons décidé que c’était le bon moment, et j’ai attaqué. J’avais de bonnes jambes, alors ça s’est bien passé.» Yates : « Il a fallu être patient »

Après cette magnifique journée, Simon Yates va devoir désormais défendre sa première place. S’il est en bonne position avant la dernière étape, le Paris-Nice n’est pas pour autant gagné. Il compte onze secondes d’avance sur son plus proche poursuivant Jon Izagirre (Bahrain Merida). Gorka Izagirre dans la même équipe et Tim Wellens ne sont qu’à douze et treize secondes derrière. C’est dire à quel point tout va se jouer demain pour le leader de la formation Mitchelton-Scott, qui compte sur ses équipiers.

« Ce sera très serré demain, les frères Izagirre sont de très bons coureurs. Ce sera une course très agressive, mais je suis confiant parce que j’ai une bonne équipe. » Yates : « Il a fallu être patient »  

https://twitter.com/MitcheltonSCOTT/status/972488316766576645

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.