Thibaut Pinot garde le Tour de France à l'esprit
Thibaut Pinot reste dans l'expectative en raison du coronavirus - Photo : Giro d'Italia.

En période de confinement dû au coronavirus, Thibaut Pinot a accordé une interview à France TV Sport. Il évoque notamment cette situation particulière tout comme le reste de la saison, qui est pour l’instant en suspens à l’image du Tour de France.

La santé avant tout pour Thibaut Pinot

Prendre son mal en patience. Comme beaucoup d’autres, c’est à quoi doit se contraindre Thibaut Pinot à cause du coronavirus. Confiné chez lui, le Français tient à rappeler qu’il est important de suivre les consignes tout en soulignant que la santé de tous est bien le plus important en cette période particulière. « Je ne suis pas touché personnellement par le virus mais autour de chez moi, beaucoup de personnes le sont et de façon assez grave. Je sais que ce confinement n’est pas là comme ça, c’est parce que la situation est grave, pour la bonne cause, pour notre santé à tous, alors j’encourage tout le monde à rester chez soi pour que l’on passe à autre chose le plus rapidement possible. […] Le vélo en ce moment est complètement dérisoire. Il y a tellement plus important que de savoir si le Tour va être annulé ou reporté. C’est pour ça que je ne me plains pas et si je dois faire du home-trainer pendant un mois, je n’ai pas le droit de me plaindre. On est dans une situation un peu irréelle et le vélo n’est rien à coté de tout ça ! »

S’entraîner d’une autre manière

En ce qui concerne sa pratique du vélo, elle change forcément du fait de la situation actuelle. Pas un adepte de l’entraînement à domicile, Thibaut Pinot va s’y résoudre le temps qu’il faudra. « Pour l’instant, je le vis plutôt bien on va dire, vu que je suis en repos depuis la fin de Paris-Nice. Je le vis de façon normale, je n’ai pas la peur de ne pas m’entraîner donc je n’ai pas ce souci-là. Mais quand ça va être la reprise, alors là, faire du home-trainer va vite me faire chier (sic), donc ça va être plus compliqué. Je pense que mon record sur home-trainer, c’est 1h30 ! Je ne supporte pas de faire du sport dans un milieu fermé surtout quand il fait beau. C’est encore plus dur ! Je n’ai pas envie de m’user mentalement, je ferai 1h30 maximum.»

Au point de départ

Avec plus aucune compétition depuis Paris-Nice et pas de reprise d’ici mai, cela s’annonce comme un nouveau départ pour l’ensemble des coureurs dans cette saison. Une nouvelle situation à laquelle il faut faire face pour le cinquième de la dernière édition de la Course au soleil. « Pour l’instant j’ai l’impression d’être en octobre et que je vais reprendre le vélo avec des petites sorties. Cela ne sert à rien de faire des sorties de six heures, on essaie de ne pas y penser. Ça ne sert à rien de se prendre la tête, on n’a pas de date, on ne sait rien, lorsqu’on aura des dates de courses et qu’on en aura le droit, on retournera sur les routes, mais jusque-là il faut patienter. On est beaucoup dans le peloton dans le même cas…»

Thibaut Pinot espère courir le Tour de France

A cet instant également, rien n’est décidé du sort du Tour de France devant s’élancer le 27 juin de Nice. Pour Thibaut Pinot, qui en faisait un grand objectif, c’est clairement l’incertitude. En espérant tout comme Julian Alaphilippe une amélioration de la situation sanitaire d’ici là. « Je serais surtout inquiet parce que si on l’annule, cela voudrait dire que la pandémie s’est aggravée. Je ne sais pas si ASO (ndlr : Amaury Sport Organisation, l’organisateur du Tour) peut le retarder. Mais oui il peut être décalé ou supprimé, et oui forcement ça m’inquiète car une année sans le Tour et sans grand Tour, c’est une année compliquée… C’est compliqué si on commence à s’entraîner sérieusement début mai pour être prêt début juillet. On serait à 90 %, mais sur le Tour, il faut être à 100%. Ça ne suffit pas pour être avec les meilleurs… […] Je n’y pense pas trop dans ma tête, je suis reparti pour reprendre au Dauphiné, c’est la seule course qui est dans ma tête, c’est le Dauphiné. Cela voudrait dire que la pandémie est terminée et que tout va mieux, c’est plus dans cette optique-là que j’y pense.»

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. « Il y a tellement plus important que de savoir si le tour va être annulé ou reporté »… Dans ses propos, T. Pinot place l’humanité en priorité; l’interview est intéressante et dévoile la belle personnalité du champion français.

  2. comment voulez-vous que les coureurs soit prêts pour le Tour ? Ils ont besoin des courses de printemps pour être prêts . Vous allez avoir une hécatombe de blessés.êtes vous sûr que les italiens et les espagnols auront envie de venir? Par contre le Tour à huis clos est une hérésie complète

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.