Thomas De Gendt remporte la 8e étape du Giro 2022

3
834
Thomas De Gendt remporte la 8e étape du Giro 2022
Thomas De Gendt remporte la 8e étape du Giro 2022. Photo : @giroditalia

Au terme des 153 kilomètres de course de cette 8e étape de la 105e édition du Giro, c’est Thomas De Gendt (Lotto Soudal), issu de l’échappée du jour, qui l’a emporté dans un sprint à quatre. Sur la ligne d’arrivée, à Napoli, le Belge s’est imposé devant Serge Gabburo (Bardiani-CSF-Faizanè) et Jorge Arcas (Movistar). La bonne opération du jour est à mettre au crédit du Français Guillaume Martin (Cofidis), qui reprend 3 minutes sur ses principaux adversaires et remonte à la 4e place du classement général.

Le résumé de l’étape du jour jusqu’à la victoire de De Gendt

Dès le départ (arrêté) les attaques ont été intenses jusqu’à ce que très rapidement, et alors que les coureurs étaient encore dans Napoli, une échappée de 6 coureurs a pris forme. Jusqu’au moment où Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) a attaqué en tête de peloton jusqu’à rejoindre les hommes de tête. Tout aussi rapidement, ce sont 21 coureurs qui sont sont retrouvés à animer la tête de course avec toujours une avance de deux minutes.

Les Trek-Segafredo ont d’abord assuré la poursuite en tête de peloton pour défendre le maillot rose, Juan Pedro Lopez, le leader au classement général. Si à un moment de la course, il a été envisagé que le peloton puisse revenir sur les échappés dès qu’il le souhaiterait, les 2’30 d’avance à 50 kilomètres de l’arrivée ont laissé à penser que la victoire d’étape se jouerait à l’avant. Et qui plus est quand les équipes de sprinteurs ne sont pas venus à l’avant de la course mettre en route. A ce moment de la course, jamais les 21 coureurs échappés ont eu plus de 3 minutes d’avance.

A 46 kilomètres de l’arrivée, Mathieu van der Poel est le premier à attaquer ses compagnons du jour. Et à force d’attaques, quatre coureurs se sont retrouvés isolés à l’avant (De Gendt, Vanhoucke, Gabburo et Arcas). Jamais van der Poel et Girmay, notamment, ont réussi à remporter le quatuor de tête. Après quoi, surpuissant, Thomas De Gendt, a disposé de ses adversaires.

Vidéo de cyclisme, résumé de la 8e étape du Tour d’Italie

Classement – Etape 8 Giro 2022 – Top 20

Le classement complet de la 8e étape du Tour d’Italie

1 – DE GENDT Thomas (Lotto Soudal) les 153 km en 3:32:53
2 – GABBURO Davide (Bardiani-CSF-Faizanè) m.t
3 – ARCAS Jorge (Movistar Team) m.t
4 – VANHOUCKE Harm (Lotto Soudal) + 0:04
5 – GIRMAY Biniam (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:15
6 – SCHMID Mauro (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
7 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) m.t
8 – POELS Wout (Bahrain – Victorious) + 0:33
9 – MARTIN Guillaume (Cofidis) m.t
10 – FELLINE Fabio (Astana Qazaqstan Team) + 2:56
11 – VENDRAME Andrea (AG2R Citroën Team) m.t
12 – RAVANELLI Simone (Drone Hopper – Androni Giocattoli) m.t
13 – ULISSI Diego (UAE Team Emirates) + 3:02
14 – MONIQUET Sylvain (Lotto Soudal) + 3:15
15 – FETTER Erik (EOLO-Kometa) + 3:22
16 – CONSONNI Simone (Cofidis) + 3:33
17 – FOSS Tobias (Jumbo-Visma) m.t
18 – VLIEGEN Loïc (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
19 – TESFATSION Natnael (Drone Hopper – Androni Giocattoli) m.t
20 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) m.t

Classement général – Etape 8 Giro 2022 – Top 20

Le classement général complet du Tour d’Italie après la 8e étape

1 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) en 32:15:31
2 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) + 0:38
3 – TAARAMÄE Rein (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:58
4 – MARTIN Guillaume (Cofidis) + 1:06
5 – YATES Simon (Team BikeExchange – Jayco) + 1:42
6 – VANSEVENANT Mauri (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 1:47
7 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) + 1:55
8 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 1:58
9 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 2:00
10 – PORTE Richie (INEOS Grenadiers) + 2:04
11 – BARDET Romain (Team DSM) + 2:06
12 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) m.t
13 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 2:15
14 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) m.t
15 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 2:16
16 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) + 2:18
17 – BOUWMAN Koen (Jumbo-Visma) + 2:19
18 – CARTHY Hugh (EF Education-EasyPost) + 2:20
19 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 2:23
20 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange – Jayco) + 2:27

3 Commentaires

  1. Guillaume Martin nous a encore fait du Guillaume Martin..!

    Un beau rapproché intelligent sur un terrain pas vraiment a sa convenance ..!
    C’est sa marque de fabrique maintenant
    Il frappe ou on ne l’attend pas..!

    C’est bien d’avoir des bonnes Jambes mais c’est bien aussi d’avoir la téte Pleine…!
    Maintenant il faut gérer..!
    BRAVO

  2. Nous avons pu suivre l’étape peut-être la plus passionnante de ce début de giro, en grande partie par la présence de M. Van der Poel, dès le départ à l’initiative de l’échappée ou relançant celle-ci afin de la faire exploser ou de tenter de s’isoler à l’avant… Ce fut une étape d’intérêts multiples, de par son seul déroulement, mais aussi par les performances d’acteurs autres que M. Van der Poel, comme la quasi résurrection du vainqueur T. De Gendt, l’omniprésente révélation de B. Girmay, la difficile mais subtile course de replacement au général de G. Martin, etc…
    Honneur au vainqueur, T. De Gendt qui se déploie avec une spectaculaire puissance dans un sprint imparable !… Ce même De Gendt que les très respectables commentateurs télé jugeaient « vieillissant » ou « finissant » au départ de l’échappée…L’émotion a pu étreindre ceux qui ne voudraient pas voir ces champions disparaitre ou qui aiment à les voir renaitre de leurs cendres. L’endroit était idéal, à Naples, au pied du Vésuve, nous avons retrouvé cet extraordinaire broyeur de pédales qui retrouve la victoire sur le giro dix ans après son succès au sommet du Stelvio… Relevons également l’incroyable mais parfait sens tactique des deux coureurs belges de la Lotto, De Gendt et Vanhoucke qui contrent et tiennent en respect jusqu’au bout Van der Poel et ceux-là mêmes qui les avaient distancés auparavant…
    Second sprint, dans un tout autre style, la résistance et la magnifique agilité naturelle de Girmay pour la cinquième place, au détriment de Van der Poel… Le jeune érythréen cumule les top 5…
    Et puis il y eut ce replacement de G. Martin, déjà dans sa spécialité favorite après une semaine de course ! Autant que la course elle-même, entendons les paroles du champion normand, une fois la ligne franchie : « … parti dans les dernières positions, je me suis retrouvé devant comme par inadvertance… ce que j’ai gagné aujourd’hui, c’est bien, mais il ne faut pas que j’en perde le double demain… etc.. « ; il s’agit vraiment d’une belle et originale personnalité au sein du peloton… Dans un autre genre, une remarque pleine de réalisme, de distance, etc…, de son manager C. Vasseur :  » le temps perdu, il faut essayer de le récupérer… ».

  3. Belle étape où nous avons vu un très beau vainqueur surpuissant en la personne De Gendt qui n’a pas volé ce nouveau succès . Le diesel est en marche … Martin a fait un beau rapproché sur cette étape toboggan , en espérant qu’il n’a pas trop tapé dans les réserves . Demain est une étape clef et il ne faudra pas se louper . Nous avons vu les limites de Van Der Poel qui après huit jours de course a perdu son explosivité légendaire et semble régresser physiquement ( voir son sprint ) , mais bon il est là pour gagner des étapes et les prochains jours nous apporteront des réponses sur sa capacité à passer la deuxième semaine . Girmay a calqué sa course sur celle de notre hollandais , mais pouvait il faire autrement ? résultat une nouvelle place d’honneur . A surveiller il va encore progresser . Les favoris sont restés au chaud , mais qui va passer à la trappe demain ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.