Flèche Brabançonne 2019 parcours et favoris
Tim Wellens avait gagné dès sa reprise en compétition en 2018. Screenshot Flèche Brabançonne
179 Partages

Sorti à un peu moins de huit kilomètres du but, Tim Wellens (Lotto Soudal) a résisté jusqu’à la ligne d’arrivée pour s’offrir la 58e édition de la Flèche Brabançonne. C’est sa quatrième victoire de la saison. Le Belge a devancé de quelques longueurs le tenant du titre Sonny Colbrelli (Bahrain Merida) et son coéquipier Tiesj Benoot (Lotto Soudal).

Tim Wellens impérial dans le final de la Flèche Brabançonne

Un retour fracassant ! Après 31 jours sans la moindre compétition soit depuis la dernière étape du Paris-Nice, Tim Wellens revenait à l’occasion de la Flèche Brabançonne. Au terme des 205,3 kilomètres, le Belge a clairement démontré que la forme était présente malgré cette coupure en s’imposant. Un message fort envoyé alors que s’annonce prochainement les classiques ardennaises. Cela va donner évidemment confiance au coureur de Lotto Soudal, qui vise un premier succès dans l’une de ces courses.

Aujourd’hui sur la Flèche Brabançonne, le rythme a été très soutenu assez loin de l’arrivée. Dans les 80 derniers kilomètres, le peloton a commencé vraiment à accélérer, provoquant de nombreuses cassures au sommet de chaque côte du parcours. Un petit plus loin, un duo composé de Tosh Van der Sande (Lotto Soudal) et Jack Haig (Mitchelton Scott) a animé grandement cette édition obligeant d’autres équipes à rouler. Bahrain Merida pour Sonny Colbrelli et BMC Racing Team pour Dylan Teuns étaient contraints de se porter à l’avant afin de ne pas perdre leurs illusions. La bataille aura duré longtemps pour revenir sur ces deux hommes mais finalement repris, la course s’est disputée ensuite parmi les principaux favoris.

Sonny Colbrelli a été le premier à déclencher les hostilités dans l’avant-dernière bosse du parcours à un peu plus de dix kilomètres de l’arrivée. Suivi par Bryan Coquard, Dylan Teuns et d’autres, son offensive n’a pas été décisive. Au contraire de celle de Tim Wellens quelques instants plus tard dans les huit derniers kilomètres. Parti seul, il n’a jamais été rejoint par le reste du peloton. Impressionnant dans la portion finale, le Belge est allé gagner pour la première fois cette semi-classique belge repoussant les premiers poursuivants dont Sonny Colbrelli lauréat en 2017 à neuf secondes. De quoi aussi se placer comme un sérieux prétendant pour l’Amstel Gold Race disputée dimanche prochain.

Classement Flèche Brabançonne – Top 20

Rang Coureur Nation Equipe Age Temps
1 WELLENS Tim
BEL
LOTTO SOUDAL 27 04:42:48
2 COLBRELLI Sonny
ITA
BAHRAIN – MERIDA 28 00:00:09
3 BENOOT Tiesj
BEL
LOTTO SOUDAL 24 00:00:09
4 SERRY Pieter
BEL
QUICK – STEP FLOORS 30 00:00:09
5 TRATNIK Jan
SLO
CCC SPRANDI POLKOWICE 28 00:00:09
6 PASQUALON Andrea
ITA
WANTY – GROUPE GOBERT 30 00:00:09
7 TEUNS Dylan
BEL
BMC RACING TEAM 26 00:00:09
8 DUIJN Huub
NED
VERANDA’S WILLEMS – CRELAN 34 00:00:12
9 SPRENGERS Thomas
BEL
SPORT VLAANDEREN – BALOISE 28 00:00:14
10 IMPEY Daryl
RSA
MITCHELTON – SCOTT 34 00:00:14
11 MARTENS Paul
GER
TEAM LOTTO NL – JUMBO 35 00:00:14
12 VAN GESTEL Dries
BEL
SPORT VLAANDEREN – BALOISE 24 00:00:14
13 PAUWELS Serge
BEL
TEAM DIMENSION DATA 35 00:00:14
14 VERONA Carlos
ESP
MITCHELTON – SCOTT 26 00:00:14
15 HAGEN Edvald Boasson
NOR
TEAM DIMENSION DATA 31 00:00:14
16 HERRADA Jesus
ESP
COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 28 00:00:14
17 RIESEBEEK Oscar
NED
ROOMPOT – NEDERLANDSE LOTERIJ 26 00:00:14
18 PERNSTEINER Hermann
AUT
BAHRAIN – MERIDA 28 00:00:14
19 COQUARD Bryan
FRA
VITAL CONCEPT CYCLING CLUB 26 00:00:19
20 MEURISSE Xandro
BEL
WANTY – GROUPE GOBERT 26 00:00:19
179 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Nous avons pu revoir quelques français à l’avant, notamment B.Coquard ou W.Barguil, très discrets jusqu’à ce moment de la saison… Et quelques coureurs très généreux dans l’effort, Grosu ou Pacher par exemple, et à un niveau supérieur, un Teuns au dessus, Gaspard Auto en révision technique avant l’Amstel, etc…
    Globalement ce fut le Lotto qui fit le jeu avec chaque fois un coup d’avance : Monford à l’effort, puis Van der Sande accompagné de cette Haig qui n’a d’ailes, mais qui, sans pour autant voler n’en marche pas moins quand même, etc… avant que Wellens ne s’envole vers le succés… Wellens ? Que dis-je, Merckx, car comme chacun sait, dans ces conditions, à moins de 20 degré extérieur, le gars est inarrétable, une véritable machine. En tous cas une Barbanconne loin d’être barbante … Et en ce Brabant, nous aperçumes même un instant le Cousin avec sa barbe…
    L’essentiel étant bien sûr la présence et le courage de l’équipe de Michael, avec notamment De Bondt si désireux de faire la course pour son ami disparu, et puis l’attitude et le geste du vainqueur au passage de la ligne… Cette Flèche Brabançonne restera, à ce titre, tragiquement gravée dans les mémoires.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.