Tour de France 2023 : Les favoris

0
1192
Tour de France 2023 les favoris
Au départ de ce Tour de France 2023 les favoris sont venus en nombre, mais deux d'entre eux (Pogacar et Vingegaard) en sont les deux grandissimes. Image : @ASO_tdf_facebook

Le Tour de France 2023 (1er au 23 juillet) compte de nombreux favoris au départ de Bilbao. Mais Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard, les deux derniers vainqueurs de la Grande Boucle, sont les grandissimes favoris de cette 110e édition.

*** Tadej Pogacar, Jonas Vingegaard
** Mattias Skjelmose, Adam Yates, Mikel Landa, Egan Bernal
* Thibaut Pinot, Romain Bardet, David Gaudu, Guillaume Martin, Warren Barguil, Valentin Madouas, Pello Bilbao, Enric Mas, Matteo Jorgenson, Jai Hindley, Ben O’Connor, Simon Yates, Rigoberto Uran, Neilson Powless, Giulio Ciccone, Richard Carapaz, Torstein Traen, Carlos Rodriguez, Louis Meintjes

Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) 24 ans, 1m76, 66kg

Tadej Pogacar, double vainqueur du Tour de France (2020 et 2021) a une revanche à prendre en 2023 sur les Jumbo-Visma et Jonas Vingegaard qui l’ont mis en échec lors de l’édition passée. Depuis sa chute sur Liège-Bastogne-Liège où il était en passe de remporter consécutivement les trois Ardennaises, le Slovène n’a plus couru à l’exception des deux épreuves de son championnat national qu’il a remportées. Depuis le début de cette saison, « Pogi » s’est imposé à 14 reprises.

Jonas Vingegaard (Jumbo Visma) 26 ans, 1m75, 60kg

Jonas Vingegaard va être, comme en 2022 où il a remporté le TDF, l’adversaire principal de Pogacar. Il fait partie des deux grandissimes favoris de cette 110e édition de la Grande Boucle. Le Danois est logiquement candidat à sa propre succession, lui qui sort d’une victoire sur le Critérium du Dauphiné. Depuis le début de cette saison 2023, le leader de l’équipe Jumbo-Visma a remporté toutes les courses par étapes auxquelles il a participé à l’exception de Paris-Nice où il a pris la 3e place tandis que Pogi l’emportait. C’est la seule fois où les deux adversaires se sont affrontés. A noter que Jonas Vingegaard s’est imposé depuis le début de l’année à 11 reprises.

Mattias Skjelmose (Trek – Segafredo) 22 ans, 1m80, 65kg

Mattias Skjelmose est le récent vainqueur du Tour de Suisse, épreuve préparatoire au Tour de France. Le Danois est en pleine possession de ses moyens au départ de Bilbao lui qui vient de remporter son titre national sur route et qui a terminé deuxième de l’épreuve chronométrée. Et au regard de ses résultats depuis le début de saison le leader de l’équipe Trek-Segafredo à commencer par ses excellents classements obtenus sur les Ardennaises, laisse à penser qu’il a sa place sur le podium. Qui plus est, Sljelmose pourra compter en montagne sur un certain Giulio Ciccone.

Adam Yates (UAE Team Emirates) 30 ans, 1m73, 58kg

Adam Yates a quitté à l’intersaison l’équipe INEOS Grenadiers au profit de l’UAE Team Emirates de Tadej Pogacar. Autant dire que le Britannique est une pièce majeure de la possible victoire de Pogi en 2023. Le vainqueur du dernier Tour de Romandie et récent 2e du Critérium du Dauphiné est la pièce maîtresse de la formation Emiratie. Tout au long des trois semaines de course son rôle va consister à épauler en montagne son leader et possiblement aller chercher une victoire d’étape, lui qui ne s’est encore jamais imposé sur une étape du Tour.

Mikel Landa (Bahrain – Victorious) 33 ans, 1m73, 60kg

Mikel Landa est comme chaque année une véritable énigme au départ d’un Grand Tour. Statistiquement, l’Espagnol ne gagne qu’en Espagne ou en Italie. Effectivement, toutes ces victoires ont été glanées exclusivement dans ces deux pays uniquement. En 2020, lors de sa dernière participation au Tour de France, Landa terminait 4e de la Grande Boucle (comme en 2017) avec un début de saison similaire à celui qu’il vient de réaliser cette année. L’an passé, le coureur de l’équipe Bahrain – Victorious avait privilégié le Tour d’Italie où il prenait à l’arrivée la 3e place, comme en 2015. Ainsi, et très logiquement, Landa peut prétendre à une place sur le podium, dans le meilleur des cas.

Egan Bernal (INEOS Grenadiers) 26 ans, 1m75, 60kg

Egan Bernal est ni plus ni moins que le vainqueur 2019 du Tour de France. Depuis sa chute survenue à l’entraînement dans un accident de la circulation en janvier 2022, le Colombien n’est plus que l’ombre de lui-même bien que le coureur de l’équipe INEOS-Grenadiers a terminé 12e du récent Critérium du Dauphiné, sans pour autant réussir à peser sur la course. Le concernant, il se pourrait que le grimpeur continue de monter en pression au fur et à mesure des trois semaines de course jusqu’à pourquoi pas faire basculer le classement général en vue d’un Top 10. C’est tout à fait envisageable pour ce grimpeur hors pair.

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) 33 ans, 1m80, 63kg

Thibaut Pinot va disputer sa toute dernière Grande Boucle, lui qui prendra sa retraire à l’issue de cette saison cycliste 2023. Sans pression aucune, le Français aura tout à gagner et rien à perdre face à ses adversaires et autres favoris. Le grimpeur tricolore a terminé 5e du dernier Tour d’Italie mais également meilleur grimpeur du Giro d’Italia ce qui ne manquera de lui donner des idées sur ce Tour de France, en plus d’aller chercher au moins une dernière victoire d’étape de prestige sur le TDF qu’il terminait à la 3e place en 2014, son meilleur classement. Il y a quelques jours Pinot a terminé 7e du championnat de France remporté par son coéquipier Valentin Madouas.

Romain Bardet (Team DSM – Fimenich) 32 ans, 1m85, 65kg

Romain Bardet poursuit depuis trois saisons son petit bonhomme de chemin à l’étranger au sein de la Team DSM. L’an passé le coureur Français terminait à la 6e place du Tour de France et ses excellents résultats obtenus en World Tour notamment depuis le début de saison laisse à penser que le grimpeur de talent peut espérer obtenir au moins un résultat similaire. Bardet a terminé 5e du dernier Tour de Suisse, épreuve préparatoire au Tour de France. A noter qu’il a fait l’impasse sur le championnat de France où il aurait pourtant eu toutes ses chances de succès.

David Gaudu (Groupama-FDJ) 26 ans, 1m72, 53kg

David Gaudu est sur le papier sans doute la meilleure chance de classement sur ce Tour de France 2023. Pourtant, à regarder ses résultats du début de saison qui étaient excellents jusqu’en avril, le 4e du Tour 2022 n’offre pas toutes les garanties pour réitérer sa prouesse de l’an passé. Sorti d’un long et difficile stage en altitude, le grimpeur de poche de la Groupama-FDJ n’a pu faire mieux que 30e du récent Critérium du Dauphiné. Et le fait qu’il ne réussisse pas à accompagner dans le final Valentin Madouas au championnat de France, laisse subsiter quelques doutes. Compte tenu de ses aptitudes à grimper, le Top 10 est bien évidemment envisageable.

Guillaume Martin (Cofidis) 30 ans, 1m73, 55kg

Guillaume Martin 8e du Tour de France 2021 est une des meilleures chances tricolores d’obtenir un bon résultats sur cette 110e édition. Plus les années passent et plus les classements du coureur Français s’améliorent. C’est pourquoi, et au regard des résultats obtenus depuis le début de cette saison 2023, il est largement envisageable pour le grimpeur de l’équipe Cofidis d’obtenir un Top 10 à l’arrivée à Paris. Dans le cadre de sa préparation au Tour, Guillaume Martin a terminé 6e du Critérium du Dauphiné.

Warren Barguil (Arkéa Samsic) 31 ans, 1m83, 61kg

Warren Barguil sort du Tour d’Italie qu’il a terminé à la 17e place. Depuis un mois le Breton n’avait plus couru et il a abandonné son championnat national ce qui donne peu de visibilité sur la suite à venir. Mais le grimpeur de l’équipe Arkéa Samsic est un habitué des grands rendez-vous. A lui de faire mieux qu’en 2019 où il terminait à la 10e place tout comme en 2017. Mais à chaque fois que Barguil a participé à son Tour national, il a toujours réussi à tirer son épingle du jeu avec d’honorables classements à l’arrivée à Paris. Et pourquoi pas le voir lever les bras sur une étape, comme en 2017 où il s’était imposé à deux reprises, à Izoard et à Foix.

Valentin Madouas (Groupama-FDJ) 26 ans, 1m79, 71kg

Valentin Madouas le nouveau champion de France sur route a crevé l’écran en 2022 en épaulant sur les routes du Tour de France son leader David Gaudu mais aussi en terminant à Paris dixième au classement général. De nouveau le fils de Laurent Madouas semble être en mesure de faire une excellente Grande Boucle. Et il y a fort à parier que le coureur originaire de Brest réalisera un bon classement à l’arrivée et qu’il a aussi en tête une première victoire d’étape. Dans le cadre de sa préparation au TDF Madouas a terminé 42e du Dauphiné.

Pello Bilbao (Bahrain-Victorious) 33 ans, 1m74, 60kg

Pello Bilbao 9e du Tour de France 2021 est au départ de cette 110e édition pour tenter un Top 10. L’espagnol en a la capacité. Seulement, avec son abandon sur le Tour de Suisse, et alors qu’il était 5e du classement général, il est difficile de préjuger de ses capacités. Mais au regard de ses résultats de début de saison, l’Espagnol devrait jouer un rôle important dès que la route va s’élever. Depuis sa victoire d’étape sur le Tour Down Under en tout début d’année, Bilbao n’a plus levé les bras en signe de victoire.

Enric Mas (Movistar) 28 ans, 1m77, 61kg

Enric Mas 6e du Tour de France 2021 sera lui aussi de la partie en ce mois de juillet et ce dès que les profils d’étapes seront élevés. Comme à son habitude sur un Grand Tour, Mas arrive en forme fort d’une toujours très belle régularité. Chaque course à laquelle il a participé depuis le début de cette saison cycliste est ponctuée d’accessits notoires. Dans le cadre de sa préparation au Tour le grimpeur espagnol a terminé 17e du Critérium du Dauphiné. Enric Mas a quitté le Tour de France sur chute lors de la 1ère étape.

Matteo Jorgenson (Movistar) 23 ans, 1m91, 65kg

Matteo Jorgenson est sans nul doute celui dont les favoris devront se méfier. Un peu comme Thibaut Pinot, mais dans un autre registre, l’Américain a tout à gagner et strictement rien à perdre. Il se pourrait bien que le coureur de la Movistar soit la plus belle surprise de ce TDF. L’an passé, en 2022, pour sa toute première participation il prenait la 20e place à l’arrivée. Et il faudra aussi compter sur lui pour une possible victoire en montagne compte tenu de ses aptitudes réelles à bien grimper. Pour rappel Jorgenson a remporté cette année le Tour of Oman, terminé 2e du Tour de Romandie et accessoirement pris la 4e place de la E3 Saxo Classic.

Jai Hindley (BORA – hansgrohe) 27 ans, 1m75, 60kg

Jai Hindley vainqueur du Tour d’Italie 2022 est au départ cette année 2023 de son tout premier Tour de France. Et l’Australien arrive avec quelques premières ambitions sur sa première Grande Boucle fort de sa 4e place obtenue sur les routes du Critérium du Dauphiné. Que ce soit en chrono ou dès que la route s’élève, le coureur de l’équipe BORA-hansgrohe est à l’aise. Hindley vient chercher un Top 10 sur la plus belle course du monde mais pourrait pourquoi pas viser une place sur le podium. Il en a les capacités.

Ben O’Connor (Ag2r Citroën) 27 ans, 1m88, 67kg

Ben O’Connor a une nouvelle fois terminé 3e (comme en 2022) du Critérium du Dauphiné dans le cadre de sa préparation au Tour. Autant dire que tous les voyants sont au vert pour aller chercher comme en 2021 une 4e place sur la Grande Boucle. Comme à son habitude le coureur Australien a fait preuve depuis le début de la saison cycliste d’une très grande régularité et reste la valeur sure de Vincent Lavenu, avec désormais aussi un certain Felix Gall. L’Ag2r dispose ainsi de deux chances de bien figurer au classement général une fois arrivée sur les Champs-Elysées. Pour rappel, l’an passé O’Connor avait abandonné les routes du Tour au départ de la 10e étape.

Simon Yates (Team Jayco AlUla) 30 ans, 1m72, 58kg

Simon Yates vainqueur du Tour d’Espagne 2018 n’a plus couru depuis son abandon survenu lors de la première étape du Tour de Suisse, épreuve préparatoire à ce mois de juillet. Ceci étant, comme à son habitude, l’autre Yates a figuré parmi les meilleurs coureurs de la planète en témoignent ses nombreuses places d’honneur, toutes obtenues en World Tour. Si les abandons sont fréquents chez le coureur de la Team Jayco AlUla, et c’est bien là le problème, il terminait 7e du Tour en 2017 ce qui reste sa meilleure performance sur cette épreuve. Il n’a plus disputé le Tour depuis 2021… où il abandonnait au départ de la 13e étape.

Rigoberto Uran (EF Education-EasyPost) 36 ans, 1m73, 63kg

Rigoberto Uran est toujours « dans la place » du haut de ses 36 printemps, qu’on se le dise. Et le grimpeur Colombien n’est pas venu sur le Tour de France simplement en tant que spectateur, en témoigne sa 6e place obtenue sur le récent Tour de Suisse. Alors oui, son niveau de 2017 où il terminait 2e (victoire de Chris Froome) sur les Champs-Elysées n’est peut-être plus aussi incisif, mais Uran a depuis acquis beaucoup plus d’expérience et pourrait bien créer une sorte de jolie surprise à l’arrivée. En 2021 il terminait encore 10e.

Neilson Powless (EF Education-EasyPost) 26 ans, 1m83, 67kg

Neilson Powless c’est l’Américain qui a marqué ce début de saison en France en s’imposant tour à tour sur le GP La Marseillaise puis l’Etoile de Bessèges. Depuis il n’a cessé de crever l’écran et de gagner en notoriété et en autorité dans le peloton professionnel. Si il ne gagne pas souvent, il est cependant toujours parmi les meilleurs coureurs de World Tour. Powless a terminé 20e sur le Tour de Suisse. Il roule, il grimpe. Il a tout pour aller chercher un Top 10. L’an passé le coureur de l’équipe EF Education-EasyPost terminait 12e fort d’une très belle régularité tout au long des trois semaines de course.

Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) 28 ans, 1m76, 58kg

Giulio Ciccone va être le trublion de cette 110e édition du Tour de France. Tout à gagner et strictement rien à perdre. Si l’Italien a en tête d’aller chercher le maillot à pois du classement de la montagne, il a aussi en tête de réaliser cette fois-ci un excellent classement général final, lui qui terminait 58e l’an passé. En 2019 il terminait 31e. Fort de ces deux expériences et avec sa forme du moment, il ne va laisser aucun répit aux favoris et autres adversaires. Il a terminé 11e du Dauphiné et terminé vêtu du maillot de meilleur grimpeur.

Richard Carapaz (EF Education-EasyPost) 30 ans, 1m70, 62kg

Richard Carapaz est capable du pire comme du meilleur à l’image de sa 3e place obtenue sur le Tour de France en 2021. Le vainqueur du Tour d’Italie 2019, a marqué de tout son talent la Mercan’Tour Classic en s’imposant fin mai en solitaire devant le grimpeur Felix Gall (Ag2r Citroën) qui est lui aussi de la partie cet été. Dans le cadre de sa préparation au Tour, le Colombien a terminé 2e à La Chaise-Dieu sur les routes du Critérium du Dauphiné. Un coureur à surveiller de près. Abandon de Richard Carapaz qui a chuté lors de la première étape et n’est pas reparti le lendemain.

Torstein Traen (Uno-X Pro Cycling Team) 27 ans, 1m81, 61kg

Torstein Traen est le Norvégien à suivre sur ce 110e Tour de France. Ses qualités de grimpeur en font un redoutable adversaire pour aller chercher un accessit. Sa 8e place sur le Dauphiné témoigne de sa bonne forme actuelle. Et sa 10e place sur le Tour de Alpes témoigne de ses réelles aptitudes à grimper vite et bien. De toute évidence il s’agira d’une belle surprise. Son coéquipier Tobias Johannessen, vainqueur du Tour de l’Avenir 2021, devrait bien lui aussi faire parler la poudre et hisser haut les couleurs de l’équipe Norvégienne.

Carlos Rodriguez (INEOS Grenadiers) 22 ans, 1m83, 67kg

Carlos Rodriguez, du haut de ses 22 ans, pourrait bien casser la baraque cet été sans que qui que ce soit l’ait vu venir. L’Espagnol va être observé mais devrait pouvoir se jouer du marquage entre les principaux favoris. Ces derniers jours il a terminé 9e du Dauphiné. Ses adversaires sont ainsi prévenus !

Louis Meintjes (Intermarché – Circus – Wanty) 31 ans, 1m73, 58kg

Louis Meintjes est le coureur Sud Africain à surveiller sur ce Tour 2023. Il arrive en France en très grande forme. Pour preuve, il a terminé 7e du Critérium du Dauphiné. L’an passé il terminait 7e du Tour de France et 11e de la Vuelta. C’est dire la talent du coureur de l’équipe Intermarché – Circus – Wanty.

Lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2023

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.