Tour du Pays-Basque 2023, étape 2, parcours et profil

1
1035
Tour du Pays-Basque 2023 étape 2 parcours et favoris
Profil de la 2e étape du Tour du Pays-Basque 2023. Photo : @LaFlammeRouge

Ce mardi, les coureurs du Tour du Pays-Basque 2023 vont disputer la 2e étape entre les villes de Viana (départ) et Leitza (arrivée). Il s’agit de la plus longue étape de cette 62e édition avec 193,8 kilomètres à parcourir et cinq ascensions de 2e et 3e catégories à gravir. Le profil du parcours du jour offre quelques 3.261 mètres de dénivelé positif ce qui confère aux échappés une possibilité de l’emporter et de prendre le maillot de leader à Ethan Hayter (INEOS Grenadiers).

Le peloton va s’élancer du départ fictif à 12h29. Et après un court défilé neutralisé dans les rues de Viana, les coureurs vont arriver au kilomètre zéro à 12h39 et où le départ réel sera donné. Le lauréat du jour et ses adversaires sont attendus sur la ligne d’arrivée aux alentours de 17h30 (40 km/h de moyenne).

Avantage aux échappés sur cette 2e étape

Au regard du parcours et du profil de cette 2e étape (Viana / Leitza) et de son D+ il est évident que l’échappée partie en début d’étape a la possibilité de l’emporter à l’arrivée. Et si le lauréat du jour a terminé dans le temps du vainqueur de la veille, il aura l’opportunité de prendre la tête du classement général. Tout est réuni pour que les échappés l’emportent ce mardi. Cependant, les favoris à la victoire finale devront courir à l’avant de la course du fait des routes sinueuses présentes dans la deuxième partie de course.

Comme toujours sur le Tour du Pays-Basque, les coureurs vont être en prise dès les premiers kilomètres de l’étape du jour. Et au programme, l’étape va se courir en deux temps. Dans la première partie du parcours, seule la montée d’Etxauri (11,4 km à 3,2%) située au kilomètre 75 fera obstacle aux coureurs. C’est une fois passée la mi-course que les choses vont se compliquer et les difficultés s’accentuer. Tour à tour vont se succéder les ascensions d’ Uitzi (5,6km à 4%), Arkiskil (4,4 km à 5,1%), Saldias (2,3 km à 9%) et enfin l’autre versant d’ Arkiskil (11,1 km à 3,1%) suivie d’une rapide descente menant à la ligne d’arrivée.

Lire aussi : La liste des coureurs engagés et des abandons

Le classement par points sera disputé à deux reprises à l’occasion de deux sprints intermédiaires situés dans la seconde partie du parcours du jour. Entre deux difficultés, au kilomètre 135, le premier sprint aura lieu tandis que le second, lui, sera disputé au kilomètre 166 au pied de la dernière montée de cette 2e étape.

Le programme TV du mardi 4 avril

Ce mardi, il vous faudra impérativement être abonné.e à Eurosport et/ou GCN+ le player de la chaine. Vous aurez alors rendez-vous avec Guillaume di Grazia, Colin Bourgeat, Louis-Pierre Frileux, Jérémy Sahakian ou Thomas Bihel accompagnés de leurs consultants parmi lesquels figurent Philippe Gilbert, Jacky Durand, Steve Chainel ou encore David Moncoutié. Sur Eurosport 1, le direct débutera à partir de 15h30. La durée de diffusion des images est estimée aux alentours de 2h. Pour les retardataires la rediffusion aura lieu sur la même chaine à partir de 21h. Une seconde rediffusion sera à voir sur Eurosport 2 à 22h30.

Les favoris de la 2e étape

*** Tony Gallopin
** Lilian Calmejane, Nicola Conci, Luis Leon Sanchez
* Luke Plapp, Amanuel Ghebreigzabhier, Orluis Aular, Jorge Arcas, Laurens Huys

Lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2023

1 COMMENTAIRE

  1. Le dénivelé de l’étape en dirait plus de son caractère accidenté que le profil assez trompeur du fait de l’échelle. Il faut toujours faire attention avec les échelles, la dernière montée peut laisser penser à un col long et difficile, alors que la pente n’est que de 3,1%, avec l’avant-dernier kilomètre en légère descente, l’altitude moins de 700 m… Faisons néanmoins toujours attention aux altitudes en Pays Basque, autant qu’aux échelles, car une montée à moins de 500 mètres peut parfois révéler d’horribles surprises aux moins avertis…
    Quoi qu’il en soit, ce Tour du Pays Basque va sans doute changer de visage pour cette seconde étape, après une première étape d’observation, assez insipide il faut bien le dire, hormis bien sûr les deux derniers kilomètres avec Cavagna et Freire préparant les sprints de Schmid et Hayter, chacun à sa façon. Il y eut néanmoins ce sprint bonification au sommet de la côte de Laguardia, à vingt bornes du but, où plusieurs se donnèrent rendez-vous, dont Martinez qui sprinte en tête, non devant le Berger, mais bien devant Vingegaard, le troupeau suivant ensuite, de plus en plus étiré sur la fin, certains battant même en retraite au moment de la descente. Cela rappelait l’étape Vittoria-Laguardia de la dernière vuelta 2022, avec la victoire de Roglic, le seul succès individuel de Roglic sur une étape de cette vuelta qu’il abandonna ensuite sur chute… Roglic peu prolifique en victoires d’étapes l’an passé, y compris sur les courses qu’il remporta comme Paris-Nice ou le Dauphiné, contrairement à ce début d’année… Ici, en Pays Basque, Vingegaard porte les espoirs Jumbo, une épreuve où il termina 6é l’an passé, en présence l’an passé de Roglic, ce dernier s’effaçant déjà, et pour la première fois, au profit de celui qui remporta le Tour…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.