Vincenzo Nibali se méfie de Remco Evenepoel pour le Giro 2020
Vincenzo Nibali sera présent sur le Tour d'Italie 2020 pour le remporter. Photo : Trek-Segafredo
0 Partages

Vincenzo Nibali (35 ans) effectuera sa rentrée le 3 août à l’occasion du Grand Triptyque Lombard. C’est d’ailleurs un programme 100% italien pour le leader de la formation Trek-Segafredo qui s’étendra jusque début octobre où il prendra le départ du Tour d’Italie (3 octobre – 25 octobre) avec la ferme intention de remporter un troisième maillot rose.

Vincenzo Nibali et son programme 100% italien

« Malgré le manque de course et la nécessité d’améliorer le travail d’équipe, il y avait une forte harmonie et un fort engagement, a dit Vincenzo Nibali qui a passé plusieurs jours en stage avec ses coéquipier. Avec Giulio Ciccone, Gianluca Brambilla et Antonio Nibali, nous nous sommes entraînés au Teide. Et dans les Dolomites Nicola Conci, Jacopo Mosca et Pieter Weening ont rejoint le groupe. » Giulio Ciccone semble avoir marqué le Requin de Messine. « Il est fort, plein d’énergie et il a une détermination insensée », a-t-il dit à son sujet. C’est d’ailleurs ensemble qu’ils reprendront la compétition à l’occasion du Grand Triptyque Lombard (3 août). « C’est une reprise plein gaz sans points de référence. La première série de courses est formidable. La chaleur sera un facteur déterminant, et il est impossible de prédire comment le physique réagira à la difficulté Milan-San Remo ou du Tour de Lombardie en août et à la récupération d’efforts aussi intenses. »

Nibali évoque Remco Evenepoel comme adversaire

« Nous avons de nombreux événements importants à courir et, pour moi, je dois aussi m’occuper de ma progression en vue du Giro en octobre, a continué Vincenzo Nibali qui rêve d’un troisième maillot rose. Le contre-la-montre et l’arrivée sur l’Etna deux jours plus tard me demandent d’être préparé dès le départ. Je pense que la troisième semaine sera la plus décisive. Les spécialistes du chrono ont un avantage au début, mais après deux semaines, les forces physiques et mentales de chacun seront différentes. » Le leader de la formation Trek-Segafredo évoque ses principaux adversaires en parlant de Richard Carapaz, Jakob Fuglsang et Simon Yates. Sans oublier « celui qui pourrait être une grosse surprise, Remco Evenepoel ». Bien sûr, Nibali a eu un petit mot sympa à l’égard de Peter Sagan avec qui il a roulé lors de l’équipe Cannondale. « Je dédie une pensée à Peter Sagan, un ami ainsi qu’un collègue. Je suis content de le voir sur le Giro. Comme il le montre déjà avec son autre grand talent – jouer devant une caméra – il rendra ce Giro encore plus spécial. »

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.