Peter Sagan doit tenir trois jours pour ramener le maillot vert
Peter Sagan reste en lice pour la fin du Tour. Capture d'écran @letour
318 Partages
Peter Sagan décroche en costaud une deuxième victoire d’étape
5 (100%) 6 votes

Déjà vainqueur dimanche dernier à La Roche-sur-Yon, Peter Sagan (Bora Hansgrohe) a renoué avec le succès sur la cinquième étape du Tour de France 2018 qui se terminait à Quimper. Après 204,5 kilomètres, le Slovaque a réglé un groupe de cadors au sprint avec notamment Sonny Colbrelli (Bahrain Merida) et Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) qui ont fini sur le podium.

Peter Sagan, une nouvelle fois impérial

Le patron du peloton, c’est bien Peter Sagan ! Dans une étape vallonnée entièrement disputée en Bretagne entre Lorient et Quimper, le triple champion du monde en titre a fait parler sa puissance dans le final. Présent dans un peloton encore conséquent au pied de la dernière difficulté où était jugé l’arrivée, il a réussi à suivre les accélérations de Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet, le maillot jaune, avant de lancer son sprint et l’emporter. Comme dimanche dernier, Sonny Colbrelli a échoué face au coureur de la Bora-Hansgrohe et a dû se contenter d’une nouvelle place d’honneur alors que Gilbert a pris quatre secondes de bonification au passage avec sa 3e place finale.

Une journée animée à l’avant, pas chez les leaders

Pour la première fois dans cette Grande Boucle, une échappée conséquente a réussi à s’extirper. Pas moins de sept coureurs avaient pris de l’avance sur le peloton dont Lilian Calmejane et Sylvain Chavanel de la Team Direct Energie. Les deux Français auront été parmi les principaux animateurs de cette journée. A environ 100 kilomètres de l’arrivée, Chavanel est parti seul devant et a pris les points pour le classement de la montagne. Un temps provisoirement porteur de ce maillot à pois, c’est finalement Toms Skujins qui lui est passé devant dans ce classement. Le Letton de Trek-Segafredo, qui est apparu comme le plus fort de l’échappée, est passé en tête des dernières côtes de 3e catégorie situés sur le parcours.

Repris avec Calmejane à moins de quinze kilomètres de l’arrivée au niveau du sprint bonus, c’est Julian Alaphilippe qui est allé prendre trois secondes et Greg Van Avermaet en a pris deux. Derrière ce fait de course important pour le général, Rein Taaramaë (Direct Energie) a tenté sa chance dans les 10 derniers kilomètres avant de se faire rattraper. Les quelques sprinteurs restants ainsi que les meilleurs puncheurs ont lutté pour obtenir le succès, mais à la fin Peter Sagan a eu le dernier mot comme souvent. Au général, c’est le Belge Van Avermaet, qui reste en jaune, et possède deux secondes d’avance sur son coéquipier Van Garderen et trois sur Gilbert. Prochain acte, le Mûr de Bretagne ce jeudi, qui pourrait bien modifier cette hiérarchie. A suivre.

318 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

1 commentaire

  1. Victoire à la Sagan . Rien à dire sur le déroulement du sprint , c est le plus fort . Mis à part les Quick -step floors les autres sont biens passifs . Malgré le dernier mur de 300 mètres et un bel effort de Gilbert Philippe , statu quo à 400 mètres de l’arrivée . C’est la course , tout le monde court pour ne pas chuter , ne pas perdre bêtement des secondes , voir de se cacher le plus possible . C est le cycliste moderne . Et pourtant le terrain se prêtait aux manœuvres mais bon , un autre jour peut être . Merci à nos attaquants de la première seconde . Dommage que ceux ci soient systématiquement rejoint à quelques kilomètres de l’arrivée .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.