Arnaud Démare gagne et Romain Bardet quitte la 13e étape du Giro 2022

7
660
Arnaud Démare remporte la 13e étape du Giro 2022
Arnaud Démare remporte la 13e étape du Giro 2022. Photo : @giroditalia

Ce vendredi, l’information de cette 13e étape du Giro 2022 restera l’abandon de Romain Bardet (Team DSM), malade, qui a quitté en début de course le Tour d’Italie. L’autre actualité du jour restera également le match que se sont livrés les échappés et le peloton. Et tout compte fait, à Cuneo, c’est le peloton qui a remporté ce bras de fer. Arnaud Démare (Groupama-FDJ) signe un troisième succès d’étape sur cette 105e édition et la 8e sur ce Grand Tour.

Romain Bardet abandonne en début d’étape

L’abandon de Romain Bardet a complètement éclipsé en ce début d’après-midi les 5 coureurs échappés partis dès le 10e kilomètre. C’est après de nombreuses attaques, maîtrisées notamment par la formation Groupama-FDJ, que cinq coureurs de cinq équipes différentes ont pris la poudre d’escampette, avec la validation des équipes de sprinteurs. Ainsi, rapidement les fuyards ont atteint une avance conséquente que le peloton regrettera plus tard. Au 50e kilomètre, dans l’ascension du jour, le Colle di Nava, un des cinq échappés, Filippo Tagliani (Drone Hopper – Androni Giocattoli) a été distancé, pour se faire rattraper rapidement par le peloton. Peloton qui a « mis en route » tout de suite après le sommet.

Toutes les infos du Giro 2022

Le bras de fer entre les échappés et le peloton

Au sommet du seul KOM du jour, les échappés avaient plus de six minutes d’avance à 100 kilomètres de l’arrivée, environ. Et c’est à 40 kilomètres de l’arrivée, alors que les échappés avaient encore quatre minutes d’avance que le torchon a commencé à brûler dans le peloton. A 15 kilomètres de Cuneo, les 4 coureurs bénéficiaient encore d’ 1’50 secondes d’avance. Au passage du panneau des 10 kilomètres l’écart n’était plus que de 1’05 secondes. C’est un véritable match qui a animé cette fin d’étape. L’interrogation se posait déjà en début de journée et à quelques kilomètres de l’arrivée, l’interrogation du jour était toujours de circonstance. Finalement, à 500 mètres de la ligne d’arrivée, l’échappée s’est faite rattraper.

Vidéo de cyclisme, résumé de la 13e étape du Tour d’Italie

Classement – Etape 13 Giro 2022 – Top 20

Le classement complet de la 13e étape du Tour d’Italie

1 – DÉMARE Arnaud (Groupama – FDJ) les 150 km en 3:18:16
2 – BAUHAUS Phil (Bahrain – Victorious) m.t
3 – CAVENDISH Mark (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
4 – GAVIRIA Fernando (UAE Team Emirates ) m.t
5 – DAINESE Alberto (Team DSM) m.t
6 – CONSONNI Simone (Cofidis) m.t
7 – DE BONDT Dries (Alpecin-Fenix) m.t
8 – NIZZOLO Giacomo (Israel – Premier Tech) m.t
9 – VENDRAME Andrea (AG2R Citroën Team) m.t
10 – BAYER Tobias (Alpecin-Fenix) m.t
11 – ALBANESE Vincenzo (EOLO-Kometa) m.t
12 – SCHWARZMANN Michael (Lotto Soudal) m.t
13 – PEÁK Barnabás (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
14 – SWIFT Ben (INEOS Grenadiers) m.t
15 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) m.t
16 – THEUNS Edward (Trek – Segafredo) m.t
17 – OOMEN Sam (Jumbo-Visma) m.t
18 – NARVÁEZ Jhonatan (INEOS Grenadiers) m.t
19 – BIERMANS Jenthe (Israel – Premier Tech) m.t
20 – DE GENDT Aimé (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t

Classement général – Etape 13 du Giro 2022 – Top 20

Le classement général complet après la 13e étape

1 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) en 54:37:23
2 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) + 0:12
3 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) m.t
4 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 0:20
5 – MARTIN Guillaume (Cofidis) + 0:28
6 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 0:29
7 – POZZOVIVO Domenico (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:54
8 – BUCHMANN Emanuel (BORA – hansgrohe) + 1:09
9 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 1:22
10 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 1:23
11 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 1:27
12 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) + 2:51
13 – NIBALI Vincenzo (Astana Qazaqstan Team) + 3:04
14 – HIRT Jan (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 3:09
15 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange – Jayco) + 3:45
16 – CARTHY Hugh (EF Education-EasyPost) + 4:22
17 – MOLLEMA Bauke (Trek – Segafredo) + 6:35
18 – FORTUNATO Lorenzo (EOLO-Kometa) + 7:07
19 – OOMEN Sam (Jumbo-Visma) + 7:21
20 – SOSA Iván Ramiro (Movistar Team) + 7:39

Le classement par points – Top 10

1 – DÉMARE Arnaud (Groupama – FDJ) 238
2 – CAVENDISH Mark (Quick-Step Alpha Vinyl Team) 121
3 – GAVIRIA Fernando (UAE Team Emirates) 117
4 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) 90
5 – DAINESE Alberto (Team DSM) 81
6 – NIZZOLO Giacomo (Israel – Premier Tech) 77
7 – BAUHAUS Phil (Bahrain – Victorious) 72
8 – TAGLIANI Filippo (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 70
9 – CONSONNI Simone (Cofidis) 67
10 – DE GENDT Thomas (Lotto Soudal) 53

Le classement de meilleur grimpeur – Top 10

1 – ROSA Diego (EOLO-Kometa) 83
2 – BOUWMAN Koen (Jumbo-Visma) 69
3 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) 43
4 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) 40
5 – MOLLEMA Bauke (Trek – Segafredo) 30
6 – POELS Wout (Bahrain – Victorious) 27
7 – TESFATSION Natnael (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 26
8 – FORMOLO Davide (UAE Team Emirates) 25
9 – MAESTRI Mirco (EOLO-Kometa) 20
10 – SEPÚLVEDA Eduardo (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 19

Le classement de meilleur jeune – Top 10

1 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) en 54:37:23
2 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:12
3 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 1:27
4 – SOSA Iván Ramiro (Movistar Team) + 7:39
5 – SIVAKOV Pavel (INEOS Grenadiers) + 12:15
6 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) + 12:17
7 – VANSEVENANT Mauri (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 18:21
8 – PRONSKIY Vadim (Astana Qazaqstan Team) + 22:33
9 – COVILI Luca (Bardiani-CSF-Faizanè) + 24:44
10 – LEEMREIZE Gijs (Jumbo-Visma) + 25:42

7 Commentaires

  1. Pas chance pour Romain Bardet…!
    Dommage c’était peut étre la Bonne année pour remporter un Grand Tour..?

  2. Duel acharné et passionnant entre le quatuor échappé et le peloton; ces quatre fuyards embarqués dans un véritable chrono par équipe sous des couleurs différentes, dans des positions aplaties et profilées assez semblables, méritent largement d’être cités : Eenkhoorn, le jeune rouleur néerlandais, la révélation de ce giro en matière d’esthétique et de grand style pour la Jumbo, sans doute le plus fort du quatuor; Van den Berg des EF, le frère du Van den Berg de la Groupama, avec une allure parfaitement en ligne qui rappellerait celle son leader Cort Nielsen, la moustache en moins; le grimpeur Nicolas Prodhomme d’AG2R, lequel sut parfaitement se mettre au diapason des trois autres et Maestri, de l’équipe des bleus Eolo Kometa, Ekolo Omerta c’est autre chose, de belle allure lui aussi, dos légèrement voûté, longs fémurs et coudes un peu écartés, style plus ou moins rétro des meilleurs amateurs des années 70. Je le cite en dernier, car Maestri ne ménage pas sa peine lui aussi, mais il finasse au 6OO mètres et condamne définitivement le quatuor qui l’était peut-être déjà… En tous cas, Maestri en avait encore un peu sous la savate puisqu’en désespoir de cause, il attaque et lance inutilement le sprint du peloton…
    Victoire finale d’A. Démare avec son train, le groupe collectivement le plus puissant en matière de sprint; l’arrivée est assez simple : les hommes sont usés par la chaleur, la route est droite avec un peu de pente, Sinkeldam et Guarnieri lancent parfaitement le picard quand les autres se débrouillent seuls… Konovalovas a relancé la chasse à 15 km et permis le retour sur le quatuor quand les Bahrain et UAE de Bauhaus et Gaviria étaient absents ou très discrets; ces équipes-là jouent le général et se réservent… Il le faut, car le giro n’arrive qu’à son second week-end et cette course-ci nécessite plus que toute autre une parfaite gestion et économie des forces…

  3. Le vainqueur du Tour des Alpes a souvent du mal en fin de giro… Faudrait-il appliquer cette constatation à R. Bardet ?… Dommage pour R. Bardet, très en vue sur ce début de giro, notamment dans des sprints ou luttes à la victoire d’étape, comme au sommet du Blockhaus.

  4. BARDET abandonne le GIRO, tristesse, dommage. Mais réjouissons nous, car dans 40 jours, c’est le grand départ du Tour au DANNEMARK, et j’espère qu’il sera au top et présent pour un premier duel PINOT-BARDET le 8 juillet lors de la montée pour l’arrivée à la SUPER PLANCHE DES BELLES FILLES.
    Une victoire française à LA PLANCHE, on n’y croit.

  5. Pas de chance pour Bardet , une gastro ? Sur le tour ? possible mais franchement il doit être anéanti . C’est le sport malheureusement et il doit se soigner et se remotiver . Pour d’autres tout va je parle de Démare , trois étapes dans la poche , c ‘est top pour lui . Sur ce Giro il nous reste Martin qui est bien placé . Il doit y croire après tout il peut monter sur le podium de ce Giro . Mais attention à l dernière étape , un chrono qui décidera peut-être le vainqueur final .

  6. Si Romain va sur le Tour, c’est pour faire des étapes, être bridé pour le classement, il a déjà donné chez AG2R. Mais , c’est qui chez DSM pour faire leader ? Même si ils trouvent , Bardet ne fera pas l’équipier de ce leader. Il vaut mieux pour lui se faire plaisir sur la Vuelta.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.