Victoire d'Arnaud Démare sur le Giro 2020 4e étape
0 Partages

Mardi, c’est le champion de France en titre, Arnaud Démare, qui s’est imposé au sprint, à la photo finish, à Villafranca Tirrena – final de la 4e étape du Giro 2020, au terme des 140 kilomètres de cette ultime étape courue en terre Sicilienne. Au classement général, le Portugais Joao Almeida, arrivé 18e, a conservé son maillot rose de leader au classement général du Tour d’Italie. Du côté de Geraint Thomas, le Britannique qui a chuté la veille, n’a pas pris le départ et a quitté le Giro d’Italia.

A lire : Le classement complet de l’étape 4 du Tour d’Italie (à venir)

Résumé 4e étape Giro 2020 – Catania / Villafranca Tirrena

Un sur Un pour Arnaud Démare sur ce Giro 2020. A l’occasion de la toute première étape dédiée aux sprinteurs sur ce 103e Tour d’Italie, le triple champion de France sur route n’a pas failli. A la photo finish, le coureur de la formation Groupama-FDJ s’est imposé face à Peter Sagan (Bora-hansgrohe) et l’Italien Davide Ballerini (Deceuninck-QuickStep). Elia Viviani (Cofidis) , qui a terminé dans la roue du champion français, n’a pu faire mieux que cinquième. Demain, mercredi, les coureurs quitteront la Sicile pour la Calabre avec une étape longue de 225 kilomètres et un final propice aux attaques.

Classement étape 4 Giro 2020 – Top 20

1 – DEMARE Arnaud (Groupama – FDJ) en 3:22:13 (41,5 km/h)
2 – SAGAN Peter (BORA – hansgrohe) m.t
3 – BALLERINI Davide (Deceuninck – Quick Step) m.t
4 – Vendrame Andrea (AG2R La Mondiale) m.t
5 – Viviani Elia (Cofidis, Solutions Crédits) m.t
6 – Oldani Stefano (Lotto Soudal) m.t
7 – Cimolai Davide (Israel Start-Up Nation) m.t
8 – Matthews Michael (Team Sunweb) m.t
9 – Fiorelli Filippo (Bardiani-CSF-Faizanè) m.t
10 – Battaglin Enrico (Bahrain – McLaren) m.t
11 – Restrepo Jhonatan (Androni Giocattoli – Sidermec) m.t
12 – McNulty Brandon (UAE-Team Emirates) m.t
13 – Bennett Sean (EF Pro Cycling) m.t
14 – Cerny Josef (CCC Team) m.t
15 – Mosca Jacopo (Trek – Segafredo) m.t
16 – Denz Nico (Team Sunweb) m.t
17 – Guarnieri Jacopo (Groupama – FDJ) m.t
18 – Almeida Joao (Deceuninck – Quick Step ) m.t
19 – Nibali Vincenzo (Trek – Segafredo) m.t
20 – Honoré Mikkel Frolich (Deceuninck – Quick Step) m.t

Classement général Giro 2020 – Top 20

1 – ALMEIDA João (Deceuninck – Quick Step) en 11:06:36
2 – CAICEDO Jonathan Klever (EF Pro Cycling) + 0:02
3 – BILBAO Pello (Bahrain – McLaren) + 0:39
4 – Kelderman Wilco (Team Sunweb) + 0:44
5 – Vanhoucke Harm (Lotto Soudal) + 0:55
6 – Nibali Vincenzo (Trek – Segafredo) + 0:57
7 – Pozzovivo Domenico (NTT Pro Cycling) + 1:01
8 – McNulty Brandon (UAE-Team Emirates) + 1:13
9 – Fuglsang Jakob (Astana Pro Team) + 1:15
10 – Kruijswijk Steven (Team Jumbo-Visma) + 1:17
11 – Majka Rafał (BORA – hansgrohe ) + 1:28
12 – Konrad Patrick (BORA – hansgrohe) m.t
13 – Hindley Jai (Team Sunweb) + 1:29
14 – Masnada Fausto (Deceuninck – Quick Step) + 1:34
15 – Zakarin Ilnur (CCC Team ) + 1:40
16 – Knox James (Deceuninck – Quick Step) + 1:42
17 – Pernsteiner Hermann (Bahrain – McLaren) + 1:44
18 – Pedrero Antonio (Movistar Team ) + 1:52
19 – Meintjes Louis (NTT Pro Cycling) + 2:01
20 – Samitier Sergio (Movistar Team) + 2:08

Visitez le site officiel du Giro 2020

0 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

1 commentaire

  1. Ce fut une trés belle étape rendue indécise par la montée de ce col que les Bora de Sagan entreprirent d’effectuer sur un train soutenu, dans le but d’éiminer les purs sprinters… Nous retrouvions le Sagan du tour 2020, trop incertain sur ses capacités au sprint… Cela nous valut une fin d’étape animée, avec un superbe mano à mano entre d’une part les équipiers de Démare et Sagan à l’avant, dont un fantastique Bodnar, et d’autre part les équipiers UAE de Gaviria, lequel avait été distancé dans le col…
    Le suspense se poursuivit même aprés le sprint, les trois premiers n’étant séparés que de quelques centimètres; l’étape se ponctue donc par ce succés d’A. Démare, lequel poursuit sa belle série de victoires, et en commence peut-être une autre en Italie… Le sprint parait d’une grande limpidité, : A. Démare étant le seul emmené, en l’occurrence par le si fameux J.Garnieri, Sagan se croit justement en devoir de le précéder au démarrage, mais tandis qu’il bute, Démare le saute in extremis, non sans que Ballerini se soit chargé de venir brouiller les cartes, se présenteant ainsi comme l’un des principaux adversaires du picard sur les sprints…
    Ces quatre belles journées en Sicile étant désormais passées, il nous faut reconnaitre que celles-ci nous ont permis de revisiter ce merveilleux pays, revoir nos classiques, architecturaux ou filmographiques, comme le Départ avec Alain Guelon, revoir les termes bien sûr, y compris les plus vétustes, comme ce qu’il est convenu d’appeler « l’omerta »… Quelques exemples, ici ou là ; Lopez chute sur la première étape, « maladresse », « à cause d’une déformation de la route », etc… Eh oui ! Il n’avait qu’à boucher le trou ! A vélo, c’est pas toujours facile, mais il faut savoir faire l’effort… Chute de Thomas sur le départ de la troisième étape… Aprés vingt-quatre heures d’interrogations sur la raison totale et exacte de la chute du gallois, voici enfin l’explication : la faute aux fabriquants de porte-bidon !… une ribambelle de bidons blanc, jaune ou rose qui roulent sur la chaussée au même moment… Pas de chance, Thomas a roulé sur un maudit bidon rose… Décidément, le giro ne lui réussit pas, etc… Trés sévère accident de Wackerman à l’arrivée de cette étape à Villafranca… L’accident sera-t-il rappelé à la télé, notamment par Marc Radiot, le nouveau Marion Mousse l’ Epique 21 ? C.Guimard nous dira-t-il que l’hélicoptère volait trop bas, un classique, ou bien que les barrières étaient disposées là à l’emporte-pièce ?…
    Finalement, sur cette trés belle étape, il n’a manqué qu’une chose : la photo-finish nous montrant l’avant du boyau de la roue avant des trois premiers à l’aplomb de la ligne… C’est comme boucher un trou, c’est parfois trop difficile …

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.