Bob Jungels sera le leader de Deceuninck-QuickStep au Giro
Bob Jungels va revenir sur les routes italiennes en mai. Photo - Facebook Quick-Step Floors
109 Partages
Bob Jungels sera au départ du prochain Tour d’Italie
5 (100%) 2 votes

Déjà sur la liste de départ en 2016 et 2017, Bob Jungels effectuera cette année son troisième Tour d’Italie en carrière. Son équipe Deceuninck-QuickStep a officialisé cette nouvelle à travers les réseaux sociaux. Pour le dernier vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, finir dans le top 5 reviendrait à réaliser sa meilleure performance.

Bob Jungels dans les engagés du Giro 2019

Un candidat de plus pour le classement général. Après notamment Tom Dumoulin, Simon Yates, Primoz Roglic, Vincenzo Nibali, Alejandro Valverde, c’est la participation de Bob Jungels qui a été confirmée. Le Luxembourgeois occupera le rôle de leader dans ce Grand Tour pour l’équipe Deceuninck-QuickStep avec l’ambition légitime de pouvoir jouer les premiers rôles. Son passé dans cette course parle en tout cas nettement pour lui. Lors de ses deux précédentes apparitions, il est parvenu à terminer à la sixième place et à la huitième place du général tout en obtenant deux maillots blancs (classement du meilleur jeune). C’est dire à quel point le coureur de 26 ans s’y sent à l’aise. D’ailleurs comme c’est indiqué dans le communiqué de Deceuninck-QuickStep, il ne cache pas sa satisfaction de revenir cette année participer à cette compétition.

« J’adore le Giro, c’est une course magnifique et difficile qui te pousse au-delà de tes limites. C’est un parcours intéressant pour les bons coureurs de contre-la-montre. La première semaine n’a pas l’air si difficile mais les étapes s’annoncent imprévisibles. C’est ce qu’il y a de bien, avec le Giro : ce n’est pas une course où tout est contrôlé comme sur le Tour, et cela me convient. Il y a des ascensions difficiles, 60 kilomètres de chrono… c’est génial. »

Bob Jungels aura effectivement un rôle intéressant à jouer compte tenu du parcours proposé. Bon grimpeur, mais surtout à l’aise dans le contre-la-montre, il pourrait utiliser à merveille les trois qui seront programmés tout au long des trois semaines. Dans ce secteur, le Luxembourgeois aura l’opportunité de faire certaines différences par rapport à ses adversaires. Ses performances réalisées dans l’exercice solitaire cumulées à celles effectuées dans la haute montagne lui permettront ou non de prétendre à un grand résultat.

109 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.