Comment parier sur Milan -San Remo

1
737
Comment parier sur Milan San Remo
Milan - San Remo, la premier monument de la saison cycliste. Photo : @RCS_MilanoSanremo_archives

Milan – San Remo est l’une des courses cyclistes les plus importantes et les plus prestigieuses au monde, également connue sous le nom de « La Primavera » ou « La classique du printemps ». La course a lieu chaque année au mois de mars et couvre une distance de 299 kilomètres entre Milan et San Remo. C’est la plus longue course d’un jour du calendrier cycliste professionnel et elle exige des coureurs un mélange unique d’endurance, de vitesse et d’habileté tactique.

Parier sur Milan – San Remo peut être un excellent moyen d’ajouter un peu d’excitation à la course pour les amateurs de cyclisme. Dans cet article, nous vous proposons un guide sur la façon de parier sur la course, y compris les différents types de paris et quelques exemples détaillés.

Les paris sur le cyclisme

Avant de placer des paris, il est important de comprendre les différents types de paris et leur fonctionnement. Voici quelques conseils pour parier sur le cyclisme :

Apprenez à connaître les différents types de paris : Il existe plusieurs types de paris que vous pouvez placer sur le cyclisme, notamment les paris gagnants, les paris double chance, les paris top 3, les paris face-à-face etc. Chaque type de pari a ses propres règles et ses propres cotes, il est donc essentiel de les comprendre avant de placer des paris. Nous les détaillons plus bas dans cet article.

Étudier la forme : Comme tout sport, le cyclisme a ses meilleurs éléments et ses outsiders. Avant de placer des paris, étudiez la forme des coureurs et des équipes pour voir qui est en bonne forme et qui est en difficulté. Lisez les articles de sites spécialisés qui vous partagent leur expertise, comme par exemple les favoris pour Milan – San Remo 2023. Examinez les performances passées, les résultats récents et les blessures ou revers susceptibles d’affecter les performances d’un coureur. 

Tenez compte du parcours : Différents parcours favorisent différents types de coureurs. Certains parcours sont vallonnés, d’autres plats. Certains parcours requièrent de solides compétences en matière de contre-la-montre, tandis que d’autres favorisent les grimpeurs. Comprendre le parcours et son influence sur la course peut vous aider à prendre des décisions plus éclairées en matière de paris.

Surveillez les conditions météorologiques : Les conditions météorologiques peuvent avoir un impact significatif sur une course, en particulier sur les épreuves cyclistes en plein air. La pluie, le vent et la chaleur extrême peuvent tous affecter les performances des coureurs. Gardez un œil sur les prévisions météorologiques et sur la façon dont elles peuvent affecter la course.

Recherchez les meilleures cotes : Différents bookmakers peuvent proposer des cotes différentes pour un même pari, il est donc utile de faire le tour des bookmakers pour trouver le meilleur rapport qualité-prix. Recherchez les bookmakers qui offrent des cotes compétitives et des bonus d’inscription.

Pariez de manière responsable : Comme pour toute forme de jeu, il est important de parier de manière responsable et dans la limite de vos moyens. Fixez un budget pour vos paris et respectez-le. N’oubliez pas que les paris doivent être un moyen amusant et engageant d’apprécier le sport, et non un moyen de gagner de l’argent.

Exemples de paris Milan – San Remo

Il existe plusieurs types de paris que vous pouvez placer sur Milan – San Remo, allant de simples paris gagnants à des propositions de paris plus complexes. Voici quelques exemples de différents mises disponibles sur les sites de paris sportifs :

Exemple 1: le pari gagnant

Il s’agit du pari le plus simple, dans lequel vous pariez simplement sur le coureur qui, selon vous, gagnera la course. Si le coureur gagne, vous remportez le pari. Si le coureur perd, vous perdez le pari. 

Vous décidez de placer un pari gagnant sur Wout van Aert, qui est le favori de la course selon les bookmakers. La cote pour la victoire de Wout van Aert est de 6.00. Vous décidez de parier 10€ sur la victoire de Wout van Aert. S’il remporte la course, vous gagnez 60€ (10€ x 6). S’il ne gagne pas, vous perdez votre mise de 10€.

Exemple 2: le pari double chance : Il s’agit d’un pari en deux parties dans lequel vous pariez sur la victoire de deux coureurs. Vous augmentez vos chances de gagner mais vous diminuez vos cotes en contrepartie. Ce genre de pari peut être intéressant lorsque deux cyclistes sont selon vous au coude-à-coude pour la victoire.

Vous décidez de placer un pari à sens unique sur Van Aert et Pogacar tous deux considérés comme des candidats sérieux pour gagner la course. La cote victoire est de 3.00, et vous décidez de parier 10€. Si Van Aert et Pogacar gagnent la course, vous gagnez 30€. Alors oui certes, vous gagnez moins qu’avec le pari gagnant mais vous multipliez vos chances par deux !

Exemple 3: le pari top 3 : Il s’agit d’un pari sur le fait qu’un coureur terminera dans les trois premiers. Si le coureur termine dans les trois premiers, vous gagnez le pari. Si le coureur termine en dehors des trois premiers, vous perdez le pari.

Vous décidez de placer un pari sur l’arrivée dans les trois premiers sur Wout van Aert, dont on attend une bonne performance dans la course. La cote pour que van Aert termine dans les trois premiers est de 2.00. Vous décidez de parier 20€ sur l’arrivée de van Aert dans les trois premiers. Si van Aert termine dans les trois premiers, vous gagnez 40€ (20€ x 2). Si van Aert termine en dehors des trois premiers, vous perdez votre mise de 20€.

Exemple 4: le pari face-à-face : Il s’agit d’un pari sur le coureur qui terminera devant l’autre dans un duel spécifique. Le bookmaker fixe les cotes pour chaque coureur, et vous pariez sur le coureur que vous pensez être le plus performant comparé à l’autre.

Pour Milan – San Remo, vous pouvez par exemple choisir entre Mathieu van der Poel contre Julian Alaphilippe. La cote de van der Poel est à 1.53 et celle de Alaphilippe à 2.37. Le Belge est donc clairement favori en face-à-face contre le Français et vous pouvez miser en conséquence si vous pensez que vous pouvez tirer avantages de ces cotes.

Exemple 5: les paris à la carte (Prop Bets) : Il s’agit de paris sur des événements ou des situations spécifiques au cours de la course. Par exemple, vous pouvez parier sur la présence d’un groupe d’échappés ou sur la victoire d’un certain coureur lors d’un sprint.

Vous décidez de placer un prop bet sur le fait qu’il y aura ou non un groupe d’échappés pendant la course. Le bookmaker fixe la cote pour la formation d’un groupe d’échappés à 5.00. Vous décidez de parier 5€ sur la formation d’un groupe d’échappés. Si un groupe d’échappés se forme pendant la course, vous gagnez 25€ (5€ x 5). Si aucun groupe ne se forme, vous perdez votre mise de 5€.

Parier sur Milan – San Remo peut ajouter une couche supplémentaire d’excitation à la course pour les fans de cyclisme. Il est essentiel de comprendre les différents types de paris et leurs cotes pour prendre des décisions éclairées. Que vous préfériez les paris simples ou les paris plus complexes, de nombreuses options de paris sont disponibles pour la course. Comme toujours, il est important de jouer de manière responsable et dans la limite de ses moyens. Bonne chance !

Article sponsorisé

1 COMMENTAIRE

  1. Je joue Milan, qui est au départ; sans Remco, puisque Evenepoel n’est pas dans la liste. Ensuite, sur les françaises à venir, les paris-Bouraix, paris-Camembert, etc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.