Emmanuel Hubert en réaction aux soupçons de dopage
Dans un communiqué, Emmanuel Hubert répond à l'enquête qui cible son équipe. Photo : Arkéa-Samsic
0 Partages

Après l’annonce d’une enquête ouverte concernant le Team Arkéa-Samsic pour soupçons de dopage, Emmanuel Hubert le manager général n’a pas tardé à régir. Il tient à remettre cette information dans le contexte.

En réponse à la diffusion de l’information d’une enquête ouverte par rapport à une éventuelle pratique de dopage chez Arkéa-Samsic, Emmanuel Hubert a fait une réponse par communiqué. Tout en défendant sa formation, il indique que si le moindre comportement déviant venait à être confirmé, une sanction serait immédiatement prise.

Emmanuel Hubert précise le contexte…

« Une perquisition a bien eu lieu la semaine dernière au sein de notre hôtel, comme je l’ai déjà confirmé auprès de différents médias. Elle n’a concerné qu’un nombre très limité de coureurs, ainsi que leur entourage proche, non salarié de l’équipe. L’équipe, son manager général ainsi que son staff, actuellement cités dans les médias ne sont absolument pas mis en cause et en conséquence ne sont tenus informés d’aucun élément de près ou de loin, relatif au déroulement de l’enquête, qui je le rappelle ne vise ni l’équipe, ni son staff directement. »

… et s’engage à écarter toutes personnes liées au dopage

«  Nous soutenons bien évidemment nos coureurs, mais s’il s’avérait qu’à l’issue de l’enquête en cours des éléments venaient confirmer la véracité de pratiques de dopages, l’équipe se désolidariserait immédiatement de tels actes et prendrait sans attendre les mesures qui s’imposent pour mettre fin aux liens pouvant les unir avec des méthodes inacceptables et toujours combattues. En effet, l’équipe membre du MPCC, mouvement pour un cyclisme crédible, a toujours au cours de ces 20 dernières années démontré son attachement à l’éthique et pris position en faveur de la lutte contre le dopage. »

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. L’agence de lutte contre le dopage et encore moins le mouvement pour un cyclisme crédible n’ont pas été informés; Lefevere l’avait dit, ça sert à rien, ça gêne. Sans choute suite à une dose pas claire, peut être un cup de foil, du cup la poulice a eu le feu vert pour fout touiller ! C’était l’étape de la Loze ! Ah, ne me parlez pas de ce poisson ! On en trouve du côté de Gourette, mais ça pique trop, c’est plein d’arètes; mais comme on voit pas bien les gros poissons, on se rabaise sur le menu fretin… Allez, revenons à cette chasse au dopage ! A cette équipe Arkéa désormais dans le viseur… C’est qu’une toute petite partie de chasse, mais ça fait beaucoup de bruit…
    En tous cas, vu son comportement à l’avant du peloton, la mine épanouie et le sourire aux lèvres, en train de mener le peloton sur l’étape des Champs, ça ne peut pas concerner Wawa. Et il a conduit comme ça le peloton, durant de de nombreux kilomètres, un peu trop, mais quand on aime on compte pas et je me disais que c’était pour l’image de l’équipe, une façon bien à lui de faire de la publicité… A Meribel les Avues, il était sans doute à la bullette quand ça s’est passé… Par contre, second français au général, l’un des meilleurs français sur le chrono de Planche, le grimpeur breton n’est pas dans la sélection française pour Imola…. 5000 mètres de dénivelé, la plaine du Pô… l’eau claire… Allo Voeckler, pourquoi il y a pas…etc… ?

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.