Chris Froome s'est exprimé au sujet du rapport du Parlement britannique qui accable la Sky . - Photo : ASO.
155 Partages
Les accusations de dopage sur la Sky ? « Des bêtises » pour Chris Froome
5 (100%) 1 vote

Avant d’attaquer sa deuxième course de la saison sur Tirreno-Adriatico ce mercredi, Chris Froome a répondu aux questions des journalistes. Évidemment, nombre d’entre elles concernaient le rapport du Parlement britannique accusant la Sky d’avoir utilisé des médicaments afin d’améliorer les performances. Le natif de Nairobi a donné son avis sur cette affaire.

Chris Froome n’était au courant de rien et a appris cela « à travers les médias »

Après Bradley Wiggins lundi, c’est au tour de Chris Froome de s’exprimer. Le quadruple vainqueur du Tour de France, présent au départ de Tirreno-Adriatico, a été questionné au sujet du rapport du Parlement britannique qui accuse la Sky d’avoir utilisé des médicaments dans le but d’améliorer les performances. Le Britannique, qui est lui aussi dans la tourmente après son contrôle anormal au salbutamol, n’a pas éludé les questions des journalistes. Chris Froome a d’ailleurs expliqué à CyclingNews qu’il ne savait rien avant les révélations et notamment sur son ancien coéquipier Bradley Wiggins.

« J’ai appris cela à travers les médias, je ne savais même pas que Bradley Wiggins utilisait du triamcinolone (médicament pour lutter contre les rhinites allergiques, ndlr.). » Chris Froome firm in support of Brailsford

Pour le leader de la Sky, toute cette histoire est absurde et complètement fausse. Surtout sur l’utilisation de corticoïdes par certains coureurs afin de perdre du poids pour préparer les les courses importantes.

« C’est complètement faux, j’ai vu les accusations, ce sont des bêtises. » Chris Froome firm in support of Brailsford

Chris Froome aurait quitté la Sky s’il n’avait pas cru en l’équipe

Avec tout ce qu’il passe en ce moment autour de la Sky, la pression est grande pour l’équipe et les coureurs. Chris Froome est celui qui est peut-être le plus sous le feu des projecteurs avec Dave Brailsford. Mais le natif de Nairobi n’a jamais voulu quitter sa formation, malgré toutes les accusations qui l’ont visée.

« Je ne serais pas resté dans l’équipe si je ne croyais pas en l’équipe et aux gens autour de moi. Dave Brailsford a rassemblé toutes ces personnes et nous avons un groupe fantastique. Je n’ai pas vu le rapport moi-même, je n’ai vu que les gros titres, je ne peux parler que de mes propres expériences dans l’équipe, je suis là depuis huit ans, depuis le début de l’équipe. J’ai certainement une image très différente de ce qui a été dépeint dans les titres. » Chris Froome firm in support of Brailsford

Le Britannique a aussi été questionné sur Dave Brailsford pour savoir si ce dernier devait démissionner. Pour le « Kényan blanc », c’est négatif.

« Non, comme je l’ai dit, je suis vraiment fier de faire partie de cette équipe, je ne serais pas là si je ne croyais pas aux gens autour de moi. » Chris Froome firm in support of Brailsford

Dans tous les cas, le quadruple vainqueur du Tour de France continue sa préparation en vue du Tour d’Italie, malgré l’affaire qui le concerne. Son contrôle anormal au salbutamol ne semble pas le perturber. Il espère toujours que cela sera réglé au plus vite.

« Cela fait partie des choses auxquelles j’ai eu à faire pendant toute ma carrière de cycliste professionnel, j’ai affronté l’adversité et j’ai appris à compartimenter les choses. Je suis ici pour courir Tirreno-Adriatico et je me concentre sur ça. Je suis en train de me préparer pour le Giro d’Italia. Je travaille aussi dur que possible pour que tout soit réglé avant et j’espère que ce sera le cas. » Chris Froome firm in support of Brailsford

155 Partages
Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

2 commentaires

  1. « Des bêtises »… C’est ce qu’on lit, ce qu’à dit le nanard. Ils nous prennent pour des nouilles.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.