Ian Stannard gagne en baroudeur
Stannard regagne une étape comme en 2016. Capture d'écran Tour of Britain
Ian Stannard (Team Sky) livre un récital à domicile
5 (100%) 2 votes

Présent dans l’échappée du jour, Ian Stannard est allé au bout de lui-même pour s’emparer de la victoire sur la septième et avant-dernière étape du Tour de Grande-Bretagne. Le Brtiannique du Team Sky a terminé en solitaire tout comme le deuxième Nils Politt (Team Katusha Alpecin) et le troisième Giovanni Carboni (Bardiani CSF). Pour sa part, le peloton a fini à un peu plus de quatre minutes. Aucune incidence au général pour Julian Alaphilippe (Quick Step Floors), qui se rapproche un peu plus encore de la victoire finale.

Ian Stannard fait un numéro dans son tour national

Les jours se suivent et se ressemblent pour le Team Sky. Après avoir déjà connu la veille la victoire par le biais de Wout Poels, c’est cette fois-ci Ian Stannard qui s’est illustré au Tour de Grande-Bretagne. Mais dans un registre totalement différent. Au prix d’un énorme effort de baroudeur dans les quinze derniers kilomètres en particulier, le Britannique est allé rééditer sa performance de 2016. Cette année-là, il s’était imposé une fois dans cette même course par étapes. C’est dire à quel point cette épreuve lui porte chance. Surtout qu’il a fallu aller au bout de lui-même pour profiter dans les derniers centaines de mètres de son succès.

Prenant l’option d’aller dans l’échappée, cette première partie du pari a été une réussite. Au fil des kilomètres, lui et les autres hommes de tête ont construit un avantage jusqu’à écœurer le peloton qui n’a plus insisté à un moment donné. Pointant à plus de quatre minutes à une trentaine de kilomètres, c’était terminé des espoirs pour les sprinteurs encore engagés. Et devant, les hostilités ont véritablement débuté au moment d’aborder les vingt derniers kilomètres. Moment choisi par Stannard de faire la différence. Et c’est sa deuxième attaque qui aura fait craquer Politt. Ce dernier ne reviendra jamais malgré une belle résistance.

Pour sa part, le peloton a vécu une journée plutôt tranquille malgré des conditions météo peu évidentes. Leader de l’épreuve, Julian Alaphilippe a été en mode gestion comme son équipe qui n’a pas cherché à revenir impérativement sur la tête de course. Le Français est désormais plus qu’à 24 heures de signer sa première victoire finale au Tour de Grande-Bretagne. A part incident de dernière minute, ce sera ausis son deuxième sacre dans une course par étapes après le Tour de Californie en 2016. La dernière étape va être intégralement disputée dans les rues de Londres, qui devrait donc convenir aux sprinteurs.

Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.