John Degenkolb s'impose sur les route pavées du Tour de France 2018
John Degenkolb (Trek) remporte l'étape de Roubaix tandis que Greg Van Avermaet a conservé son maillot jaune de leader. Photo : ASO / @letour / A.Broadway
221 Partages

Dimanche, c’est John Degenkolb (Trek-Segafredo) qui a remporté l’étape des pavés du Nord du Tour de France 2018, disputée entre Arras et Roubaix. Le maillot jaune, Greg Van Avermaet (BMC Racing Team), qui est arrivé pour jouer la victoire d’étape (dans un sprint à trois), et qui a terminé deuxième, a conservé sa tunique de leader et accentué son avance. Richie Porte (BMC), victime d’une chute en tout début d’étape a été contraint à l’abandon tandis que le Français Romain Bardet (Ag2r La Mondiale), très malchanceux sur cette étape (trois crevaisons), a concédé du temps sur les autres favoris à la victoire finale, tout comme Rigoberto Uran (EF Education First-Drapac).

https://twitter.com/LeTour/status/1018510899617959936

221 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

2 commentaires

  1. Il fallait si attendre , une course par étapes ne se court pas comme une classique . Bref Romain Bardet a sauvé les meubles après trois crevaisons . Les autres sont tous là , même Nairo Quintana est passé sans encombre , Incroyable ….. Et pourtant à attendre certains , le tour devait exploser sur cette étape . Au final rien sauf pour Rigoberto Uran qui a perdu du temps sur chute . Cette étape me laisse perplexe un fois de plus , les chutes , les crevaisons ont éliminé des coureurs . La stratégie des équipes bloquent la course . Une fois de plus . John Degenkolb est un beau vainqueur . La première échappée du tour 2018 qui a atteint la ligne d’arrivée . La journée de repos est enfin là , dans un décor alpestre les hommes vont se soigner , se reposer , gouter une journée sans stress bien mérité . La montagne est là une autre course se profile maintenant .

  2. Quel beau succés et retour au tout premier plan pour John Degenkold avec cette victoire à Roubaix qui a suscité une réelle émotion chez tous les amoureux du cyclisme et les supporters du champion allemand, si gravement blessé il y a deux ans…
    L’étape annonçait débours et déboires et nous fûmes servis : Porte abandonne, Landa tombe, Uran perd du temps, etc… Certains attendaient Arnaud Dépare, mais depuis le démart de Noirmoutiers, le beauvaisien n’est pas au mieux : avec trop de sprints merdus avant la pontagne, il n’est plus question de pire pour le ricard. Et puis il y a cette malchance des pas vernis d’AG2R avec cette chute de Vuillermoz et les crevaisons à répétition pour Romain Bardet : Rolain faisant l’émastique à boucher les trous, pêt à trous dans le pneu pour revenir à l’avant dans les boyaux pavés, Romain Tardet jouant même son bout ou rien avant de crever à nouveau, le coureur de Brioude s’est bien battu et s’en sort sans aucun déboirs rédhibitoures en plus du temps merdu dans le passif armoricain. Après cette étape des navés du pord, pour Romain perdu rien n’est bardet.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.