Julian Alaphilippe s'offre un récital
Julian Alaphilippe s'offre sa première étape sur le Tour. Photo : @letour
813 Partages

Membre de l’échappée du jour, Julian Alaphilippe a été l’auteur d’une grande démonstration sur la route du Grand Bornand. Le coureur de Quick-Step Floors avec plus d’une minute et trente secondes d’avance sur Ion Izagirre (Bahrain Merida) et Rein Taaramäe (Direct Energie). Sa première victoire sur le Tour de France, mais aussi la première pour le clan tricolore dans cette 105e édition. Quatrième de l’étape, Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) a réussi à conserver son maillot jaune en devançant les principaux favoris qui sont restés groupés.

Du grand Julian Alaphilippe pour la première étape alpestre

Un récital ! C’est ce qu’a offert Julian Alaphilippe à l’occasion de la 10e étape du Tour de France. En maîtrise totale du début à la fin de la journée, il est parvenu à conclure de la meilleure des manières. Vainqueur en solitaire sur la ligne au Grand Bornand, le Français s’est en plus imposé avec une belle marge sur le reste des coureurs échappés pas encore repris par le groupe des favoris. Que ça soit Jon Izagirre, Rein Taaramäe, Greg Van Avermaet et Serge Pauwels, ils n’ont rien pu faire pour résister à la tornade Alaphilippe. Clairement au-dessus du lot, le puncheur de Quick-Step Floors s’est offert très certainement la plus belle victoire de sa carrière. Sans oublier son autre principal fait d’arme de cette saison et sa victoire obtenue au sommet du Mur de Huy lors de la Flèche Wallonne.

Dès l’entame de l’étape, Alaphilippe a affiché ses ambitions en attaquant à plusieurs reprises pour intégrer l’échappée. Ce défi une fois réussi comme une vingtaine d’autres coureurs, c’est une autre course qui a ensuite débuté, celle de la chasse aux points pour le classement de la montagne. Intéressés par ce maillot, David Gaudu, Rudy Molard ou encore Julian Alaphilippe se sont livrés bataille avec un avantage clair pour le dernier cité. Supérieur à ses adversaires et profitant de ses qualités de puncheur, il a accumulé les points au fil des heures. Passé déjà en tête au Plateau des Glières (hors catégorie), son effort porté dans le Col de Romme et poursuivi dans le Col de la Colombière lui a permis d’engranger un gros capital de points. Avec 41 unités, il possède le maillot à pois. Une belle récompense en plus de la victoire d’étape, et un nouveau défi intéressant pour la suite de la compétition.

Les favoris du Tour de France ne bougent pas

Derrière la course pour la victoire d’étape, les favoris n’ont pas offert le spectacle escompté. Pour la première étape de montagne de cette édition, c’est clairement un statu quo entre les protagonistes à la victoire finale. Personne mis à part Dan Martin (UAE Team Emirates) à un kilomètre du sommet de la Colombière a osé une offensive. Autrement, le Team Sky a contrôlé le peloton toute la journée sans être inquiété avant d’imprimer un rythme de plus en plus élevé qui n’a pas inciter les attaquants à se dévoiler. Après dix étapes, Geraint Thomas (Team Sky) 2e du général reste donc le mieux placé avec un avantage se rapprochant ou dépassant la minute par rapport à Alejandro Valverde, Jakob Fuglsang, Chris Froome, Mikel landa, Vincenzo Nibali, Primoz Roglic, Romain Bardet, Nairo Quintana, qui restent tous dans le coup. Au contraire de Rigoberto Uran, deuxième de la précédente édition, qui est assurément le principal perdant après avoir concédé 2 minutes et 36 secondes. Demain, une nouvelle occasion de faire la différence se présentera pour ces coureurs dans une étape de 108,5 km entre Albertville et La Rosière dont l’arrivée est jugée au sommet.

https://twitter.com/Eurosport_FR/status/1019253657970401280

https://twitter.com/ColmundoRadio/status/1019255009257689088

813 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Très belle victoire pour Julian Alaphilippe… Ce serait une nouvelle et importante évolution dans la carrière du jeune champion s’il pouvait réussir à ramener le maillot à pois jusqu’à Paris ou au moins être incité à y parvenir… Il contredirait ainsi ses propos du dauphiné, où il prétendait ne pas être au niveau dans la haute montagne ou bien ceux de Peeters qui ne le voit qu’en vainqueur d’étapes ou aide de Gaviria sur le plat… Fort heureusement, d’anciens champions comme Jalabert ou Virenque semblent être là pour l’encourager dans cet objectif… Bonne chance à lui…
    Les favoris ne se sont pas attaqués, mais le vent de face dans le haut de la Colombière, l’arrivée en descente et le rythme final de l’impressionnante armada du rouleau compresseur Sky ne permettaient rien d’autre que cette course d’usure et d’élimination… Les arrivées au sommet des jours à venir devraient progressivement dégager la crême.

  2. Quelle belle saison pour Julian Alaphilippe . Il a couru parfaitement aujourd’hui sur une étape de montagne avec 4 cols . Instigateur des premiers kilomètres il a su attendre patiemment dans une échappée de 18 coureurs . Finissant seul les 25 derniers kilomètres . Bravo Julian , une coureur Champagne , pétillant , sympa et aimé de beaucoup . Le travail paye toujours et le talent est là .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.