Yves Lampaert réaction À Travers la Flandre
Yves Lampaert sur la première place du podium d'À Travers la Flandre pour la deuxième année de suite. - Photo : Team Sunweb - PdV/PN/Cor Vos

Yves Lampaert a remporté ce mercredi À Travers la Flandre pour la deuxième année consécutive. Le coureur de la Quick-Step est d’ailleurs le premier à le faire. Après la course, son sourire en disait long et il ne pouvait pas cacher sa joie.

Yves Lampaert s’est adjugé un second À Travers la Flandre consécutif

Jour de pluie, jour qui sourit. Voilà qui résumerait parfaitement la journée de mercredi d’Yves Lampaert. Le Belge a en effet remporté pour la deuxième année consécutive À Travers la Flandre, une première pour un coureur. Le Belge de 26 ans était donc forcément heureux d’avoir pu conserver son titre sur cette course comme il l’a expliqué dans un communiqué de la Quick-Step.

« Je suis super content de gagner une nouvelle fois cette course, surtout avec un tel plateau aussi relevé et si proche de ma maison. » Yves Lampaert rides into the history books at Dwars door Vlaanderen

Yves Lampaert en a profité pour détailler les plans de l’équipe avant le départ. Deux choix s’offraient à eux avec deux possibilités. Mais après l’abandon d’Elia Viviani, la formation belge n’avait plus qu’une seule solution.

« Nous savions que le temps pouvait influencer la course, nous avions donc deux plans. Optez pour un sprint avec Elia ou rendre la course difficile pour les autres au cas où il ne serait pas là dans la dernière partie de la course. Quand Viviani a été pris derrière, nous avons décidé de rouler dur avec Niki (Terpstra) et Zdenek Stybar, et de voir ce qui se passe, d’autant plus que la pluie et le froid ont fait des ravages sur les coureurs et que beaucoup étaient à leur limite. » Yves Lampaert rides into the history books at Dwars door Vlaanderen

Un choix qui s’est révélé payant pour le coureur belge. Il a surtout pu compter sur un conseil de Niki Tersptra lorsque Sep Vanmarcke, qui a terminé 3e au final, a attaqué à un moment où la course devenait un peu plus tendue et très remuante.

« Lorsque les hostilités ont commencé et que Vanmarcke a attaqué, Niki m’a dit d’y aller, j’ai donc sauté et j’ai rejoint le groupe de tête. Nous avons travaillé ensemble et nous avons roulé plein gaz pour nous assurer que nous avions un bel avantage pour le final. Après, quand Mads Pedersen a attaqué, j’ai réagi et j’ai vu que j’avais un creusé un écart. J’ai sprinté pour augmenter ma marge et j’ai donné tout ce que j’avais dans le réservoir, sachant que beaucoup de mes adversaires étaient plus rapides. » Yves Lampaert rides into the history books at Dwars door Vlaanderen

Et bien lui en a pris en effet, car sa vitesse au sprint ne lui aurait pas permis de remporter un deuxième À Travers la Flandre et aussi le 21e succès de la Quick-Step cette saison. Il est d’ailleurs le 10e coureur de la formation belge a remporté une victoire en 2018. Yves Lampaert a tenu à conclure sa réaction en parlant de la grosse course qui arrive avec le Tour des Flandres qui a lieu ce dimanche.

« Notre course victorieuse en Belgique fait du bien et cela nous donne un regain de confiance avant le Ronde de dimanche. » Yves Lampaert rides into the history books at Dwars door Vlaanderen

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

1 commentaire

  1. Le rapide Viviani de la quickstop ayant mis pied à terre, ça n’a pas empéché les Quickstep de gagner avec Lampaert qui lampoert encore, comme s’il n’y avait aucun rampaert contre eux ! Les victoires s’ enchainent ! Quand un maillon craque, c’est un autre qui prend la suite ! Des railleurs critiqueront toujours, mais là Lampaert en finirait presque en roue-libre, comme un touriste, à la dynamo et à la lampaert ! La chaine des succés ne s’arrête pas… Pendant ce temps, les adversaires craquent, arrivent même à la dérive, quand il n’en recherchent pas un pied à terre ! Ils s’emmêlent aussi dans leurs tactiques et certains ampaertraient presque leurs moyens !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.