Tour de Burgos 2020 : 10 coureurs à suivre
Les coureurs à suivre sur le Tour de Burgos 2020.
0 Partages

Du 28 juillet au 1er août, le Tour de Burgos 2020 va constituer la reprise pour l’ensemble des coureurs présents au départ. L’occasion de voir leurs états de forme respectifs dont quelques uns en particulier. Voici les dix coureurs qui seront à suivre de près à l’occasion de la 42e édition de cette course par étapes espagnole.

A LIRE AUSSI : Toutes les infos sur ce Tour de Burgos 2020

Remco Evenepoel (Deceuninck – Quick Step)

Sa prestation va assurément valoir le détour. Ce sera l’une des principales têtes d’affiches au départ de ce Tour de Burgos 2020. Le coureur de Deceuninck-Quick Step, qui avait démarré fort la saison en remportant coup sur coup le Tour de San Juan et le Tour d’Algarve est un candidat à la victoire finale. Au vu de la concurrence qui l’attend, une éventuelle première place aurait un fort retentissement.

Arnaud Démare (Groupama-FDJ)

C’est une chance française pour empocher une victoire d’étape ! Ce sera son objectif au cours de ces cinq jours de course. Mais face à quelques uns des meilleurs sprinteurs au monde, le défi s’annonce relevé mais pas impossible. En tout cas, ce serait la meilleure manière de marquer son retour à la compétition. Ces derniers mois n’ont pas été de tout repos, entre un premier confinement aux Emirats Arabes Unis et une blessure en période de préparation.

David Gaudu (Groupama-FDJ) sur le Tour de Burgos

C’est un test intéressant dans la quête du meilleur classement général pour le Français. Et s’il parvenait même à surprendre tout son monde ? Ce serait évidemment un résultat marquant. Sans Thibaut Pinot à ses côtés, il va avoir en tout cas la liberté de jouer sa carte personnelle dans les deux arrivées au sommet prévues. Forcément intriguant de voir à quel niveau va se situer l’un des symboles français de la nouvelle génération.

Mikel Landa (Bahrain – McLaren)

Il est une valeur sûre. Alors forcément, impossible de ne pas le citer parmi les principaux protagonistes. D’ailleurs, l’Espagnol fait partie des principaux favoris pour remporter le classement général du Tour de Burgos. A voir s’il y arrivera. Lors de sa dernière participation à cette épreuve, ça s’était conclu de la meilleure manière, par une victoire finale. La deuxième en 2020 ?

Alejandro Valverde (Movistar Team)

Sur ce style de course par étapes, d’une semaine ou moins, c’est un candidat redoutable. Le nouveau quarantenaire depuis avril est attendu pour jouer les premiers rôles. C’est une épreuve qui lui a déjà réussi, mais cela commence à dater. Quand il s’est imposé au classement général, c’était en 2004 et 2009, un autre temps. A l’Espagnol de prouver que c’est possible de rééditer une telle performance.

Sam Bennett (Deceuninck – Quick Step)

Son terrain d’expression favori, c’est le sprint. Il y aura deux, voire trois opportunités pour l’Irlandais afin de repartir avec une victoire d’étape en poche. Faisant partie des meilleurs sprinteurs, il va être important pour lui de bien démarrer et engranger de la confiance assez rapidement. Et en connaissant l’adversité qui lui fera face, un succès ne sera que bon signe pour la suite.

Fernando Gaviria (UAE Team Emirates)

A l’avant, il risque très fortement d’y être sur quelques journées. Cela dit, ça devra se traduire par une victoire d’étape, essentiel pour un sprinteur de son niveau. L’une des références mondiales dans cet exercice va devoir évoluer à son meilleur niveau pour espérer s’imposer. Ce serait la meilleure manière de le lancer vers d’autres échéances.

Simon Yates (Mitchelton-Scott)

C’est un candidat pour la victoire finale. Il n’en peut pas être autrement avec le Britannique, qui est une référence dans le registre des courses par étapes même si une incertitude logique existe par rapport à son niveau de forme. Mais cela est valable pour tous ces rivaux devant se défaire du coureur de Mitchelton-Scott, qui va avoir un terrain à sa convenance.

Richard Carapaz (Team INEOS)

Troisième de la dernière édition, l’Equatorien revient sur une épreuve où il avait été performant. Mais il lui faudra hausser le ton pour prétendre à mieux sur ce Tour de Burgos. Avec aucun contre-la-montre individuel et surtout deux arrivées au sommet, le parcours n’est pas fait pour défavoriser le vainqueur du Giro 2019. Sera-ce néanmoins suffisant ?

Ivan Ramiro Sosa (Team INEOS)

Parmi les coureurs à suivre, son nom ne peut être que cité. Le Colombien est comme chez lui au Tour de Burgos. En 2018 et 2019, soit les deux dernières éditions disputées, il s’est à chaque fois imposé. De quoi arriver avec un certaine confiance. Cette année, son enjeu va être de faire le triplé, mais ce sera pas une mince d’affaire. En y parvenant, ce serait seulement le deuxième coureur en 42 éditions à réaliser une telle prestation.

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. La saison va se résumer sur quelques petits mois . C’est très cours et il faudra être au top rapidement . Il faudra suivre attentivement Remco Evenepoel avec les quelques gros bras du peloton qui ne vont pas se regarder dans les yeux , notamment dans la troisième et la cinquième étapes . Le résultat final apportera quelques renseignements sur la suite de la saison qui se fera tambour battant .

  2. Il est toujours difficile de s’arrêter à un chiffre précis, ici dix coureurs, en l’occurrence un choix qui parait fort bon ! … Peut-ête peut-on ajouter, au même titre que les sprinters cités, et compte tenu des profils, Aranburu, Trentin ou même d’autres sprinters assez polyvalents, comme Nizzolo … En montagne, il y aurait aussi beaucoup moins mais malgré tout quelques bons outsiders, comme Majka… Il reste la surprise, toujours trés possible dans ces conditions de reprise vraiment spéciales… La plus mauvaise, celle de la quatorzaine aux retours dans les pays respectifs, n’étant souhaitée à personne…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.