Paris-Nice 2021 réserve un final inattendu
Magnus Cort NIelsen a parfaitement joué dans le final pour s'imposer.
0 Partages

La huitième et dernière étape de Paris-Nice 2021 a été complètement renversante. Alors que la victoire finale lui semblait promise, Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) a tout perdu en finissant à plus de trois minutes du groupe de tête dont faisait partie Maximilian Schachmann (BORA – hansgrohe), qui remporte finalement cette édition. Pour la victoire du jour, Magnus Cort Nielsen (EF Education – Nippo) a réglé notamment au sprint Christophe Laporte (Cofidis) et Pierre Latour (Team Total Direct Energie).

Maximilian Schachmann conserve son titre à la surprise générale

Quel incroyable scénario en conclusion de ce Paris-Nice 2021 ! Si cette huitième étape ne semblait pas si décisive pour le classement général, tout le contraire s’est produit. Primoz Roglic, qui a chuté à deux reprises, s’est fait distancer à une trentaine de kilomètres et n’a jamais pu réintégrer la première partie du peloton, à défaut d’avoir mené une poursuite jusqu’au bout. Du coup, Maximilian Schachmann en a profité pour remporter une deuxième année consécutive la Course au soleil.

Primoz Roglic a tout perdu

Pour une fois, ce n’est pas autour de Nice que ça se terminait, et donc le profil a subi une totale modification. Le parcours moins vallonné qu’à l’origine a pourtant offert un scénario de course impensable au départ. Avec moins de 100 kilomètres à effectuer, c’est tout de suite parti fort, mais la course a pris une autre dimension dans les 30 derniers kilomètres. A cet instant, Roglic leader de l’épreuve ayant gagné trois étapes a été signalé distancé. Ce qui paraissait impensable s’est produit. Un basculement du général a bien eu lieu puisque le peloton mené par BORA-hansgrohe de Schachmann a continué sur sa lancée ne permettant pas à Roglic de rentrer. C’était alors fini pour le Slovène.

D’ici l’arrivée, quelques attaques sont intervenues en tête dont celle d’Aleksandr Vlasov et Ion Izagirre finalement deuxième et troisième au général, mais personne n’a fait la différence. C’est donc au sprint qu’un groupe restreint est arrivé pour la gagne. Magnus Cort Nielsen s’est montré le plus rapide devant Christophe Laporte, qui a raté là une belle occasion. A la différence de Schahmann, qui n’imaginait pas certainement gagner le général de Paris-Nice après la démonstration de Roglic tout au long de la semaine.

Classement de la 8e étape de Paris-Nice 2021 – Top 20

1 – CORT Magnus (EF Education – Nippo) en 2:16:58
2 – LAPORTE Christophe (Cofidis, Solutions Crédits) m.t
3 – LATOUR Pierre (Team Total Direct Energie) m.t
4 – TEUNS Dylan (Bahrain – Victorious) m.t
5 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) m.t
6 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers ) m.t
7 – IZAGIRRE Ion (Astana – Premier Tech) m.t
8 – JORGENSON Matteo (Movistar Team) m.t
9 – LAMPAERT Yves (Deceuninck – Quick Step) m.t
10 – SCHACHMANN Maximilian (BORA – hansgrohe) m.t
11 – BENOOT Tiesj (Team DSM) m.t
12 – VLASOV Aleksandr (Astana – Premier Tech) m.t
13 – PARET-PEINTRE Aurélien (AG2R Citroën Team) m.t
14 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange) m.t
15 – HAIG Jack (Bahrain – Victorious ) m.t
16 – PACHER Quentin (B&B Hotels p/b KTM) m.t
17 – VANHOUCKE Harm (Lotto Soudal) m.t
18 – MÄDER Gino (Bahrain – Victorious) m.t
19 – MARTIN Guillaume (Cofidis, Solutions Crédits) m.t
20 – SANCHEZ Luis León (Astana – Premier Tech) m.t

Classement général final de Paris-Nice 2021 – Top 20

1 – SCHACHMANN Maximilian (BORA – hansgrohe) en 28:49:51
2 – VLASOV Aleksandr (Astana – Premier Tech) + 0:19
3 – IZAGIRRE Ion (Astana – Premier Tech) + 0:23
4 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange) + 0:41
5 – BENOOT Tiesj (Team DSM) + 0:42
6 – MARTIN Guillaume (Cofidis, Solutions Crédits) + 1:14
7 – HAIG Jack (Bahrain – Victorious) + 1:18
8 – JORGENSON Matteo (Movistar Team) + 1:29
9 – PARET-PEINTRE Aurélien (AG2R Citroën Team ) + 1:31
10 – MÄDER Gino (Bahrain – Victorious) + 1:32
11 – VANHOUCKE Harm (Lotto Soudal) + 1:41
12 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) + 1:44
13 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers) + 1:49
14 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) + 1:55
15 – ROGLIČ Primož (Team Jumbo-Visma) + 2:16
16 – LATOUR Pierre (Team Total Direct Energie) + 2:17
17 – SÁNCHEZ Luis León (Astana – Premier Tech) + 2:31
18 – HINDLEY Jai (Team DSM) + 2:36
19 – HENAO Sergio (Team Qhubeka ASSOS) + 2:40
20 – TEUNS Dylan (Bahrain – Victorious) + 3:09

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

3 commentaires

  1. Christophe Laporte ne sent pas la course pour louper son sprint.
    Encore 2 deuxième………

  2. Revers de la médaille pour Roglic même si c’est dû à une chute. il paie son manque de fair play d’hier

  3. Grande surprise en effet sur cette dernière étape avec Roglic qui perd Paris-Nice, le slovène nous rappelant à l’occasion qu’une course n’est jamais terminée avant d’avoir franchi la ligne. comme un remake au général de la cruelle déception du jeune suisse Mader, battu la veille à l’étape par le même Roglic au sommet de la Colmiane.
    La mésaventure constitue certes une énorme surprise, mais elle rapelle également que P. Roglic rencontre souvent des difficultés à achever ses grands tours… Un certain nombre de remises en question pourraient être évoquées, mais pour faire court et simple, ces Jumbo seraient assez peu familiarisés avec la course à la victoire sur les grands tours ou bien P.Roglic, insatiable glaneur d’étapes, ne retient pas que la course aux victoires d’étapes use l’homme et la troupe, qu’elle peut difficilement se mener de pair avec la course à la victoire finale… Les Jumbo à fond dans la Colmiane s’en retrouvent forcément entamés avant l’épilogue, espèce de rallye moto à la sauce Estrosi, trois tours à fond entre virages, ravins, rochers, etc…
    L’étape du jour revient à Magnus Cort, au dépends de l’infortuné C.Laporte… Comme le soulignait le vainqueur, compte tenu de l’emplacement de la ligne, il s’agissait de virer en tête, accessoirement de tourner au large, manoeuvre encore plus habile, mais que l’intéressé se gardera de rappeler… Autant de nécessités que l’encadrement Cofidis aurait peut-être oublié de rappeler au régional de l’étape, malheureusement second, une nouvelle fois… De telles occasions ne se retrouvent pas si facilement…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.