La Vuelta 2020 s'achève avec un sprint serré revenant à Ackermann
Pascal Ackermann termine la saison 2020 par une victoire.
0 Partages

Pour la dix-huitième et dernière étape de la Vuelta 2020, les sprinteurs ont comme prévu jouer la gagne dans les rues de Madrid. Au terme d’un duel serré, départagé à la photo finish, Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe) a réussi à prendre l’ascendant sur Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step). Une 75e édition qui s’achève avec la victoire finale de Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma). Le Slovène remporte pour la deuxième année consécutive ce Grand Tour.

A lire : Retrouvez toutes les actualités du 75e Tour d’Espagne

Pour conclure cette saison, la Vuelta 2020 s’est terminée avec un sprint des plus serrés. Celui-ci a tourné en faveur de Pascal Ackermann aux dépends de Sam Bennett. Rien de très surprenant de retrouver ces deux coureurs en lice pour le gain de cette 18e étape. Réputés comme étant les plus rapides, ils l’ont démontré dans ce final. Et il s’en est fallu de peu pour que le résultat soit inversé. La photo finish a dû être nécessaire pour déterminer le vainqueur. De son côté, c’était déjà fait pour Primoz Roglic concernant le classement général. Il a passé sans difficultés cette ultime journée de course pour s’adjuger ce Grand Tour.

Primoz Roglic reste le patron sur la Vuelta

Si son maillot de leader a été convoité jusqu’à l’avant dernière étape, Primoz Roglic est parvenu à remporter une deuxième année consécutive la Vuelta. Un Grand Tour durant lequel le Slovène s’est montré suffisamment solide. Il fallait l’être pour devancer Richard Carapaz, vainqueur du Giro 2019, qui aura échoué pour seulement 24 secondes. Un écart mince, mais qui suffit assurément au coureur du Team Jumbo-Visma, qui avait connu une énorme déception au Tour de France en perdant sa tunique jaune à la veille de l’arrivée.

Des Français au top

Pour cette Vuelta 2020, les meilleurs au classement général auront été particulièrement proches. Les trois premiers, Roglic, Carapaz et Carthy qui n’était pas encore monté sur un podium d’un Grand Tour, se sont tenus en 1 minutes et 15 secondes. Derrière, pour compléter le top 5, Dan Martin et Enric Mas le meilleur jeune (-25 ans) ont fini respectivement avec moins de 3 et 4 minutes de retard. S’ils ne sont pas dans les premières positions du classement final, les Français ont brillé à l’image de David Gaudu huitième mais surtout vainqueur de deux étapes, et Guillaume Martin remportant le classement de la montagne.

Classement 18e étape Vuelta 2020 – Top 20

1 – ACKERMANN Pascal (BORA – hansgrohe) en 3:28:13 (40,2 km/h)
2 – BENNETT Sam (Deceuninck – Quick Step) m.t
3 – KANTER Max (Team Sunweb) m.t
4 – Philipsen Jasper (UAE-Team Emirates) m.t
5 – Sutterlin Jasha (Team Sunweb) m.t
6 – Morin Emmanuel (Cofidis) m.t
7 – Janse van Rensburg Reinardt (NTT Pro Cycling) m.t
8 – Manzin Lorrenzo (Team Total Direct Energie) m.t
9 – Stannard Robert (Mitchelton-Scott) m.t
10 – Aberasturi Jon (Caja Rural – Seguros RGA) m.t
11 – Raim Mihkel (Israel Start-Up Nation) m.t
12 – Liepiņs Emils (Trek – Segafredo) m.t
13 – Wright Alfred (Bahrain – McLaren) m.t
14 – Van der Sande Tosh (Lotto Soudal) m.t
15 – Rojas José Joaquin (Movistar Team) m.t
16 – Oliveira Ivo (UAE-Team Emirates) m.t
17 – Stybar Zdenek (Deceuninck – Quick Step) m.t
18 – Oliveira Rui (UAE-Team Emirates) m.t
19 – Wisniowski Lukasz (CCC Team) m.t
20 – Cort Magnus (EF Pro Cycling) m.t

Classement général final Vuelta 2020 – Top 20

1 – ROGLIC Primoz (Team Jumbo-Visma) en 72:46:12
2 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) + 0:24
3 – CARTHY Hugh (EF Pro Cycling) + 1:15
4 – Martin Dan (Israel Start-Up Nation) + 2:43
5 – Mas Enric (Movistar Team) + 3:36
6 – Poels Wout (Bahrain – McLaren) + 7:16
7 – De la Cruz David (UAE-Team Emirates) + 7:35
8 – Gaudu David (Groupama – FDJ) + 7:45
9 – Grosschartner Felix (BORA – hansgrohe) + 8:15
10 – Valverde Alejandro (Movistar Team) + 9:34
11 – Vlasov Aleksandr (Astana Pro Team) + 9:36
12 – Bennett George (Team Jumbo-Visma) + 14:04
13 – Nieve Mikel (Mitchelton-Scott) + 14:47
14 – Martin Guillaume (Cofidis) + 15:07
15 – Henao Sergio (UAE-Team Emirates) + 15:36
16 – Kuss Sepp (Team Jumbo-Visma ) + 16:26
17 – Cattaneo Mattia (Deceuninck – Quick Step) + 17:45
18 – Soler Marc (Movistar Team) + 21:01
19 – Izagirre Gorka (Astana Pro Team) + 21:46
20 – Mader Gino (NTT Pro Cycling) + 43:39

Visitez le site officiel de la Vuelta 2020

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. En effet, sprint trés disputé entre les deux plus forts sprinters… Environ deux boyaux sur la ligne, exactement la boyau plus la jante d’Ackermann… Sur leur gauche, Philipsen va au bout de son effort, mais il est battu pour la troisième place, devancé par Kanter, lequel marque un certain étonnement à voir le jeune belge s’affaler ainsi sur lui…
    Serré également ce classement général final, Roglic l’emportant finalement par le jeu des bonifications, 32 secondes de bonifications de plus que Carapaz…. Mais il ne s’agit surtout pas de contester la victoire ! Ces bonifications aux arrivées, il fallait les disputer, courir pour la victoire à l’étape : sur ce plan, quatre à zéro pour Roglic pourrait-on dire… En tous cas, cette lutte permanente relève d’un autre niveau que se replacer et récupérer du temps sur une échappée, même s’il convient de pouvoir la prendre, etc…
    Pour en revenir à ce type de victoire par le jeu des bonifications, il n’y aurait eu qu’un seul précédent sur un grand tour : Giuseppe Saronni en 1983 sur le giro, vainqueur de trois étapes, et premier au général avec 1min 07s d’avance sur Roberto Visentini, lequel fut par contre le vainqueur du contre la montre le dernier jour…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.