Le Tour du Pays-Basque remporté une 2e fois par Primoz Roglic
Primoz Roglic a profité de la denrière étape du Tour du Pays-Basque pour inscrire son nom au palmarès. Photo : Charly Lopez / Itzulia Basque Country
0 Partages

Auteur d’un sacré numéro lors de la sixième et dernière étape du Tour du Pays-Basque, Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) s’est assuré la victoire finale. Sa deuxième place du jour derrière David Gaudu (Groupama-FDJ) lui a suffi pour prendre le maillot de leader à Brandon McNulty (UAE Team Emirates), qui a craqué. C’est son coéquipier Jonas Vingegaard (Team Jumbo-Visma) et son rival Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) qui complètent le podium de cette 60e édition.

Une nouvelle ligne au palmarès de Primoz Roglic

Ca ne pouvait pas mieux se terminer pour Primoz Roglic. Classé derrière Brandon McNulty au départ de cette dernière étape du Tour du Pays-Basque, le Slovène a inversé la tendance grâce à une grosse performance. Sur un parcours à la fois court mais compliqué, le leader du Team Jumbo-Visma s’est montré fort. Dans une journée animée du début à la fin, sans aucun répit, il a toujours su être dans le con coup et écœurer définitivement la concurrence, à commencer par Tadej Pogacar (UAE Team Emirates). Seul David Gaudu a été en mesure de rivaliser avec lui. D’ailleurs, le Français s’est imposé sur l’étape, mais pour Roglic, c’est encore mieux avec la victoire finale au bout. Une dernière journée qui lui profite donc, à la différence de Paris-Nice en mars où il avait laissé échapper un victoire pourtant promise.

Un Tour du Pays-Basque proche de la perfection

Tout au long de la semaine, Roglic aura affiché une solidité évidente. Sur les six étapes disputées, son pire résultat aura été une 14e place, c’était lors de la 4e étape remportée par Ion Izagirre. Ce jour-là où justement le Slovène concédait son maillot de leader. Autrement, il finit aussi ce Tour du Pays-Basque avec une étape en poche acquise dès le premier jour. Après 2018, c’est la deuxième fois que le coureur de 31 ans inscrit son nom au palmarès de cette épreuve. De son côté, son coéquipier Jonas Vingegaard signe son premier podium dans une course par étapes du WorldTour. Il avait remporté il y a quelques semaines la Semaine Coppi e Bartali. Troisième, Tadej Pogacar est battu pour la première fois de la saison dans un classement général. Il avait remporté l’UAE Tour puis Tirreno-Adriatico.

Classement général final du Tour du Pays-Basque 2021 – Top 20

1 – ROGLIC Primoz (Team Jumbo-Visma) en 19:11:36
2 – VINGEGAARD Jonas (Team Jumbo-Visma) + 0:52
3 – POGAČAR Tadej (UAE-Team Emirates) + 1:07
4 – YATES Adam (INEOS Grenadiers) + 1:26
5 – GAUDU David (Groupama – FDJ) + 1:27
6 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 1:28
7 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 1:33
8 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 2:17
9 – CHAVES Esteban (Team BikeExchange) + 2:38
10 – IZAGIRRE Ion (Astana – Premier Tech) + 2:59
11 – VANSEVENANT Mauri (Deceuninck – Quick Step) + 3:16
12 – CARTHY Hugh (EF Education – Nippo) + 4:19
13 – BUCHMANN Emanuel (BORA – hansgrohe) + 5:01
14 – KNOX James (Deceuninck – Quick Step) + 5:32
15 – FUGLSANG Jakob (Astana – Premier Tech) + 5:54
16 – FERNANDEZ Ruben (Cofidis) + 5:57
17 – MCNULTY Brandon (UAE Team Emirates) + 7:46
18 – MAS Enric (Movistar Team) + 8:04
19 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) + 9:37
20 – BEVIN Patrick (Israel Start-Up Nation) + 9:46

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Soulignons aussi l’importance des choix d’équipes, Roglic et l’équipe Jumbo ayant sans doute bien couru en fonction du général final, puisqu’ils ont gagné !… Il faut dire qu’ils avaient un coup d’avance avec le chrono du premier jour…
    Par contre l’équipe UAE a sans doute commis une erreur ou un choix trés curieux en demandant à Pogacar de se mettre au service de Mc Nulty sur cette dernière étape… N’avait-elle pas vue ou pressentie que Mc Nulty, ayant perdu par exemple18 secondes sur la seule arrivée au sommet de la 3é étape, ne pouvait pas remporter le général ?
    Afin de limiter l’importance de ces choix, rappelons quand même que Roglic est parti en descente, dans un groupe à six avec les deux turbulents d’Astana, Valverde, Gaudu et Landa, Pogacar se trouvant à la cassure, par manque d’expérience ou trop occupé à la consigne auprés de Mc Nulty…

  2. Bonjour, petit à petit l’on constate avec regret que si l’on a pas la grosse équipe on ne peut pas gagner dans les courses à étapes. Pareille situation pour les classiques où c’est presque toujours un coureur de grosse équipe qui l’emporte et pas souvent le plus fort. Je suis triste pour les vrais nouveaux champions (VAN ART et Van DER POEL) qui veulent nous remettre au bon vieux temps du cyclisme avec leur talent d’attaquant dénudé de toute tactique vicieuse. Malheureusement les grosses équipes verrouillent tout, l’esprit sportif n’est plus d’actualité. Le cyclisme va finir comme le foot-ball, grosses équipes, l’argent à tout va et fini la compétition saine. Il faut préciser que les salaires des cyclistes se situent loin des sommes gigantesques que gagnent à tort les vedettes du foot. Pour cette dernière étape, un français gagne mais c’est au bon vouloir du Slovène ! …

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.