Qui va remporter le championnat du monde sur route 2022, dimanche 25 septembre ?

7
2203
Qui va remporter le championnat du monde sur route 2022 dimanche 25 septembre
Julian Alaphilippe, double vainqueur sortant, tentera dimanche la passe de trois. Photo : @D.R

Dimanche, sur un parcours long de 266,9 kilomètres (3.945 D+), les meilleurs coureurs cyclistes de la planète ont rendez-vous à Wollongong (Australie) pour se disputer le titre de champion du monde sur route et succéder au palmarès au double maillot arc-en-ciel Julian Alaphilippe. Le Belge Wout van Aert et le Slovène Tadej Pogacar sont les deux grandissimes favoris. A moins que du haut de ses 22 ans le Belge Remco Evenepoel vienne rafler le titre mondial. La dernière fois que le Mondial avait été organisé en Australie c’était en 2010, à Geelong, où Thor Hushovd s’imposait.

Qui va succéder à Julian Alaphilippe ?

C’est dans l’hémisphère sud que Julian Alaphilippe va remettre en jeu ses deux années de règne. Si le Français ne fait pas figure de favori, mais davantage d’outsider, il entrerait plus encore dans l’histoire et la légende du cyclisme en remportant un troisième sacre consécutif et rejoignant ainsi Peter Sagan (2015, 2016, 2017) et Oscar Freire (1999, 2001 et 2004). Seulement, au regard des récents résultats de l’époux de Marion Rousse, il parait peu probable qu’il réussisse la passe de trois dimanche. Cette réflexion est encore plus valable pour le Slovaque Sagan qui reste sur deux abandons au Québec et Montréal.

Les favoris à Wollongong

Bien que le parcours permette un championnat du monde « ouvert », quatre noms se détachent pour les candidats au sacre mondial. Depuis son Tour de France plus que réussi, le Belge Wout van Aert n’a cessé de montrer qu’il était de retour à son meilleur niveau, en témoignent sa victoire sur la Bretagne Classic, mais aussi des places d’honneur obtenues sur la BEMER Cyclassics, et les GP de Québec et Montréal. A chaque fois, le coureur âgé de 28 ans a été battu par d’autres coureurs qui lui seront opposés ce dimanche à commencer par le Slovène Tadej Pogacar vainqueur à Montréal. Aussi, « Pogi » a pris en début de semaine la 6e place du chrono. L’autre Belge, favori au maillot arc-en-ciel, n’est autre que Remco Evenepoel, récent vainqueur à 22 ans du Tour d’Espagne et médaillé de bronze sur le chrono de Wollongong. Et comment ne pas évoquer parmi les favoris le Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur consécutivement dans le cadre de sa préparation de trois succès et d’une place de cinquième sur le chrono mixte.

Les outsiders

Parmi les outsiders, ils sont une dizaine de coureurs à prétendre plus ou moins pouvoir créer la surprise. Par exemple, le Suisse Stefan Küng a pris la médaille d’argent sur le chrono individuel en début de semaine et la médaille d’or sur le relais mixte. Et c’est sans oublier sa victoire sur le récent Tour du Poitou-Charentes (UCI 2.1). Comme d’habitude, l’Australien Michael Matthews originaire de Canberra devrait ne pas être loin de la victoire, tout comme sur le GP de Québec où il a obtenu la 2e place. Concernant le coureur Erythréen Biniam Girmay ses quatre dernières courses préparatoires ont été ponctuées de places d’honneur comprises entre la 2e et la 6e. Excusez du peu ! Le vainqueur du dernier Gand-Wevelgem sera à surveiller de très près. L’Italien Matteo Trentin, récent vainqueur d’étape sur le Tour de Luxembourg est un véritable outsider et pourrait bien surprendre les pronostics du fait de ne pas être surveillé comme d’autres coureurs. Cette réflexion est toute aussi valable pour des coureurs du type du Néerlandais Dylan van Baarle, les Britanniques Ethan Hayter récent 4e du mondial du chrono et Fred Wright, les Italiens Andrea Bagioli troisième à Montréal et Alberto Bettiol 8e à Quebec ou pourquoi pas encore le Norvégien Alexander Kristoff .

Les français en lice pour devenir champion du monde

Côté tricolore, ils sont quelques-uns à pouvoir prétendre à devenir champion du monde dimanche à commencer par Valentin Madouas qui sort de deux succès d’étapes sur le Tour de Luxembourg et d’une victoire sur le Tour de Doubs. Bien évidemment que Benoît Cosnefroy, au même titre que Madouas, peut l’emporter lui aussi ce dimanche en Australie et succéder à son compatriote Julian Alaphilippe qui tentera la passe de trois. Concernant Christophe Laporte, il est évident que depuis son passage chez Jumbo-Visma en début de saison, il a changé de dimension et est devenu un coureur d’envergure mondiale. En témoigne sa récente victoire sur le Tour du Danemark.

Les favoris des Mondiaux 2022

*** Wout van Aert, Tadej Pogacar
** Mathieu van der Poel, Remco Evenepoel
* Stefan Küng, Michael Matthews, Biniam Girmay, Matteo Trentin, Dylan van Baarle, Ethan Hayter, Andrea Bagioli, Alberto Bettiol, Alexander Kristoff, Fred Wright, Valentin Madouas, Benoît Cosnefroy, Christophe Laporte et Julian Alaphilippe

7 Commentaires

  1. Allez on se mouille !
    Mes favoris :
    Pogacar / Matthews / Evenepoel

    Les outsiders :
    VV Aert / VD Poel / Trentin / Girmay / Cosnefroy

    et vous votre pronostic ?

  2. Comme des orages sont annonçés ce WE dans le Sud avant de me noyer ja vais donc me mouiller …!

    Mes FAVORIS pour le titre: 1):MVDP(Tout est possible avec ce coureur le Pire et le Meilleur)…?
    2): Un Français..?(Ils peuvent le faire mais qui cette fois..?)
    3):La surprise GIRMAY..?

    Les OUTSIDERS:Evenepoel et Pogacar( Avec eux j’ai pas pris de risque et je ne me suis pas trop mouillé c’est la grosse cote mais a trop se marquer ils risquent de se bruler les ailes ..? Sinon Matthews il est a la Maison et n’oublions pas Ethan Hayter il est presque a la maison.

  3. Chez les espoirs, sur 170km, un homme fort, sans doute le plus fort du peloton, le kazakh Fedorov l’a emporté, en réussissant à éviter le retour du peloton… Avec 100 km de plus et 4000m de dénivelé à grande vitesse, la sélection se fera et comme les conditions météo devraient être meilleures dimanche, je ne vais pas trop me mouiller… Je mets les deux premiers et les plus forts à Montréal, Van Aert et Pogacar, car ces gars-là ont trop d’ambitions pour ne pas vouloir la tête dans le dernier tour…
    Si non, si ça se regroupe plus ou moins, Van der Poel, en relative surprise, comme pour son retour placé à Milan San Remo … San Remco… ça m’en fait trois… C’est bien difficile… Si Foss avait été au départ, j’aurais dit de ne pas l’enterrer, mais il n’y est pas, etc…

  4. Pogacar Van Aert MVDP Tous derrière Evenepoel devancé par Madouas Enfin peut être …

  5. Cosnefroy sera donc là. Bonne nouvelle. J’avais raté l’information.

    Mon petit pronostic : Magnus Cort Nielsen ou Evenepoel ou Madouas.

  6. j’peux pas voir autrement que Julian Alaphillppe pour clore son année 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.