Simon Yates, en solitaire, remporte la 14e étape du Giro 2022

2
626
Victoire de Simon Yates sur la 14e étape du Giro 2022
Victoire de Simon Yates sur la 14e étape du Giro 2022. Photo : @giroditalia

RESULTAT. Etape incroyable ! Ce samedi, il était envisagé que la course soit belle et que ce soit un coureur de grand talent qui l’emporte au regard du parcours proposé. Et effectivement, au terme de cette 14e étape du Giro 2022, qui menait les coureurs de Santena à Turin, ce sont carrément les candidats à la victoire du Giro qui ont fait à la course. Et dans ce final entre quatre favoris, c’est Simon Yates (Team BikeExchange) s’est avéré être le plus fort. L’Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) a cédé son maillot rose de leader au classement général au profit de Richard Carapaz (INEOS Grenadiers). Cette 14e étape restera également le jour où Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) a abandonné.

Le coup de force des Bora-hansgrohe

C’est une étape qui était redoutée par tout le peloton du 105e Tour d’Italie. Et les coureurs ne s’y sont pas trompés. Une fois le départ donné, c’est Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) en personne qui a animé seul pendant une dizaine de kilomètres le début d’étape. Une fois rattrapé, le peloton est resté groupé malgré les très nombreuses attaques. Jusqu’à ce qu’une échappée de 12 coureurs réussisse à prendre trois minutes d’avance, pas plus. Pas plus car les Bora-hansgrohe avaient une idée en tête : Tout faire péter ! Une fois tout le monde arrivé sur le circuit final à parcourir à deux reprises, à 80 kilomètres de l’arrivée, la formation allemande est revenue sur les fuyards au pied de la première montée de Superga. Dès lors, les 15 meilleurs de ce Tour d’Italie se sont retrouvés à l’avant de la course pour se jouer la victoire d’étape et le maillot rose.

Toutes les infos du Giro 2022

Richard Carapaz attaque les favoris du Giro

Et c’est Richard Carapaz, le leader de l’équipe INEOS Grenadiers, qui a été le premier a attaquer les hommes forts, à 28 kilomètres de l’arrivée. Longtemps seul devant, le coureur Equatorien a été rejoint par Vincenzo Nibali, Simon Yates et Jai Hindley. Et c’est dans la montée finale de La Madelaleine que le Britannique a attaqué ses adversaires pour l’emporter en solitaire.

Vidéo de cyclisme, résumé de la 14e étape du Tour d’Italie

Classement – Etape 14 Giro 2022 – Top 20

Le classement complet de la 14e étape du Tour d’Italie

1 – YATES Simon (Team BikeExchange – Jayco) les 147 km en 3:43:44
2 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 0:15
3 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) m.t
4 – NIBALI Vincenzo (Astana Qazaqstan Team) m.t
5 – POZZOVIVO Domenico (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:28
6 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:39
7 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 0:51
8 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) m.t
9 – BUCHMANN Emanuel (BORA – hansgrohe) + 1:10
10 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) + 4:25
11 – HIRT Jan (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 6:28
12 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 8:04
13 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange – Jayco) m.t
14 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) m.t
15 – ZANA Filippo (Bardiani-CSF-Faizanè) + 8:50
16 – MARTIN Guillaume (Cofidis) + 9:37
17 – FORTUNATO Lorenzo (EOLO-Kometa) + 10:16
18 – DOMBROWSKI Joe (Astana Qazaqstan Team) m.t
19 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 10:41
20 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) + 10:49

Classement général – Etape 14 du Giro 2022 – Top 20

Le classement général complet après la 14e étape

1 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) en 58:21:28
2 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 0:07
3 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:30
4 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 0:59
5 – POZZOVIVO Domenico (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 1:01
6 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 1:52
7 – BUCHMANN Emanuel (BORA – hansgrohe) + 1:58
8 – NIBALI Vincenzo (Astana Qazaqstan Team) + 2:58
9 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) + 4:04
10 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 9:06
11 – HIRT Jan (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 9:16
12 – MARTIN Guillaume (Cofidis) + 9:44
13 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) + 10:34
14 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange – Jayco) + 11:28
15 – ARENSMAN Thymen (Team DSM (11:47
16 – FORTUNATO Lorenzo (EOLO-Kometa) + 16:46
17 – YATES Simon (Team BikeExchange – Jayco) + 18:44
18 – MOLLEMA Bauke (Trek – Segafredo) + 19:57
19 – OOMEN Sam (Jumbo-Visma) + 20:43
20 – CARTHY Hugh (EF Education-EasyPost) + 21:18

Le classement par points – Top 10

1 – DÉMARE Arnaud (Groupama – FDJ) 238
2 – CAVENDISH Mark (Quick-Step Alpha Vinyl Team) 121
3 – GAVIRIA Fernando (UAE Team Emirates) 117
4 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) 90
5 – DAINESE Alberto (Team DSM) 81
6 – BAUHAUS Phil (Bahrain – Victorious) 72
7 – TAGLIANI Filippo (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 70
8 – CONSONNI Simone (Cofidis) 67
9 – DE GENDT Thomas (Lotto Soudal) 53
10 – CARAPAZ Richard (NEOS Grenadiers) 42

Le classement de meilleur grimpeur – Top 10

1 – ROSA Diego (EOLO-Kometa) 92
2 – BOUWMAN Koen (Jumbo-Visma) 69
3 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) 62
4 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) 56
5 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) 43
6 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) 36
7 – MOLLEMA Bauke (Trek – Segafredo) 30
8 – POELS Wout (Bahrain – Victorious) 27
9 – TESFATSION Natnael (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 26
10 – FORMOLO Davide (UAE Team Emirates) 25

Le classement de meilleur jeune – Top 10

1 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) en 58:21:58
2 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) + 3:34
3 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 11:17
4 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) + 22:15
5 – SIVAKOV Pavel (INEOS Grenadiers) + 25:07

2 Commentaires

  1. Ce coup de force des Bora sous l’impulsion non pas de Superman, mais de Kelderman, en repousse certains sans pour autant éliminer les principaux favoris. Kelderman se sortant lui-même du jeu en se retrouvant désormais à plus de 10mn, était-ce une bonne idée, l’avenir le dira !… Quoi qu’il en soit, ces Bora dévoilent et exploitent leur force collective et désignent leur leader : ce sera Hindley, le second du giro 2020, battu sur le fil le dernier jour…
    Hindley, Carapaz et un étonnant Nibali dominent quelque peu les montées, mais aucun n’a réussi à se dégager… Ni Hindley, à la recherche d’une autre victoire d’étape après celle au sommet du Blockhaus, ni Carapaz, comme poussé ou précipité à l’attaque un peu loin de l’arrivée, comme depuis le début de ce giro…
    Nous pouvions penser qu’Almeida gèrerait sur le long cours de façon plus traditionnelle, mais cette journée le montre assez défaillant dans les descentes, ce qui ne lui donnerait pas la meilleure garantie en vue de Vérone… Almeida pourra-t-il reprendre du temps sur des arrivées au sommet, cela parait intrinsèquement peu envisageable, pour le moins assez incertain… En tous cas, cette journée le montre très prudent, heureusement peu porté à l’euphorie, davantage tenté par le haut des ascensions que par la plongée dans les descentes…
    G. Martin fait partie des perdants du jour; en compagnie d’Almeida à 20 mètres du groupe infernal dans la première montée de la Superga, Almeida rentre assez miraculeusement à l’approche de la basilique mais G. Martin est à son maximum et ne peut le faire … Mais comme la lessiveuse Bora était branchée sur son meilleur programme, sans doute n’ a-t-il aucun regret à avoir…
    Remarquons les performances, bien au-dessus de celles attendues en départ de ce giro, des anciens Nibali et Pozzovivo, top 5 de l’étape et qui se sont bien replacés aujourd’hui, paradoxalement sur cette étape « de jeunes », nerveuse, au parcours si accidenté et tortueux, à la veille de la troisième semaine…

  2. Belle victoire de Yates qui a retrouvé la forme … Dommage qu’il soit si loin au classement général , il aurait été un candidat sérieux à la victoire finale . L’étape a fait de gros dégât et le maillot rose est maintenant sur les épaules de Carapaz qui devra le défendre , et c’est pas gagné . Lopez a fait le maximum mais n’a pu faire plus … Quand on regarde le relief de cette étape on peut s’apercevoir qu’il ne s’agit pas d’une étape avec de grands cols . Comme quoi rien ne sert de monter à plus de 2000 mètres pour  » lessiver  » . Demain le rinçage , afin peut être faudra trouver des volontaires pour . La vieille garde italienne est là , elle turbine sans aller dans la zone rouge , bravo . Je reste admiratif devant Pozzovivo qui a retrouvé refuse en cette année dans une équipe Belge , malgré son handicap et une position sur son vélo à ne pas montrer dans une école de cycliste , il est toujours là, vaillant , un exemple, à méditer .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.