Sonny Colbrelli s’adjuge la 4e étape du Tour de Dubaï

1
477
Sonny Colbrelli le poing levé à l'arrivée de la 4e étape du Tour de Dubaï - Photo : Capture d'écran L'Equipe

Sonny Colbrelli (Barhain-Merida) a remporté sa première victoire de la saison sur la 4e étape du Tour de Dubaï ce vendredi. Un succès tout en puissance dans l’ultime ascension alors que l’Américain Brandon McNulty (Rally), parti dans un raid solitaire, semblait pouvoir s’imposer. Il a finalement craqué dans les 200 derniers mètres. Le sprinteur italien devance Magnus Cort-Nielsen (Astana) et Timo Roosen (LottoNL-Jumbo). Elia Viviani est toujours leader.

Sonny Colbrelli a annihilé les espoirs de Brandon McNulty

200 mètres de trop. Voilà ce à quoi doit penser Brandon McNulty (Rally). L’Américain de 19 ans a tout tenté mais ses jambes n’ont pas tenu dans la dernière montée du jour. C’est sûrement avec des regrets qu’il a vu la victoire de Sonny Colbrelli sur cette 4e étape du Tour de Dubaï, la première de sa saison. L’Italien a pu compter sur ses coéquipiers de la Barhain-Merida qui ont emmené le peloton dans les derniers kilomètres afin de rattraper le jeune coureur échappé. Un succès tout en puissance pour l’Italien qui devance Magnus Cort-Nielsen (Astana), qui termine une nouvelle fois deuxième comme lors de la première étape. Timo Roosen (LottoNL-Jumbo) vient compléter le podium. Elia Viviani conserve de son côté le maillot bleu de leader en terminant 6e. Sonny Colbrelli fait en tout cas une bonne opération en prenant la troisième place au classement général à quatre secondes de son compatriote. La victoire finale se jouera ce samedi lors de la 5e et dernière étape.

Une étape animée par Brandon McNulty

Sonny Colbrelli est bien le vainqueur de cette 4e étape du Tour de Dubaï. Mais le nom que l’on a envie de retenir est celui de Brandon McNulty. L’Américain était vraiment très proche de remporter une belle victoire en solitaire. Parti dès le début de la course avec cinq autres hommes, le jeune coureur de la formation Rally a attendu les 12 derniers kilomètres pour s’extirper de ce groupe en compagnie de Conor Dunne (Aqua Blue Sport), qui lâchera prise un peu plus loin. McNulty, champion des États-Unis des moins de 23 ans du chrono en 2017, a tout donné comptant même 33 secondes d’avance à 900 mètres de l’arrivée. Mais le rythme soutenu du peloton emmené par la Bahrain-Merida et la montée finale ont finalement eu raison du jeune américain qui n’a rien pu faire. La déception doit être grande, mais son numéro aura au moins animé la course et donné des sueurs froides aux sprinteurs.

Vidéo – Les 10 derniers kilomètres de la 4e étape du Tour de Dubaï

Classement de la 4e étape du Tour de Dubaï – Top 10

1. Sonny Colbrelli Bahrain Merida 3h40’50 »
2. Magnus Cort-Nielsen Astana
3. Timo Roosen LottoNL-Jumbo
4. Alexander Kristoff UAE-Team Emirates
5. Giacomo Nizzolo Trek-Segafredo
6. Elia Viviani Quick-Step Floors
7. Tom Bohli BMC
8. Loïc Vliegen BMC
9. Nacer Bouhanni Cofidis
10. Nathan Von Hooydonck BMC

Classement général du Tour de Dubaï – Top 10

1. Elia Viviani Quick-Step Floors 16h00’28 »
2. Magnus Cort-Nielsen Astana à 2 »
3. Sonny Colbrelli Barhain Merida à 4 »
4. Nathan Von Hooydonck BMC à 7 »
5. Nacer Bouhanni Cofidis à 8 »
6. Loïc Vligen BMC  »
7. Timo Roosen LottoNL-Jumbo à 10 »
8. Alexander Kristoff UAE-Team Emirates à 14 »
9. Jean-Pierre Drucker BMC  »
10. Dylan Teuns BMC  »

1 COMMENTAIRE

  1. En effet, avec 33 secondes à 900 m de l’arrivée, cela pouvait paraître suffisant, tout le monde a cru à la victoire… Tout le monde, sauf ceux qui connaissait l’arrivée extrêmement pentue… Même nos si sympathiques commentateurs de l’Epique 21 ont été trompé, c’est dire !… Car nous avons eu une très belle étape, avec une échappée anodine au départ puis devenant dangereuse au fil d’un parcours quelque peu usant,, comprenant Dunne et son monoplateau, que l’on attendait naturellement ici, mais aussi ces deux Rally américains au maillot couleur tomate, Carpenter et cet étonnant Mc Nulty, 19 ans, auteur d’une extraordinaire échappée. En tenant la dragée haute à toutes ces formations World-Tour qui se désintégraient dans la poursuite à l’arrière, le jeune américain a réalisé un véritable exploit… Souhaitons-lui surtout un avenir moins perturbé que celui de son compatriote Adrien Costa…
    Colbrelli s’impose en force et annonce la couleur pour la suite. La place de chacun indique bien les niveaux de tous ces acteurs… En fin d’année dernière déjà, Colbrelli réglait régulièrement Viviani dans les sprints des semi-classiques italiennes et Cort Nielsen est lui aussi en évidence, encore une fois second… Mal placé au pied de la rampe finale, dans une Astana très solide mais beaucoup moins organisée que la Bahrain de Nibali, le danois fait un beau retour dans la montée, ce qui indique sa force actuelle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.