Greg Van Avermaet dans l'équipe BMC pour le Tour de Yorkshire
Greg Van Avermaet reprend sa saison au Tour de Yorkshire - Photo : BMC/Chris Auld Photography.

Greg Van Avermaet va essayer de remporter ce dimanche son premier Tour des Flandres. Le coureur de la BMC, qui a terminé 2e en 2014 et 2017, espère que tous les éléments seront réunis sur le Ronde, afin de pouvoir glaner une victoire sur cette course qui lui « correspond le mieux ».

Greg Van Avermaet veut monter sur la plus haute marche du podium du Tour des Flandres

Pour certains coureurs, il y a des courses qui ne veulent pas s’offrir à eux. Pour Greg Van Avermaet, le Tour des Flandres en fait partie. Et ce n’est pas faute d’essayer pour le Belge. 2e en 2014, devancé au sprint par Fabian Cancellara, il a terminé à la même place l’année dernière derrière un Philippe Gilbert auteur d’un grand numéro en solitaire. En 2018, Greg Van Avermaet espère bien que ça va enfin lui sourire sur la 102e édition du Ronde.

« Parmi toutes les classiques, le Tour des Flandres est celle qui me correspond le mieux, alors j’espère que tout ira bien dimanche. Les classiques c’est 90% dans les jambes et 10% de chance. Vous pouvez être aussi bon que vous voulez, mais tout doit aller ce jour-là. J’espère que cette année est mon année. » Van Avermaet Targets Elusive Tour of Flanders Victory

Le vainqueur de Paris-Roubaix en 2017 est donc déterminé à en découdre. Il devra néanmoins faire avec une concurrence très rude avec la présence de Peter Sagan ou encore Philippe Gilbert. Le coureur de la BMC en est conscient, mais il se sent prêt et affuté pour affronter ce Tour des Flandres.

« Je suis content que le Tour des Flandres soit enfin là. Je suis dans la forme que je voulais, mais ça va être une course difficile. Le Tour des Flandres est difficile à gagner, je le sais, mais nous sommes prêts à réessayer cette année. Je pense que l’équipe est bonne et je suis là où je dois être. » Van Avermaet Targets Elusive Tour of Flanders Victory

Quoi qu’il en soit, le Ronde s’annonce une nouvelle fois spectaculaire et Greg Van Avermaet sera sans nul doute dans les hommes qui feront la course à l’avant. Son envie de remporter ce Monument pour la première fois sera un atout, mais aussi une faiblesse. Il ne faudra pas trop en faire pour éviter une erreur qui pourrait lui couter cher, en d’autres termes, la victoire.

Composition de la formation BMC sur le Tour des Flandres 2018

  • Greg Van Avermaet
  • Jean-Pierre Drucker
  • Stefan Küng
  • Alberto Bettiol
  • Jürgen Roelandts
  • Michael Schär
  • Francisco Ventoso
Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

1 commentaire

  1. Le propos de Van Avermaet est assez révélateur d’une certaine façon de voir la course : « les classiques c’est 90% dans les jambes et 10% de chance »… Que resterait-il donc pour la tête ? Voici le tempérament de ce coureur souvent très offensif, collectionneur de places d’honneur avant qu’il ne se mette à gagner de manière souvent impressionnante, en décramponnant ses adversaires de la roue… Cette année, la méthode a montré certaines limites, les adversaires étant mieux ou lui étant moins bien… En effet, Van Avermaet aurait sans doute intérêt à ne pas vouloir trop en faire, même si,en certaines circonstances, les jambes peuvent suffire…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.