Benoit Cosnefroy prêt pour les championnats du monde de cyclisme 2021
A coup sûr Benoit Cosnefroy ne sera pas loin de la vérité le 26 septembre prochain à l'occasion des championnats du monde sur route de cyclisme. La tête et les jambes pour succéder à Julian Alaphilippe.... Photo : @Ag2r_Citroen
0 Partages

Avec ce que le coureur de l’Ag2r Citroën a réalisé sur les récents championnats d’Europe, Benoit Cosnefroy figure désormais et sans nul doute parmi les favoris au prochain sacre de champion de monde sur route. Cependant, face à lui, en Belgique, il aura fort à faire face notamment aux Pogacar, Van Aert, Van der Poel et consorts. Et sans oublier évidemment un certain Alaphilippe, qui remettra son titre en jeu. Mais comme vous le savez, un championnat reste un championnat et tout reste possible, dès lors que la forme est au rendez-vous …

VIDEO : Voir ou revoir le résumé de la course des championnats d’Europe

Benoit Cosnefroy est en forme…

… et ça tombe bien. Sa troisième place acquise dimanche sur le circuit de Trente en Italie n’est ni plus ni moins que la confirmation de son bon état de forme actuel. Une dizaine de jours auparavant le coureur âgé de 25 ans avait remporté coup sur coup la Bretagne Classic puis le Tour du Jura. Et à regarder de près ses résultats depuis le début de saison, Cosnefroy n’a fait que monter en pression en vue de son objectif de fin d’année. En attendant, le coureur originaire de Cherbourg va parfaire sa condition physique à l’occasion du prochain Tour de Luxembourg (14 au 18 septembre).

Que vaut Cosnefroy sur 268 kilomètres ?

Sur le circuit des championnats du monde 2021 qui se dérouleront en Flandre, en Belgique, ce sera un total de 268 kilomètres que les coureurs auront à parcourir autour de Anvers et Leuven. Depuis le début de la saison, jamais Cosnefroy n’a réalisé cette saison cycliste une distance identique à celle qui figurera au menu dimanche 26 septembre. Il s’en est cependant approché récemment avec la Bretagne Classic (qu’il a remportée) et ses 251 kilomètres. Et que l’histoire serait belle si celui qui était champion du monde des U23 en 2107 devenait, quatre ans plus tard, champion du monde sur route Elites. Et tout état de cause, il en a les capacités. Ne reste plus qu’à ce que cette journée lui sourit du premier au dernier kilomètre.

0 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

5 commentaires

  1. C’est bien là une question 270 kilomètres de course , c est très long . Cosnefroy sera sélectionné , oui probablement car il est en forme , mais nous savons toujours pas qui sont officiellement les heureux élus de cette équipe . On peut avancer , les noms de Alaphillipe , Laporte , Senechal , Turgis , et après ? Hofstetter , Russo , Madouas , Lemoine , voir simon , Bonnamour et j’en oublie . Mais dans quinze jours quel temps il fera ? Le championnat du Monde , c est pas le championnat d’europe , circuit diffèrent , température aléatoire , et 70 kilomètres de plus . Nous aurons des pavés ,des courtes montées , des petites routes , du vent possible et j’en oublie là aussi . La Flandre , c ‘est le lion …. Cosnefroy a t il le profil d’un flandrien , personnellement je ne crois pas .

  2. Le sélectionneur doit bien sûr prendre le temps de la réflexion, y compris pour trouver sa tactique; sur ce dernier point, quelques jours supplémentaires ne seront pas de trop; la Flèche Brabançonne n’est pas le championnat du monde, mais Cosnefroy peut très bien figurer, y compris dans un classement final. Si la distance est un problème, tant pis… Il faudrait alors que le sélectionneur s’investisse aussi dans les méthodes d’entrainement des coureurs français, mais ça risque de faire un peu trop pour lui. Alaphilippe, Cosnefroy, Sénéchal, Cavagna, Turgis, Laporte devraient paraitre indiscutables; ensuite le sélectionneur n’a qu’à prendre parmi ceux qui n’ont pas peur de faire du vélo en abondance, c’est plus simple.

  3. Ne nous emflammons pas c’est une autre course…!

    Sauf si les grosses cylindrées se regardent d’un peu trop prés alors « Peut étre que peut étre »……….?

  4. Oui Corse25, c’est souvent comme ça que ça se passe, le coureur qui en suffisamment gardé sous la pédale, part seul dans les dix derniers kilomètres, les favoris se regardent, personne ne veut faire l’effort pour les autres,…

  5. Bonjour à tous,
    Je suis comme vous passionné par les courses cyclistes. Il ne faut pas s enflammer car l équipe de France a été combative sur le championnat d Europe mais effectivement le championnat du monde est une course totalement differente avec un plateau de très grands champions. Dans vos commentaires vous oubliez un certificat Primo Roglic qui ne roulera pas pour Pogachar, la perte du tour de France le dernier jour lui reste en travers. Dans le même registre je serais étonné que Evenepol roule pour Van Aert; il y a une trop grande rivalité même s ils porteront le même maillot.
    Réponse le 26 septembre. Bonne journée à tous.
    Le Chtio.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.