cadel evans great ocean road race avec quelques français
Les Français n'auront rien à perdre. Photo : cadel evans great ocean road race

Ils seront six coureurs français au départ de la Cadel Evans Great Ocean Road Race ce dimanche, issus de deux équipes différentes : AG2R La Mondiale et Deceuninck-Quick Step. Et même si aucun d’eux ne fait partie des principaux favoris ou outsiders de la course, certains ont toutefois les capacités pour déjouer les pronostics.

À LIRE AUSSI : Retrouvez toutes le infos sur la course

Pierre Latour (AG2R La Mondiale) – 25 ans

Présent dans le groupe de tête lors de l’emballage final de l’édition précédente de la Cadel Evans Great Ocean Road Race, Pierre Latour possède les qualités pour être bien placé à l’approche de la ligne d’arrivée cette année encore. Cependant, sa performance décevante il y a quelques jours sur le Tour Down Under (32ème) semble indiquer un état de forme inférieur à celui des grands favoris de la course.

Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) – 23 ans

Véritable espoir du cyclisme français, Benoît Cosnefroy est promis à une belle carrière, et pourrait s’imposer comme un grand coureur de classiques dans les années à venir. Vainqueur du Grand Prix d’Isbergues en 2017, et sacré champion du monde sur route espoirs quelques jours plus tard, le jeune normand possède déjà plusieurs belles victoires à son palmarès. L’heure peut-être d’un premier gros coup d’éclat ?

Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) – 23 ans

Spécialiste du contre-la-montre, Rémi Cavagna ne devrait pas jouer les premiers rôles ce week-end en Australie. Bon rouleur et souvent très habile dans les arrivées massives, le jeune français aura un rôle d’équipier auprès du grand favori Elia Viviani. Si il ne va surement pas gagner la Cadel Evans Great Ocean Road Race, Cavagna pourrait en revanche faire triompher son leader.

Clément Chevrier (26 ans) / Nans Peters (24 ans) / Hubert Dupont (38 ans) – (AG2R La Mondiale)

Ces trois coureurs auront en théorie plutôt la tâche de mettre leurs leaders Pierre Latour et Benoît Cosnefroy dans les meilleurs conditions possibles. Chacun dans un registre différent, leur rôle sera d’accompagner ces deux coureurs pour éventuellement leur permettre de créer la surprise à l’arrivée. La grande expérience et les qualités de montagnard d’Hubert Dupont pourraient s’avérer être très utiles dans la deuxième partie du parcours.

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.