Tour de Suisse victoire de Juul Jensen
Juul Jensen fait un exploit en solitaire. Screenshot Tour de Suisse
Echappée gagnante de Christopher Juul-Jensen au Tour de Suisse
5 (100%) 5 votes

La quatrième étape du Tour de Suisse a souri à un coureur membre de l’échappée. Christopher Juul Jensen (Mitchelton-Scott) a résisté jusqu’au bout au retour du peloton, qui a échoué à huit secondes. Le Danois a devancé Michael Matthews (Team Sunweb) et Yves Lampaert (Quick-Step Floors). Stefan Küng (BMC Racing Team) est resté à la première place du classement général.

A LIRE : Le classement complet de la 4e étape

Christopher Juul Jensen vainqueur d’étape au Tour de Suisse

Pour une fois, le peloton a dû s’avouer vaincu. La faute à Christopher Juul Jensen, qui lui a tenu tête tout seul dans le final. Un exploit remarquable sachant que le Danois était l’un des membres de l’échappée et avait donc attaqué dès les premiers kilomètres. Parmi les six hommes de tête une longue partie de la journée, c’est l’unique coureur à avoir résisté jusqu’au bout. Cette victoire décrochée par le coureur de Mitchelton-Scott a évidemment un goût très particulier. Généralement équipier et donc peu habitué aux honneurs, il s’agit de son troisième succès professionnel. Les deux autres datant de 2015, qui ont été le championnat du Danemark du chrono et une étape du Tour du Danemark.

Dans cette étape, tout s’est joué comme prévu dans les quinze derniers kilomètres. Moment où il fallait passer par la seule véritable difficulté de la journée le Saanenmoser (7,2 km à 4,6% de pente moyenne). Cette ascension de 2e catégorie a fait la sélection au sein de l’échappée et dans le peloton. Devant, Christopher Juul Jensen et Nans Peters (AG2R La Mondiale) ont pris leurs distances avant que ce dernier décide d’attaquer. Pendant un moment, ils ont été seulement séparés de quelques mètres mais au fur et à mesure, Juul Jensen est revenu et a contré ensuite dans la descente. Dans la partie technique, il a même filé seul.

Derrière, le peloton a perdu comme les jours précédents des sprinteurs tels que Alexander Kristoff et Arnaud Démare. Au sommet, le groupe n’était plus composé que d’une cinquantaine d’éléments. Présents dans celui-ci, Michael Matthews, Peter Sagan, Sonny Colbrelli ont pu croire jouer la victoire mais ils ont dû se contenter des accessits. Un très fort Juul Jensen en a décidé autrement.

Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.