Jakob Fuglsang a remporté cette édition
Van Baarle termine de belle manière le Dauphiné.

Sur la huitième et dernière étape de ce Critérium du Dauphiné, les baroudeurs ont eu le fin mot de l’histoire. Comme hier avec le succès de Wout Poels, c’est un coureur du Team INEOS qui s’est imposé, mais cette fois-ci il s’agit de Dylan Van Baarle. Le Néerlandais a pris le dessus sur Jack Haig (Mitchleton-Scott) au sprint. Carl Fredrik Hagen (Lotto Soudal) a terminé troisième à cinquante secondes. Au classement général, Jakob Fuglsang (Astana Pro Team) n’a pas tremblé pour signer une deuxième victoire finale dans cette course par étapes.

Quel week-end pour le Team INEOS sur le Dauphiné ! Après avoir glané un succès d’étape la veille avec Wout Poels, cette équipe en a obtenu un autre avec Dylan van Baarle. Habitué surtout à endosser le rôle d’équipier dans ce genre d’étape accidentée, le Néerlandais a joué sa carte personnelle et bien lui en a pris. Présent dans l’échappée qui va faire la différence avec le peloton, il tiendra le choc jusqu’au bout et se débarrasser de son dernier adversaire Jack Haig dans les derniers mètres.

Une très grosse performance de sa part car il y avait du beau monde parmi les hommes de tête. Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step), Warren Barguil (Team Arkea – Samsic) ou encore Alessandro De Marchi (CCC Team) en faisaient partie. Mais ces derniers n’ont rien pu faire face à Van Baarle, qui les a distancé dans l’avant-dernière difficulté de la journée. En très bonne condition et encore fringant malgré une semaine éprouvante dû aux conditions météo, il n’a pas fait la moindre faute dans le final. Plus puissant que Haig, la différence s’est faite assez nettement pour le gain de l’étape. De quoi finir sur une belle note pour le Team INEOS, qui a connu la malchance de perdre Chris Froome sur chute.

Pas de différences entre les favoris

S’il y a eu de l’animation en tête de course, ça n’a pas été vraiment le cas derrière mis à part l’abandon totalement inattendu d’Adam Yates. En cause, un parcours qui n’a permis de faire une réelle sélection entre les meilleurs classés au général. Du coup, pas étonnant de les voir finir tous groupés. Un résultat qui a convenu bien évidemment à Jakob Fuglsang, vainqueur final de cette édition du Dauphiné. Après 2017, le Danois inscrit une deuxième fois son nom au palmarès de cette épreuve. La manière idéale d’aborder le Tour de France, qui démarre dans moins de trois semaines.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.