Nacer Bouhanni n'a pas pris la décison de déclarer forfait pour Milan-San Remo. - Photo : Equipe Cofidis/Mathilde L'Azou.
109 Partages

Nacer Bouhanni a dû déclarer forfait pour Milan-San Remo ce mardi, à cause d’une bronchite contractée sur Paris-Nice. L’intéressé a expliqué dans la foulée que ce n’était pas lui qui avait pris la décision et qu’elle venait de son équipe Cofidis. Le manager général de la formation, Cédric Vasseur, a de son côté donné des explications.

« Ce n’est pas moi qui ait déclaré forfait pour Milan-San Remo » a déclaré Nacer Bouhanni

On en apprend un peu plus chaque jour. Nacer Bouhanni a en effet donné de plus amples informations sur son forfait pour Milan-San Remo. Ce mardi, sa formation de la Cofidis annonçait qu’il ne pourrait pas participer au premier Monument de la saison à cause d’une bronchite aigüe contractée sur Paris-Nice. Le sprinteur tricolore a répondu à ce sujet à nos confrères de Cyclism’Actu. Le Lorrain, qui avait des ambitions sur la course italienne, a dû se plier au choix de son équipe.

« Ce n’est pas moi qui ait déclaré forfait pour Milan-San Remo. C’est une décision de la direction de l’équipe Cofidis, une décision que je ne peux qu’accepter et respecter même si moralement c’est dur pour moi car je voulais y être sur ce Milan-San Remo. J’étais rétabli et j’avais même eu le feu vert du médecin de l’équipe de chez Cofidis. Depuis dimanche matin, j’ai eu le feu vert pour aller faire du vélo. » ITW – Nacer Bouhanni : « Ce n’est pas moi qui ait déclaré forfait »

« Nous avons pris la décision que nous pensons être la meilleure pour Nacer » affirme Cédric Vasseur

Nacer Bouhanni semble, selon ses dires, ne pas avoir eu le dernier mot dans cette affaire. Ses propos ne sont pas passés inaperçus chez Cofidis, notamment pour Cédric Vasseur, le manager général de la formation nordiste. Chez nos confrères de La Voix du Nord, il a donné plus de détails.

« Nous avons pris la décision que nous pensons être la meilleure pour Nacer. On ne se faisait pas d’illusion depuis Paris-Nice sur ses chances à jouer un vrai rôle pour la victoire sur un parcours aussi complet que celui de Milan-San Remo. On se base aussi sur une analyse plus globale : il est tombé à Dubaï, puis à Oman ; il s’est préparé sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines pour fuir le mauvais temps, chez lui, à Nancy ; puis, il n’a pas été en mesure de performer. On pensait l’aligner pour gagner. Pas pour autre chose. […] On ne va pas reproduire l’expérience malheureuse du Tour de France 2017 que Nacer a disputé avec 70 % de ses moyens. On a vu le résultat : il a été placé en échec sur tous ses sprints, sa confiance s’en est ressentie et il s’est exposé à la critique. Il a besoin de reprendre confiance par une victoire. Quelle qu’elle soit… » Vasseur estime que c’est la bonne décision de ne pas aligner Bouhanni sur Milan-San Remo

Cédric Vasseur est donc clair dans son explication. Il préfère ne pas aligner Nacer Bouhanni sur Milan-San Remo car il n’est pas en forme et il préfère qu’il prenne son temps. Pour remplacer le Lorrain, Cofidis s’appuiera sur Christophe Laporte sur la Primavera qui a lieu ce samedi.

109 Partages
Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

2 commentaires

  1. Depuis le début et le changement de management dans cette équipe Cofidis, il y a beaucoup de non- dits, et ce premier malentendu n’est sans doute que la première expresssion de la réalité de la relation entre Bouhanni et ses dirigeants actuels… Avant même le départ du tour de Dubai, un propos de R.Damiani qui aurait pu intriguer; Damiani disait : « je ne suis pas ici pour fliquer Bouhanni »… ça voulait dire quoi ?… Quant au jugement de Vasseur sur la performance jugée insuffisante de Bouhanni sur le dernier tour de France, c’est sans doute une façon de se défausser sur d’autres pour faire mine de protéger le coureur aujourd’hui… Vasseur pensait-il alors que Bouhanni n’aurait pas du faire le tour ? Voici bien la première fois que nous entendons le commentateur télé se prononcer ainsi !… Revenant après sa terrible chute au Yorkshire, Bouhanni avait quand même réussi à faire certaines places et à terminer pour la première fois un tour de France…
    En tous cas l’arrivée de ce masseur de valheur ressemblerait fort à un traitement hocéopatique pour que Bouhannoi se masse, Laporte étant là pour faciliter la sortie… Nous ne sommes sans doute qu’au début d’un long feuilleton…
    Bon rétablissement et bonne fin de saison malgré tout à ce coureur si controversé, notamment après ses chutes…

  2. J’ai bien peur que Bouhanni n’ai pas un grand avenir chez COFIDIS ( Ni peut-être ailleurs s’il ne se remet pas davantage en question…)

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.