Simon Gerrans relance sa carrière grâce à Richie Porte (BMC)
Simon Gerrans relance sa carrière grâce à Richie Porte (BMC)
5 (100%) 1 vote

Décidé à mettre un terme à sa carrière au terme de la saison, Simon Gerrans a finalement décidé de rempiler pour une saison supplémentaire avec la BMC Racing Team. L’Australien, qui porte les couleurs d’Orica-Scott depuis 2012, explique que c’est Richie Porte qui a pris contact avec lui, le convainquant ainsi de signer un contrat avec l’équipe américaine.

Richie Porte fait appel à Simon Gerrans

Alors qu’il envisageait de prendre sa retraite à la fin de la saison, Simon Gerrans a reçu un appel de Richie Porte lui proposant de le rejoindre à la BMC Racing Team en 2018. Le leader australien voit en son compatriote un solide capitaine de route, utile dans sa quête au maillot jaune sur le Tour de France.

« Richie Porte a été le premier membre de la BMC à me contacter », explique Simon Gerrans au Herald Sun. « J’étais flatté car il pense que je peux lui apporter quelque chose la saison prochaine, notamment sur le Tour de France, son principal objectif. Il a ensuite parlé avec la direction de l’équipe qui a rapidement été d’accord. C’est une perspective vraiment excitante d’être là et d’épauler Richie Porte sur les courses à étapes. Par ailleurs, j’aurai également ma carte à jouer sur certaines courses d’une journée. Avoir la confiance d’une équipe est l’un des ingrédients principaux pour gagner des courses. Je pense que je peux encore lever les bras au plus haut niveau. »

A LIRE : S. Gerrans signe chez BMC pour la saison 2018

Une saison 2017 difficile avec Orica-Scott

Simon Gerrans sort d’une saison difficile avec Orica-Scott. Bien qu’il ait tourné autour à plusieurs reprises (2ème du championnat d’Australie sur route, de la Cadel Evans Great Ocean Race et du Tour de Norvège), il n’a obtenu aucune victoire cette année. Par ailleurs, alors qu’il n’avait manqué aucune édition du Tour de France depuis 2010, l’Australien a été écarté par son équipe cette saison. Un coup dur pour le moral. « Nous avions quelques différents avec Orica-Scott. Il était temps que nous nous séparions. Je ne suis pas allé chercher une nouvelle équipe et j’envisageais de mettre un terme à ma carrière. Cette offre de la BMC a donc été la bienvenue, je ne pouvais pas refuser », conclut le principal intéressé.

A 37 ans, Simon Gerrans possède un solide palmarès. Parmi ses victoires de prestige, on retrouve Milan San Remo, Liège-Bastogne-Liège, deux GP de Québec, le GP de Montréal, Plouay, deux étapes du Tour de France, une Giro et de la Vuelta et quatre éditions du Tour Down Under.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here